Vous et moi, nous le savions…

Nous le savions … depuis un bon moment…

Mais il fallait que les chercheurs scientifiques le prouvent !

C’est chose faite !

 

On sait maintenant officiellement que les particules fines du diesel jouent un rôle néfaste dans la survenue de …

– Parkinson

– Alzheimer

– démences…

 

C’est une « petite » étude américaine qui le dit.

Une étude réalisée conjointement par toute une équipe de scientifiques américains appartenant à divers départements d’épidémiologie et de santé environnementale.

Ils ont épluché les données d’environ dix millions d’Américains (une « petite » étude, disais-je).

Afin d’évaluer la possibilité d’un lien entre la pollution aux particules fines (qui viennent des moteurs diesel ou de l’industrie), et le risque de maladie d’Alzheimer, de maladie de Parkinson, et de démences en général.

Et … devinez quoi… ?

Oui, un lien existe !

L’exposition à ces particules fines provoque des infarctus du myocarde, des cancers du poumon, des accidents vasculaires cérébraux, une mortalité accrue (tout cela avait déjà été prouvé scientifiquement), ET a des effets néfastes sur le système nerveux central, avec des conséquences en terme de pathologies neurodégénératives, de démences, de Parkinson, d’Alzheimer !

 

Quelques chiffres ?

Dix millions de personnes.

D’un âge moyen de 75 ans.

Résidant dans cinquante villes de l’ouest des USA.

Suivies de 1999 à 2010.

Ces données proviennent du « Medicare ».

Les données des variations de pollution proviennent, elles, de la U.S. Environmental Protection Agency’s Air Quality System database (à vos souhaits).

Pendant le suivi, se sont déclarées …

– 266.725 maladies d’Alzheimer,

– 203.463 démences et

119.425 maladies de Parkinson.

Pour chaque augmentation de 1 μg/m3 de la pollution aux particules finesz, le risque de maladie d’Alzheimer augmente de 15%, le risque de démence augmente de 8%, et le risque de maladie de parkinson augmente de 8%.

 

Voilàvoilàvoilà…

 

Maintenant, il ne reste plus aux gouvernements qu’à éradiquer le diesel pour avoir une population moins « démente »…

Plus facile à dire qu’à faire : les constructeurs automobiles, les routiers, les automobilistes et les pétroliers sont contre !

Peut-être même aussi l’industrie médico-pharmaceutique est contre aussi, parce que, finalement, toutes ces maladies, ça procure pas mal de rentrées d’argent…

Bon, bin, il n’y a que les naturopathes et quelques écolos qui sont pour la suppression du diesel, alors, si je comprends bien…

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Vous et moi, nous le savions…

Les commentaires sont fermés.