147/95

Hypertension !

Vous savez que l’hypertension, c’est quand la pression sanguine est trop élevée dans les artères. Et vous savez que ce n’est pas franchement bon pour la santé…

Et quand il y a trop de pression dans les tuyauteries, il y a plusieurs solutions (qui peuvent se combiner éventuellement) :

– vous diminuez la quantité de liquide qui passe par les tuyaux…

– vous fluidifiez encore plus le liquide qui passe…

– vous élargissez les tuyaux…

– vous agissez sur d’autres facteurs, sur la pompe par exemple…

Dans le cas de l’hypertension, on utilise par exemple des diurétiques (et jadis, on pratiquait des saignées) afin de faire baisser la quantité de liquide qui passe par les tuyauteries.

Depuis quelques années, le diurétique le plus utilisé au monde en guise d’antihypertenseur est l’hydrochlorothiazide.

 

Oui, et alors ?

Alors ?

Hé bien, accrochez-vous : il s’agit du médicament diurétique le moins efficace ! ! !

Une nouvelle étude vient de le prouver dans la revue américaine The JACC

Si l’on effectue une mesure après la prise du médicament, on s’aperçoit que l’hydrochlorothiazide est aussi efficace qu’un autre diurétique (chlortalidone, l’autre diurétique utilisé dans l’étude) pour diminuer la pression artérielle.

Mais si l’on évalue l’effet de l’hydrochlorothiazide au cours d’une journée entière, là, on se rend compte qu’il est inefficace. Surtout sur la pression artérielle nocturne.

Et ce, à n’importe quelle dose !

Selon les auteurs de l’étude, avec l’hydrochlorithiazide, votre hypertension est simplement masquée mais, elle continue d’exister, et surtout, elle continue ses effets néfastes !

 

Et le pire…

Le pire, c’est que ce n’est pas nouveau, cette information !

Déjà en 2011, il avait été démontré que cette molécule, même à des doses encore plus élevées que les doses normales étudiées dans cette étude-ci, était inefficace !

Et pourtant, aujourd’hui, c’est ce produit qui est, encore et toujours, le diurétique le plus vendu dans le monde entier…

Cherchez l’erreur…

On en reparle dans quelques années, pour une troisième constatation de son inefficacité ?

 

En attendant, rappelez-vous le principe d’Hippocrate « que ton aliment soit ton médicament ! »…

Les sorcières de jadis qui préparaient des potions à base de racines de poireaux ou qui utilisaient l’oignon en guise de diurétique avaient raison…

 

 

Advertisements