Une mauvaise nouvelle…

Une assez mauvaise nouvelle…

Une double mauvaise nouvelle : pris par d’autres choses, j’avoue que je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à ce que je vais vous dire ci-dessous en deux mots, et donc, vous allez devoir, amie lectrice, ami lecteur, vous informer plus avant ailleurs si le sujet vous préoccupe.

(Moi, il me préoccupe, mais, bon, pour le moment, mon agenda est assez full, et je n’ai que deux yeux pour regarder un écran à la fois…)

 

En cinq mots :

L’Europe autorise les OGM.

 

Et en 18 mots :

L’Europe autorise les OMG, et les pays membres n’ont pas la possibilité de s’y opposer.

 

Pourquoi ?

 

Pourquoi est-ce que l’Europe a autorisé certains OGM ? Réponse : pour le fric (no comment)…

 

Pourquoi est-ce que les pays ne peuvent pas s’y opposer ? Réponse : en réalité, chaque pays pourrait très bien interdire la culture d’une saleté génétiquement modifiée sur son territoire, mais c’est sans compter la libre circulation des biens.

C’est parfait pour le Belge qui va à Givet acheter ses bouteilles d’eau, ou pour le Français qui monte en Belgique ou descend en Espagne pour acheter ses clopes…

Mais en ce qui concerne les OGM, ça veut dire que n’importe quelle industrie européenne va pouvoir acheter un produit, OGM ou pas, dans un pays voisin… Et que pour savoir si votre steak de soja acheté au supermarché du coin est « nature » ou génétiquement modifié, je vous souhaite bonne chance !

 

Bref.
Pour l’instant, il semblerait qu’il y ait 19 OGM autorisés en Europe, directement destinés à l’alimentation animale ou humaine. Du soja, du maïs et du colza.

Ils sont autorisés pour une durée de dix ans…

C’est une victoire pour les multinationales comme ce brave Monsantox comme dirait Papa Hérisson (et accessoirement une défaite pour la démocratie puisque la majeure partie des Européens sont contre les OGM), mais ça ne plaît pas encore aux USA qui auraient préféré que l’Europe aille encore plus loin…

Bon, bin, la commission européenne va pouvoir montrer qu’elle est un toutou bien dressé (ou bien récompensé quand ledit toutou obéit bien à son maître) : il y a une quarantaine d’autres OGM qui attendent de recevoir une autorisation…

 

Pauvre Europe !

Bon week-end quand même…

 

 

Advertisements

8 réflexions sur “Une mauvaise nouvelle…

Les commentaires sont fermés.