©

 

Contrairement à de nombreux bloggeurs, je ne vois aucun inconvénient à ce que vous utilisiez les textes de mes articles pour votre usage. Usage personnel … ou non…

Régulièrement, des lecteurs me demandent s’ils peuvent copier mes textes vers leur blog, vers une revue, vers une newsletter, …

Ma réponse est (presque[1]) invariable : OUI !

D’abord parce que, si j’ai écrit lesdits textes sur mon blog, c’est pour qu’ils soient lus par le plus grand nombre. Et donc, en les recopiant, vous ne faites jamais que participer à leur lecture par ce plus grand nombre possible…

Et ensuite, parce que, finalement, quand on y pense bien, si je suis effectivement bien « propriétaire » de la manière dont l’info est écrite (le style, le choix du vocabulaire, la déco de fond de page, …), l’information en elle-même, par contre, n’appartient à personne (ou appartient à tout le monde).

 

Une petite anecdote… À propos de l’info qui appartient à tout le monde… Je reçois régulièrement la newsletter « ephemeride.com ». Dans cette lettre, un paragraphe me fait chaque fois hurler de rire (il m’en faut peu pour me faire rire, je l’avoue), c’est celui-ci :

IMPORTANT : Les informations contenues dans ce mail et sur http://www.ephemeride.com sont la propriété de Thierry Bodin. L’utilisation de ces données pour un usage autre que personnel est interdite sans autorisation écrite. De même, il est interdit de reproduire ou de publier ces informations sur un site web, un forum de discussion, un blog ou autre sans notre accord.

Ha bon ? Savoir qu’aujourd’hui, nous fêterions les gens prénommés Céleste ou Gwendoline (ou Gilbert, ou Bérangère, ou ce que vous voulez), c’est la propriété de ce Bodin ? L’information que la guerre du Golfe a commencé un 16 janvier, moins de vingt heures après la fin de l’ultimatum de l’ONU, c’est aussi propriété privée de ce Bodin (qui se prend pour le roi-soleil, apparemment : « notre accord » !) ?

Il faut être légèrement présomptueux pour s’imaginer que les milliers de journaux du monde entier vont demander humblement une autorisation (écrite !) à ce monsieur pour publier quotidiennement leur page « éphémérides » ! Les historiens lui demandent-ils son autorisation pour publier un ouvrage d’histoire ? Et la RTBF lui demande-t-elle chaque jour son autorisation pour, lors de la diffusion de la météo, pouvoir annoncer que « demain, nous fêterons les Roseline de Villeneuve, le soleil se lèvera à huit heures trente-sept et se couchera à dix-sept heures vingt-quatre, nous octroyant de la sorte deux minutes de clarté supplémentaire » (exemple du 16 janvier 2013).

Mais … j’y pense … sur mon blog, la date s’affiche chaque jour ! Or, la date fait partie des informations se trouvant quotidiennement dans la newsletter de ce Thierry Bodin ! Au secours, je vais aller en prison, alors ?

 

Tout cela pour vous dire que, non, l’information n’est pas la propriété d’une seule et unique personne…

Et que, si vous souhaitez recopier mes textes, je vous donne l’imprimatur sans condition.

 

 

 

 


[1] Oui, « presque », parce qu’il y a une (et une seule) exception. Elle n’est pas liée à un texte en particulier, mais à une personne. Je refuse catégoriquement que mes textes soient utilisés par mon troll-harceleur attitré.

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “©

  1. l’art est fait pour circuler et l’art est propriété de tous. personnellement, je m’en fiche comme toi que kk1 me prenne mon texte mais il est plus convenable de citer sa source et de source en source on retrouvera peut être l’auteur d’origine si ça peut occuper certains!
    au fait j’arrive pas à retrouver ton texte sur le gars qui dit que manger infiniment peu c’est bien mieux pour sa santé et que quand il a recommencé à augmenter ses portions il a retrouvé tous ses vieux symptomes; je veux l’envoyer à mon fils; pourrais tu me donner le lien, merci! bonne soirée

    J’aime

        • Il y a un petit truc que je n’ai pas bien compris… Et qui m’ouvre des perspectives nouvelles…
          Sur cette page, se trouve, vers la 15e ligne (je n’ai pas compté exactement) la phrase « Puis-je me permettre de vous en offrir quelques extraits ? ».
          Et le mot « offrir » est devenu un lien, grâce auquel, quand on survole avec la souris, s’affiche de la publicité.
          Rien de spécial, puisqu’on voit de la pub un peu partout, de nos jours ?
          Bas, si, c’est plutôt « spécial », parce que je n’ai autorisé personne à faire de la pub sur mes pages, sauf « Google » dans la colonne de gauche !
          Donc, QUI a bien pu mettre ce lien en pleine page ?
          Est-ce une simple impression fondée sur rien du tout, ou cela laisserait-il supposer que mon serveur aurait été piraté ?
          Si c’est le cas (et, à moins que je ne sois devenu somnambule, je ne vois pas d’autre possibilité), cela laisse songeur … à propos de mon site qui ramait tant qu’il pouvait voici quelques jours…

          J’aime

Les commentaires sont fermés.