Chouette, c’est le printemps !

printemps

Vous savez que des variations d’humeur sont corrélées à la roue de l’année, aux variations des saisons.

La plupart des gens se sentent de meilleure humeur quand les jours s’allongent, ou ronchonnent un peu quand les jours raccourcissent…

 

Mais savez-vous qu’il existe également une variation saisonnière en ce qui concerne … l’activité cognitive (le travail du cerveau, quoi) ?

Non ? Vous ne le saviez pas ?

Moi non plus jusqu’à ce que je lise les résultats d’une étude liégeoise parue dans les PNAS (PNAS = la revue Proceedings of the National Academy of Sciences).

Ce sont les chercheurs du Centre de recherches du Cyclotron de l’Université de Liège qui ont mesuré l’activité cérébrale de quelques volontaires à différents moments de l’année, et qui sont arrivés à cette conclusion.

Ce qui a été remarqué … ce n’est pas une modification des performances (lesdites performances sont plus ou moins constantes quel que soit le moment de l’année) … mais c’est une modification des ressources cérébrales utilisées pour réaliser les tests.

Pour réaliser des tâches qui font appel plus particulièrement à l’attention, l’activité cérébrale est maximale aux alentours du solstice d’été, et est à son point le plus bas lors du solstice d’hiver.

Et pour réaliser des tâches faisant surtout appel à la mémoire à court terme, l’activité cérébrale est à son maximum à l’équinoxe d’automne et à son minimum à l’équinoxe de printemps.

 

Heuuu, oui, et alors ? À quoi ça sert de le savoir ?

Bin, à rien…

Sauf peut-être à avoir un sujet de conversation lors du prochain banquet de famille…

 

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “Chouette, c’est le printemps !

Les commentaires sont fermés.