Bains, oui alors !

 

Aujourd’hui, je vais rapidement vous parler de bains !

Non, pas le bain (ou la douche) que vous prenez (ou pas) chaque jour …

… oui « ou pas », parce que, sauf si vous travaillez dans une étuve ou dans une mine de charbon, ma foi, il n’est nullement nécessaire de prendre un bain chaque jour, …

… mais le bain assez particulier qu’on appelle le bain dérivatif.

 

C’est quoi, ça ?

Comme son nom l’indique, le bain dérivatif, c’est un bain …

Nooooon ?

Si !

… qui fait dériver des trucs dans notre organisme.

En gros, ces bains dérivatifs servent à dériver, à bouger de place des saletés (du mucus, des toxines, des machins que nous avons « en trop » en certains endroits de notre organisme, et qui n’ont rien à y faire).

Ces crasses vont aller se perdre dans votre intestin, avant d’être évacuées la prochaine fois que vous irez dire bonjour à Jules…

À la suite de quoi, votre organisme se sent mieux, fonctionne mieux…

 

Et ça se pratique comment ?

Le plus simplement du monde : en vous rafraîchissant l’entrejambe, simplement en vous frottant douuuuucement et looooonguement avec une éponge ou un gant de toilette imprégnés d’eau froide.

Faites-le le matin, à jeun…

Pour plus de facilité, mettez-vous dans votre douche ou dans votre baignoire, en vous accroupissant au-dessus d’un bassin d’eau glacée, mais au-dessus d’un seau d’eau froide dans votre cuisine, ça va aussi.

Le tout est de refroidir votre entrejambe sans que le reste de votre corps soit mouillé/refroidi (portez un pull et des grosses chaussettes s’il le faut, mais seul votre entrejambe doit être refroidi !).

Et c’est la différence de température qui provoque la « dérivation »…

Et ensuite, n’ayez pas peur de vous reposer un peu…

Petite précision : ne vous trempez dans l’eau. Frottez le gant ou l’éponge en remontant de part et d’autre de votre sexe !

 

Mais, … ça sert à quoi ?

À vous « nettoyer » de l’intérieur, puis à vous sentir mieux, mais disons qu’on conseille les bains dérivatifs contre tout un tas de problèmes de santé comme (entre autres) de l’insomnie, de la fatigue, des angoisses, des douleurs (dans le dos, dans la nuque, voire des douleurs d’arthrose), des maladies de peau (acné, allergies, boutons, eczéma, herpès, …), des maux de tête, la constipation, la perte de cheveux, …

Bon, soyons clairs : si vous êtes en phase terminale d’un cancer bien métastasé, les bains dérivatifs ne vont pas vous ressusciter. Mais peut-être que si vous en aviez pratiqué régulièrement durant toute votre vie, bin, … vous n’auriez (peut-être) pas chopé ce cancer…

 

Et … je dois faire ça chaque jour ? Plusieurs fois par jour ?

Disons quatre fois par semaine au moins. Un jour sur deux, quoi. Mais rien ne vous interdit de pratiquer chaque jour… Cinq à dix minutes au début, en augmentant pour arriver à vingt bonnes minutes par la suite…

Après tout, à part vous sentir mieux, qu’est-ce que vous risquez ?

Enfin, si, vous risquez quelque chose (mais rien de très grave) : les premiers jours, si vous avez pas mal de toxines à évacuer, vous risquez peut-être de vous sentir très fatigué, ou de voir des boutons inhabituels apparaître sur votre peau : il faut bien que les crasses s’évacuent, et ça ne se fait pas toujours sans mal aucun !

 

C’est nouveau ?

Bin, non, pas exactement, ça existe depuis des millénaires … mais sous une autre forme : avez-vous remarqué que la plupart des peuples qui vivent avec l’entrejambe bien aéré (qui sont nus, ou portent une robe, un jilt, une toge, un pagne, …, qu’il s’agisse des Grecs ou de Romains d’il y a deux mille ans, ou de contemporains) ont/avaient un peu moins de problèmes de santé que nos civilisations qui nous obligent à enfermer notre entrejambe dans des couches et des couches de tissus ?

Un hasard, probablement ?

Pas exactement…

Si l’on en croit France Guillain, la spécialiste française des bains dérivatifs, le fait de marcher sans sous-vêtements permet de frotter vos aines l’une contre l’autre, légèrement humides de sueur et dans un courant d’air frais.

Un « bain dérivatif » permanent qui permet d’une part de stimuler vos tissus conjonctifs pour drainer vos déchets, et d’autre part de diminuer légèrement la température de votre corps qui, en moyenne, est passée en 50 ans de 36,6°C à 37,2°C, ce qui indique un état inflammatoire chronique !

 

Il y a des contre-indications ?

Disons qu’il vaut mieux éviter les bains dérivatifs si vous êtes vraiment très fatigué, si vous venez de subir une opération chirurgicale et que la cicatrice n’est pas encore bien cicatrisée, si vous portez un pacemaker, ou durant le premier trimestre de grossesse…

Pour le reste, allez-y sans crainte !

 

Il y a des études scientifiques qui en parlent ?

Bin, à votre avis ?

Pensez-vous que la médecine va faire des études sur une méthode GRATUITE de se soigner (ou de prévenir bon nombre de maladies) ?

Non, ne me répondez pas…

En attendant, si vous ne voulez pas vous promenez l’entrejambe à l’air, ou si vous ne voulez pas des bains dérivatifs, essayer au moins de ne plus me lire assis dans un fauteuil bien chaud avec votre ordinateur portable sur vos genoux… Ce sera déjà un bon truc pour faire baisser la température de votre entrejambe…

 

 

 

 

Advertisements

3 réflexions sur “Bains, oui alors !

  1. Une solution « possible aussi »: à la fin de sa douche.
    pour ceux qui ont un bac à douche surélevé dans une cabine.
    L’idée étant de ne pas se mouiller, et donc se refroidir les pieds, se positionner les pieds sur le rebords du bac, s’appuyer le dos au fond de la cabine , un peu comme si on était assis ou accroupis et gentiment avec la douchette se mouiller sans pression , à l’eau froide , les aines et le scrotum . Pour les hommes évitez les bourses ça peux devenir vite douloureux !
    S’essuyer de suite sans chercher à réchauffer la zone ! l’idéal serait de s’alloger avec une bouillote chaude sur le foie quelques minutes …mais ça c’est une autre histoire !

    J’aime

  2. Merci pour ces conseils, mais, si on le fait pendant assez longtemps, avec un récipient, l’eau doit se réchauffer …
    Vaut mieux la douche.
    Je vais essayer … Pas difficile, vu que je pratique le naturisme même à la maison …
    Bon jeudi, Eric
    Pour nous, il commence avec l’orage et un vent … du tonnerre !!!
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

Les commentaires sont fermés.