Nous (les naturopathes et autres praticiens non-conventionnels) …

Nous (les naturopathes et les autres praticiens non-conventionnels) sommes nombreux à vous recommander d’éviter d’en consommer…

Mais jusqu’à présent, les hautes instances de santé de nos pays, « aidées » par le lobby agro-alimentaire, vous conseillaient d’en avaler le plus possible…

Peut-être, quand vous apprendrez l’existence d’une étude réalisée sur le sujet par l’Université du Michigan, verrez-vous plus clair et vous direz-vous que, finalement, c’est peut-être plus (+) l’appât du gain que des considérations sanitaires, qui poussent nos gouvernements et l’industrie à faire de la publicité pour le fromage !

 

Hé oui, le fromage…

Un de ces produits laitiers prétendument vos amis pour la vie…

 

Avez-vous remarqué (je m’adresse surtout à nos voisins français qui ne peuvent tout simplement pas terminer un repas sans fromage) que quand vous mangez quotidiennement du fromage, si un jour la cloche à fromage est vide (parce que vous n’avez pas pu faire vos courses, par exemple), vous vous sentez « mal » ?

Voire très mal !

Et si vous n’avez pas l’occasion de manger de fromage du tout durant une douzaine de jours, avez-vous remarqué que votre envie s’estompe ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi… ?

 

Bon nombre de Français pensent que, manger du fromage, c’est « culturel », et que c’est pour ça qu’ils ne peuvent pas s’en passer…

Sauf qu’elle a bon dos, la « culture », voire la « tradition » !

En réalité, si vous vous comportez avec le fromage comme avec … une drogue (l’effet de manque si vous restez deux-trois jours sans en manger, suivi d’un sevrage au bout de douze jours), c’est parce que le fromage … EST une drogue !

Parce qu’il contient une protéine (que tout le monde connaît, la caséine … mais c’est seulement aujourd’hui qu’on a découvert ses effets particuliers) qui a les mêmes effets que les opiacés !

 

Accro aux fromages ?

Normal…

Ce n’est ni votre culture ni votre estomac qui parlent, mais votre cerveau qui a besoin de sa drogue quotidienne !

 

Bon, les amis…

Je vais faire mon marché à Maastricht vendredi prochain…

Je demande à mon dealer de vous mettre de côté quelques grammes de fromage ?

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “Nous (les naturopathes et autres praticiens non-conventionnels) …

  1. Ok, je plaide coupable : je suis accro. Mais je ne prends que du bon, chez un petit deal… un petit producteur qui fournit des bons produits naturels non coupés à l’antigel. Tous ces fromages dans mon frigo? C’est pour ma consommation personnelle m’sieur le Juge, j’vous jure!

    J’aime

  2. J’en mange beaucoup moins qu’avant, (ben c’est gras… et je mange plus brebis et chèvre) et c’est vrai si tu commences à en manger … tu y reviens 😉

    Avant je me faisais des repas au fromage avec une bonne salade et plus ça « puir » Monseigneur plus je me régale 😀
    Un munster qui s’laisse aller … moi je lui fais son affaire 😉 et après bisoussssssssssssssssss ou c’est bien dans le métro tu as de la place aux heures de pointe 🙄 😆

    J’aime

  3. Entre un fromage frais aux pesticides et antibios et un vieux Comté BIO avec 6 ou 12 mois d »affinage on n’a pas les même réactions , il doit bien y avoir une raison ! ! !
    Reste à chacun d’assumer sa dépendance aux opiacés .

    J’aime

Les commentaires sont fermés.