« Chat qu’expire », vous connaissez ?

« Chat qu’expire » avait raison !

 

Qui ça ???

Dans « Hamlet » (aux champignons), Shakespeare met ces mots dans la bouche d’Ophélie : « Voilà du romarin, c’est pour le souvenir. Je vous en prie, chez amour, souvenez-vous de moi »…

romarin

Hé bien, figurez-vous que le romarin – ou, du moins, un de ses composants, le « 1,8-cinéole » – permet d’améliorer la mémoire.

Une étude (en lien : clic) a même calculé que simplement sniffer du romarin améliore la mémoire de 75% !

 

Bah, finalement, ce n’est peut-être anodin si, dans bon nombre de pays, le romarin sert symboliquement lors de commémorations…

 

Bon mardi !

 

 

Un peu de romarin sur vos crêpes ?

Faites une crêpe salée (blé noir ou froment, comme vous aimez).

Garnissez avec du chèvre, du miel et du romarin.

Un délice !

 

 

 

Advertisements

3 réflexions sur “« Chat qu’expire », vous connaissez ?

  1. Sous quelle forme tu le mets ton (G) Romarin ? les branches sont dures, les feuilles plutôt fermes, les fleurs y en a pas toute l’année ! Alors huile essentielle peut-être ? Combien ? Ou en infusion ?

    J’aime

Les commentaires sont fermés.