Jusqu’il n’y a guère,

Jusqu’il n’y a guère, quand on parlait de « graisses » à un diététicien, il poussait les hauts cris, et vouait au diable tous les acides gras !

Ça bouche les artères, ça fait du mal au cœur, ça fait grossir, j’en passe, et des meilleurs…

Tout au plus voulait-il bien reconnaître qu’il y avait quelques rares « bonnes graisses » (les graisses non saturées), mais pas question pour autant de consommer des graisses à chaque repas.

Et vas-y que je te pousse à bouffer de la m… « allégée en graisse » : le « 0%MG » faisait son apparition !

 

De l’autre côté, des « charlatans » comme moi prônaient une consommation assez importante de graisses (du genre une trentaine de pourcents quand même!), et abattaient l’idée reçue que la graisse saturée « faisait mal ».

En insistant sur le fait que c’étaient les graisses industrielles, les graisses « trans », qui étaient dangereuses pour la santé.

OK, on ne trouve pas des « trans » que chez les industriels, vous pouvez en trouver dans les frites que vous venez de faire frire le dimanche midi dans votre propre friteuse, … mais vous admettrez quand même que la palme (…) de l’huile « trans » revient quand même à l’industrie…

 

Petit-à-petit, des études ont commencé à affluer, prouvant que, finalement, les « charlatans » avaient raison !

 

Aujourd’hui, une nouvelle étude apporte de l’eau à notre moulin. Enfin, presque…

Une étude américaine publiée dans le Journal of the American Heart Association par le docteur Dariush Mozaffarian et ses confrères de la Friedman School of Nutrition, à Boston, raconte que … consommer plus d’Omega 3 et 6 (les « bons gras », selon eux) pourrait sauver jusqu’à un million de vies dans le monde par an.

Une étude qui a épluché des données médicales de milliers de patients décédés suite à des problèmes cardiaques, ainsi que leurs habitudes alimentaires quotidiennes, entre 1990 et 2010, et ce, dans 210 pays.

Conclusion (après avoir recensé 537.200 décès suite à un excès de graisse « trans » et 711.800 décès suite à un manque d’acide gras poly-insaturés) : la mortalité augmente quand le taux de bon gras baisse.

Et vice versa…

 

Juste quand même une petite précision (messieurs les scientifiques le prouveront probablement bientôt, mais en attendant, faites-moi confiance) : oui, les Oméga 3 et 6 sont « bons pour la santé »…

MAIS ! (d’où mon « presque » quelques lignes ci-dessus)

À condition d’observer un bon équilibre entre les deux !

De nos jours, la plupart des gens mangent beaucoup trop de « 6 » (qui sont trop inflammatoires) et pas assez de « 3 » !

Des « 6 » qui, comme par hasard, coûtent moins chers que les « 3 » et qu’on retrouve un peu trop souvent dans les produits industriels…

 

BREF…

On vire les graisses trans de son alimentation. OK…

ET on ajoute des acides gras poly-insaturés dans votre assiette. Poissons gras et oléagineux…

 

 

 

Advertisements

3 réflexions sur “Jusqu’il n’y a guère,

  1. huile de colza vierge pour les crudités, mélangées à de l’huile de noix..c’est mon choix. les omega 6 on en trouve partout pas besoin de faire trop d’effort, donc mon choix est surtout d’apporter des omega 3 et des AGMI (huile d’olive)

    Au fait , sais tu qu’au usa le dernier régime à la mode , c’est « café beurre » si si!!!!

    On a privé les américains de graisse, ils ont grossi deux fois plus car ils ont compensé les apports caloriques et le manque de goût par une plus grande quantité d’aliment

    le plus important est de savoir pourquoi on mange, quel rapport on a avec la nourriture depuis l’enfance, quels liens ont été établis entre les émotions et la nourriture (tristesse, peur, chagrin, solitude, frayeur, joie, punition récompense etc)

    http://cardamome.over-blog.com

    J’aime

Les commentaires sont fermés.