Nous nous sommes trompés !

Oui, je l’avoue, nous nous sommes trompés !

Jusqu’à présent, nous pensions naïvement que, contrairement au passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été (fin mars, qui provoque pas mal de bouleversements physiques – des maladies, dont des infarctus et des accidents – et psychologiques – des dépressions, par exemple – chez les humains et chez les animaux), le passage de l’heure d’été vers l’heure d’hiver (fin octobre) n’entraînait que très peu de problèmes…

Une étude publiée récemment dans la revue Epidemiology vient de prouver le contraire, du moins en ce qui concerne les problèmes de santé psychiques.

Une étude signée par Søren D. Østergaard et ses collègues de l’Université Aarhus au Danemark, qui ont analysé les données d’un registre national concernant 185.419 diagnostics de dépression majeure dans la population danoise entre 1995 et 2012.

Le résultat fait froid dans le dos : le passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver est suivi par une augmentation des dépressions de ONZE POURCENTS !

Oui, vous avez bien lu, le nombre de diagnostics de dépression au cours du mois suivant le changement d’heure augmente d’environ 11 %.

Et, selon les chercheurs, le responsable est bien le changement d’heure, et non, comme certains aimeraient le laisser croire, les changements de la longueur du jour ou de la température (des phénomènes qui ont d’ailleurs été pris en compte dans l’analyse).

L’étude ne prenait en compte que les dépressions « majeures », mais, selon les chercheurs, il n’y a pas de raison pour que les autres dépressions ne soient pas en hausse également. Et j’ajouterai qu’il est fort probable que si l’on se penchait sur d’autres paramètres, l’on constaterait une augmentation significative (personnellement, cinq jours après le passage à l’heure d’hiver, j’ai eu – hier – un accident : ce n’est peut-être pas anodin…).

 

Bon, alors, QUAND donc allons-nous EXIGER, au nom de notre santé, que nos gouvernements fassent disparaître cette mascarade d’heure d’hiver et d’heure d’été qui n’apporte que des ennuis ?

L’heure de la Nature, selon laquelle l’humain a vécu durant des millénaire, est-elle donc devenue si obsolète qu’il faille la remplacer par des heures artificielles ?

Mystérieuses habitations au bord d’un lac (galerie)

On a tout de suite envie d’y passer le reste de sa vie … enfin, quand on est une sorcière ou un sorcier, évidemment…

Etrange et Insolite

1Avec son brouillard quasi constant, ses arbres dénudés et ses petites maisonnettes regroupées autour d’un lac miroir, le village de Sződliget en Hongrie, ressemble en tout point à un village de sorcières, comme il en existait autrefois dans certaines régions reculées.

View original post 18 autres mots