Encore une confirmation !

Une de plus…

 

 

Vous m’avez déjà entendu dire à maintes reprises que je n’étais pas « pour » une supplémentation à tout va.

Bon nombre de naturopathes professent que, même en version biologique, notre alimentation actuelle ne contient plus assez de nutriments (ça, c’est vrai), et qu’il faut obligatoirement prendre des compléments alimentaires pour remédier à ce manque de Vitamines et de minéraux.

Je n’en fais pas partie.

 

Un complément alimentaire, de temps en temps, pour booster son organisme, ok…

Mais je ne suis pas « pour » une consommation quotidienne de plusieurs compléments.

Tout simplement parce que, extraits de leur « milieu ambiant », ces nutriments en gélules n’ont pas les mêmes fonctions que leurs homologues se trouvant dans la Nature.

Et je ne parle même pas des compléments alimentaires « artificiels » !

 

Monsieur et Madame Tout-le-Monde pensent que le potentiel « santé » d’un aliment provient de la présence – ou non – de tels ou tels nutriments.

Ce n’est pas tout-à-fait faux … mais pas tout-à-fait exact non plus !

L’industrie alimentaire est toute fière de nous annoncer qu’il y a tel nutriment dans tel produit…

Sauf que réduire un aliment à une simple somme de nutriments, c’est un peu … réducteur, justement !

Il faut voir la globalité d’un aliment !

 

Réduire, je ne sais pas, moi, des agrumes à la présence de Vit C, ou les produits céréaliers à la présence de fibres, c’est vraiment un peu court…

Se baser uniquement là-dessus, c’est nier la complexité des aliments, et c’est aussi (et surtout) conduire à des déséquilibres nutritionnels, qui sont causes de maladies chroniques.

C’est l’action synergique de tous les nutriments, et la structure de l’aliment dans lequel ils sont inclus qui déterminent leurs effets pour la santé !

 

Un exemple valant plus que beaucoup d’explications, je vais vous parler du blé…

Parmi les processus de mouture (pour réduire le grain en farine), se retrouve le « cracking », le fractionnement du grain de blé en farine (raffinée et blanche), en son (l’enveloppe du blé) et en germe…

Résultat : le pain industriel contient surtout du sucre (la farine raffinée) … et pas grand-chose d’autre !

Il n’y a plus de fibres, il n’y a plus grand-chose comme vitamines, … et ce n’est pas en rajoutant artificiellement de la Vit C ou du son de blé (ou du sucre, du sel, voire d’autres nutriments) qu’on va retrouver la qualité du grain de blé original.

 

Ce cracking « extrême » se retrouve aussi dans d’autres produits alimentaires, depuis le lait jusqu’aux œufs en passant par les viandes (entre autres), ce qui fait qu’on se retrouve d plus en plus avec des aliments hyper-transformés … qui n’ont plus grand-chose à voir avec l’aliment « de base » !

 

Bref, inutile de consommer des tas de compléments alimentaires (sauf ponctuellement) : l’industrie vous en fait déjà avaler des louches chaque jour, et … ça ne sert à rien !

Vous êtes quand même en déséquilibre alimentaire.

Et au plus l’industrie essaie de vous faire croire qu’elle corrige ce déséquilibre (en ajoutant une flopée de minéraux et de vitamines dans les produits), au moins ça marche, au plus le déséquilibre s’accroît !

 

Pire…

La science a fini par démontrer que ces compléments n’améliorent pas la santé sur le long terme et qu’ils ne permettent pas de diminuer le risque de maladies chroniques : au contraire, le risque est parfois augmenté !

 

C’est à cette conclusion qu’est arrivé Anthony Fardet, chercheur au département de nutrition humaine, INRA et université d’Auvergne, à Clermont-Ferrand en France…

 

Bref…

Pas de compléments alimentaires à la louche.

Et pas d’aliment hyper-transformé en guise d’alimentation de base !

Vous ne feriez qu’augmenter votre risque d’obésité, de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de cancers … et de mortalité en général.

Privilégiez l’approche holistique, privilégiez une alimentation « globale » qui ne propose pas de nutriments ajoutés !

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Encore une confirmation !

  1. au lieu de prendre des compléments alimentaires, mieux vaut faire la dépense d’un vrai produit de saison et le manger dans les deux jours qui suivent sa récolte si possible sans pesticide, engrais, hormone, antibiotique ou conservateur!. il vaut mieux également manger la carotte et sa fane, les côtes et les feuilles de blettes etc…non, pas la peau de la pomme de terre!
    Donc entièrement d’accord avec ton propos
    Autrefois on vendait du blé pour faire du pain
    aujourd’hui on vent le blé trois fois: la farine, le son et le germe; les vendeurs industriels se font donc trois fois plus de bénéfices et nous courons acheter des compléments faits par ces mêmes industriels avec les différents éléments de la même plante, quand ,comme tu le dis, ce n’est pas sous forme synthétique

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.