Je dois me faire pardonner …

Je dois me faire pardonner auprès des vegans.

À plusieurs reprises, ces derniers temps, j’ai proposé des recettes « pas-VG » du tout.

Voici aujourd’hui une recette non seulement végétarienne, mais carrément végétalienne.

 

Il s’agit d’une recette de blinis.

Vous savez, ces machins ronds en forme de mini-crêpes, que l’on sert à l’apéro, garnis d’un peu tout ce qu’on veut (au départ, c’était plutôt pour y mettre du caviar ou du saumon fumé, mais des garnitures VG feront bon effet également).

 

Les ingrédients :

200 grammes de pomme de terre

100 grammes de farine de riz

½ sachet de poudre à lever

18 centilitres de lait d’avoine

du sel, du poivre

et de l’huile (pour graisser la poêle)

 

La préparation :

Je fais cuire les pommes de terre à l’anglaise (à l’eau bouillante salée), puis je les épluche et je les réduis en purée. Ou je les épluche d’abord avant de les cuire, au choix…

J’ajoute la farine et la levure, je mélange. Et c’est alors que je me dis que c’est une bonne idée d’avoir un robot de cuisine qui me permet de réaliser tout ça sans me fatiguer à mélanger des pommes de terre écrasées et de la farine ! Parce qu’au total, il va falloir mélanger cinq six minutes pour avoir une pâte bien lisse…

J’ajoute le lait petit-à-petit, tout en continuant à mélanger.

Je sale (très peu, parce que la cuisson à l’anglaise a déjà un peu salé les pommes de terre) et je poivre.

Je fais cuire les blinis une à deux minutes (selon l’épaisseur) dans une poêle à blinis bien chaude (ou dans une grande poêle en versant juste un peu de pâte, mais ça va prendre plus de temps si je ne fais qu’un blini à la fois).

Et c’est prêt !

 

À garnir quand c’est chaud, ou quand c’est tiédi, ou quand c’est carrément refroidi.

Garnir avec quoi, allez-vous demander ?

Et bien, avec ce que vous voulez … mais essayez donc de déposer une cuillère de guacamole sur vos blinis, et vous m’en direz des nouvelles…

 

La recette ?

Vous pouvez aller faire un petit tour sur Internet, les recettes de guacamole y sont légions. Mais si vous voulez faire simple, vous prenez un avocat (bien mûr), vous écrasez sa chair avec deux petites tomates cerises, un peu d’échalote hachée, quelques gouttes de jus de citron, un peu de poivre un peu de sel (♫ un peu d’amour un peu de miel ♪), et c’est prêt !

 

Miam.

 

 

 

Advertisements

8 réflexions sur “Je dois me faire pardonner …

  1. En Bretagne on les fait aussi avec de la farine de sarrasin … pour le même usage ! Et certains resto gastronomique les proposent dans le menu sans gluten re-découpés à l’emporte pièce rond pour faire plus net !

    J’aime

Les commentaires sont fermés.