Le jour où j’ai mangé mon croissant pas trempé

Juste pour le plaisir !

Le Bocal Du Poisson

1601413-les-petits-dejeuners-autour-du-monde

Ce jour est arrivé où j’ai mangé mon croissant pas trempé dans mon café… Moi… Et un croissant sec comme le vagin d’une frigide centenaire!

Dit vite, comme ça, entre deux portes, ça peut paraître banal. Mais je vois d’ici tomber les mâchoires de ceux qui me connaissent bien. Le mâchoires du bas, celles du haut ce serait bizarre.

Je suis en pleine remise en question. Je n’avais jamais ne serait-ce qu’envisagé la chose, et me voilà avec cet objet sec et rustre qui s’approche dangereusement de ma bouche.

Pas ça ! Pas lui ! Même les tartines à la confiture n’ont pas ce privilège et doivent passer au pédiluve caféiné avant de plonger dans mon estomac.

Et lui le voilà qui se pointe, tout fier, totalement inconscient du fait qu’il bouscule toutes les règles protocolaires.

Je regarde le café, le café me regarde. Ma main s’approche de ma bouche…

View original post 257 autres mots

Advertisements

5 réflexions sur “Le jour où j’ai mangé mon croissant pas trempé

  1. merci pour ce partage 😉 😀
    Un jour j’ai trempé !!! Exprès, en Angleterre, dans un grand hôtel de Londres devant tout le monde 😛
    Il y a eut des regards horrifiés, étonnés, réprobateurs je crois même que quelqu’un avait perdu son « fair-play » car j’ai entendu un léger « oh »
    Moi, à mes compagnons de table (assez fort) « The French… dips ! » (Le français trempe) 😉 😀

    Bonne journée

    J’aime

Les commentaires sont fermés.