Êtes-vous poly ?

La question peut sembler saugrenue, mais …

Êtes-vous poly ?

 

Bin, évidemment, que je suis poli ! Je dis bonjour et aurevoir, s’il vous plaît et merci, et je demande même pardon quand je marche sur le pied de quelqu’un !

Heuuu, oui, … mais non…

Je ne vous demande pas si vous êtes « poli », mais « poly »…

Poly étant l’abréviation de « poly-amoureux »…

 

Allons, bon, c’est quoi encore, ça ? C’est nouveau ?

Bin, nouveau, oui et non…

Le poly-amour existe depuis que l’homme existe.

Un être humain, quoi qu’en disent certaines religions ou certains moralistes, ce n’est pas spécialement conçu pour être fidèle à un(e) seul(e) partenaire en amour !

C’est d’ailleurs une obligation (ou du moins l’était-ce avant que cette tendance naturelle soit combattue artificiellement) chez certaines peuplades, afin d’éviter que des problèmes de consanguinité n’existent dans des petits groupes. (1)

Mais le concept « révolutionnaire » en tant que tel et le terme ne sont apparus que relativement récemment.

Au siècle dernier.

 

Mais c’est quoi, ce poly-amour ? C’est avoir un harem, ou quoi ?

Bin, non, pas exactement…

Prenons un exemple : vous êtes marié/mariée, et un beau jour, vous tombez amoureux/amoureuse de votre voisin/voisine…

Vous allez vous sentir « mal », vous sentir coupable… Votre voisin/voisine aussi. Et votre époux/épouse ne va pas voir la chose d’un bon œil puisque vous d’une certaine manière sa propriété (je caricature un peu, je sais, mais juste un peu)…

Alors que finalement, vous ne faites qu’obéir à des lois naturelles, à des lois qui ont été – comble de l’ironie – supprimées par une religion dont une des trois divinités(2) a elle-même donné comme mot d’ordre « aimez-vous les uns les autres » (et pas « aimez une seule personne à la fois »)… Des lois naturelles qui ont été supprimées pour être remplacée par une notion de monogamie qui a tellement été prônée par certaines religions que cette notion de monogamie est devenue, dans nos pays, une loi « officielle » (à défaut d’être naturelle).

Chez les polyamoureux, cette notion de monogamie n’existe naturellement pas : il est tout-à-fait naturel (même s’il n’y a aucune obligation) d’être amoureux de plusieurs personnes à la fois, homme(s) ou femme(s).

Un poly-amoureux assumera sans problème le fait d’être amoureux de deux, trois, voire quatre personnes à la fois (ou plus), et il accordera ce même privilège (d’être poly) à ses partenaires(3)… La question de « possessivité » disparaît également.

 

Et … au niveau sexuel ? Les poly-amoureux font des « parties fines », ou quoi ?

Non.

Le poly-amour n’est pas une perversion sexuelle.

On pourrait presque dire que les rapports affectifs priment sur les rapports sexuels, en ce sens qu’un poly-amoureux n’est pas obligé, quand il est amoureux, d’avoir des rapports sexuels avec chacun des objets de son amour : l’amour platonique, ça existe, que je sache ! Et pas que dans le poly-amour !

 

Mais, bon, c’est un peu comme dans le libertinage, alors ?

Pas exactement non plus, puisque le libertinage inclut pratiquement obligatoirement une liaison « physique », sexuelle…

Mais comme dans un couple libertin, il est vrai qu’idéalement, chaque partenaire devrait être au courant du poly-amour de son partenaire (et j’avoue que c’est parfois le plus compliqué, parce que lorsqu’une personne non-poly apprend que son partenaire « voit » une autre personne, elle se sent « trompée » et a beaucoup de difficultés à l’accepter).

 

Il y a forcément moins d’amour entre plusieurs personnes que dans un couple monogame, non ?

Bin, non… Pourquoi ?

Prenez la flamme d’une bougie. Qu’à cette flamme, vous allumiez une, deux, dix ou cent autres bougies, la flamme restera la même, non ?

Si vous êtes les parents d’un enfant, et que vous en avez un deuxième, aimerez-vous chacun de vos enfants à 100% ou est-ce que chacun d’eux n’aura droit qu’à 50% de votre amour ?

 

Bon, allez, la question du jour du soir…

Qu’en pensez-vous ?

Ou, pour rentrer dans des détails, le poly-amour vous parle-t-il ? Seriez-vous prêt(e) à accepter que votre partenaire vous « partage » avec une autre personne (ou des autres personnes) ? Ou considéreriez-vous cela d’office comme une « tromperie » ? Seriez-vous prêt à ce que votre partenaire vous le propose ? Ou peut-être attendez-vous que l’on vous le propose pour vous y mettre ? Peut-être le pratiquez-vous déjà sans savoir que ça s’appelait comme ça (peut-être, alors que vous ne l’avez plus revu depuis longtemps, êtes-vous encore amoureux de votre premier flirt de vacances quand vous étiez ado : ça aussi, c’est une forme de poly-amour!) ?

Bref, à vous le clavier pour cette question actuelle de société !

Bonne soirée à vous, et bonne nuit, les amis !

Polyamory

– – – – – – –

 

(1) Le problème a dernièrement été soulevé en ce qui concerne les hypothétiques missions privées « Mars One », lesquelles missions consisteraient (si elles finissent par voir le jour, ce qui est moins certain) à expédier des volontaires sur notre rouge voisine afin de la coloniser… Si une douzaine d’hommes et une douzaine de femmes sont, au total, lâchés sur Mars, avec pour mot d’ordre « croissez et multipliez-vous », il est clair que, pour favoriser le brassage génétique et éviter un maximum les tares qui pourraient survenir à l’avenir, le poly-amour sera de mise…

(2) Oui, je sais, je vais avoir les Chrétiens sur le dos, qui vont m’expliquer qu’il n’y a qu’un seul dieu mais qu’il est « séparé » en trois personnes, un père, un fils, et un esprit saint… Un monothéisme assez curieux dans lequel il y a trois divinités qui n’en font qu’une… Ne compliquons pas les choses, s’il vous plaît…

(3) Une des différences entre le poly-amour et la polygamie acceptée par certaine religion, c’est que, généralement, quand on parle de polygamie, on voit le cliché-type du harem (un homme et plusieurs femmes), mais personne n’envisage qu’une femme puisse elle aussi connaître plusieurs partenaires !

 

 

 

Advertisements

6 réflexions sur “Êtes-vous poly ?

  1. Une femme avec plusieurs partenaires ? Tu n’y penses pas. Imagines le cirque pour l’homme de retrouver sa lignée…. (voila, ça c’est la raison pour laquelle nous on a pas le droit).

    Concernant le poly amour, moi j’y crois, même si j’ai déjà du mal à tomber amoureuse et entretenir une relation amicale en générale (j’aime mes amis, mais je ne ressens pas le besoin nous voir régulièrement). Et j’avoue que je serai probablement un peu (cet euphémisme….) jalouse si mon homme était amoureux d’une autre, ou d’un autre (bizarrement, ça me gênerai moins, un autre. Pas la même concurrence). Mais dans l’absolu, c’est quelque chose que j’ai bien intégré.

    Voila voila.

    J’aime

  2. ,
    il faudrait savoir ce que l’on entend pas Amour,
    ensuite, il y a tellement de façon d’aimer
    une femme et plusieurs hommes ?
    tout existe, mais je crois qu’on est sentimentale en fait nous les femmes,
    donc je sais pas,
    je laisse s’aimer les gens du moment qu’ils ne se fassent pas de mal,
    je préfère la fidélité pour ma part, en étant consciente qu’il puisse y avoir des tentations, mais dans ce cas c’est plus le corps qui réagit, donc le plus bel amour serait de ne pas se laisser abandonner mais tout depend aussi de l’ambiance du couple, comment dire si oui si non, chacun a son histoire tout est possible finalement
    je critique pas, sauf je me repete si quelqun est poly et que son conjoint non et qu’il en souffre je suis pas pour,
    je pense qu’on est capable d’aimer plusieurs personnes dans la vie, style des amis, et par ex on aime tout nos enfants, donc on a cette faculté d’aimer plusieurs, et deja nos parents, on a un pere et une mere, donc une pluralité d’amour, puis une famille etc
    mais en Amour couple, je préfère un seul être ! de la passion, de la joie , je pense que cet amour comporte tous les amours qui nous manque et qui existe,
    je sais pas si tu comprend ce que je veux dire

    allez je te laisse avec tes nombreuses amoureuses

    Poly ester

    Aimé par 2 people

  3. Sujet très intéressant, mais pas évident à traiter…

    Pour ma part, je me qualifierais de « sympathisant » : intellectuellement, j’approuve l’idée à 100%, car elle me parait relever du simple bon sens pour deux raisons principales :
    1/ le cœur à ses raisons : on ne choisit pas de tomber amoureux ou non de quelqu’un. Même si on est déjà en couple.
    2/ on n’est pas « propriétaire » de son conjoint : de quel droit pourrais-je l’empêcher d’aimer une autre personne? Et en quoi cela dérange-t-il, si ça ne l’empêche pas de m’aimer moi?

    Après tout, dans notre vie, on passe notre temps à interagir avec d’autres personnes que son conjoint (relations de travail, amicales, etc…). L’amour, platonique ou non, n’est qu’un aspect de ses interactions. Donc au final, si mon partenaire, ou plutôt mes partenaires en l’occurrence, le savent, quelle différence entre le fait que je sois parti pour une réunion de boulot, ou boire un verre avec « l’autre »? Seul problème : la jalousie. Mais ça, c’est lié à un conditionnement social pour l’essentiel. Ceci dit, conditionnement social ou pas, ça reste à mon sens le principal obstacle, et c’est pour ça que je suis sympathisant et non pratiquant. Si mon cortex préfrontal est prêt pour ça, je ne suis pas sur que mon cerveau limbique le soit lui 😉

    Par contre, c’est marrant que tu évoque le sujet, je m’étais justement lancé dans l’écriture d’une nouvelle sur ce thème ^^

    J’aime

  4. Très intéressant 😉 Je suis en accord avec ta pensée. 🙂
    Bon si j’ai le temps je viendrai développer 😉
    Mais déjà un truc, la monogamie/fidélité oui surtout pour la femme effectivement d’après les religions monothéistes (oui, pour être sûr de la lignée…. pff) mais surtout ce qui nous a fait très mal à tous, hommes et femmes, c’est la mère Victoria (the Queen)!!! Ah celle-là!! Plus prude qu’elle tu meurs !!! En plus elle nous a habillé les hommes en croque-mort, plus de fantaisie, bon ça c’est un détail, quoi que! Un homme en croque mort c’est pas séduisant 😉
    Deuxième truc, l’homme aime assez facilement plusieurs personnes en même temps, le femme c’est plus, l’un après l’autre 😉
    Mais aussi, beaucoup d’entre nous ont un pu… de côté « propriétaire » qui lui, laisse à désirer = jalousie dévastatrice tout autant pour le jaloux/se et la ou le jalousé. 😮

    J’aime

  5. Ma foi, personnellement, je suis du genre à aimer facilement beaucoup de monde, mais à des degrés divers, et ça n’implique pas du tout une relation sexuelle pour autant, du moins certainement pas à priori !

    Cependant, dans l’absolu, et quoique chrétien, je ne repousse pas l’idée d’amours multiples, du moins pas nécessairement ; voyez les Amiches, ne sont-ils pas heureux ? Et d’autres « sectes » ?

    Mais quand Jésus dit « Croissez et multipliez », il ne dit pas de forniquer avec tout et tout le monde non plus hein ! Respect quand même stp !

    J’aime

Les commentaires sont fermés.