Gluten, suite (et pas fin)

 

Je vous donnais vendredi des symptômes qui pouvaient vous faire penser à une intolérance au gluten.

Et j’espère (pour vous) que, si vous vous êtes reconnu dans quelques-uns de ces symptômes, vous avez profité du WE pour cesser de consommer du gluten…

Mais … et si ce n’étais pas le gluten ?

 

J’entends d’ici les personnes chez qui cette intolérance au gluten a été bel et bien reconnue, qui vont pousser les hauts cris : « Quoi ? C’est qui ce naturopathe stupide qui ne reconnaîtrait pas les méfaits du gluten ? »…

Relax…

Je n’ai pas dit ça…

Je voudrais juste vous parler rapidement d’études réalisées récemment.

Des études qui ne nient pas qu’il existe des malades qui sont hypersensibles au gluten (sans aller jusque la maladie cœliaque), mais qui se posent la question de savoir si c’est bien le gluten qui est responsable de cette hypersensibilité … ou s’il s’agirait d’autre chose qui se trouve, avec le gluten, dans les graines des céréales incriminées (principalement le blé)…

Ces recherches récentes se sont intéressées à d’autres protéines du blé appelées « amylase-trypsin inhibitors », ou « ATI ».

Ces « ATI » déclenchent apparemment les mêmes réponses immunitaires que celles causées par le gluten.

 

Bon, cela dit, que ce soit une protéine du blé, ou une autre, qui provoquent vos ennuis de santé, ça vous fait une belle jambe, allez-vous me dire…

Bin, oui, mais non … parce que l’on pourrait revenir en arrière, et – en quelques générations – arriver à retrouver un blé qui contiendrait beaucoup moins de ces « ATI »… Lesquels « ATI » ne sont que des espèces de « pesticides naturels » fabriqués par le blé pour se protéger de certaines « pestes ». Les humains ont sélectionné au fil des années les « meilleurs » blés (meilleurs quant à leur résistance aux insectes et aux maladies), augmentant de la sorte la teneur des « ATI » de manière naturelle, mais il serait toujours possible de revenir en arrière…

 

Mais, bon, ce n’est pas demain la veille que l’on vous vendra un pain « sans ATI », alors, si vous avez des crosses avec le gluten, ou avec les « ATI », le plus simple est d’éviter le blé, tout simplement…

Je voulais juste que vous sachiez qu’un jour, peut-être, une solution existerait…

 

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Gluten, suite (et pas fin)

  1. Le mieux est de ne pas consommer de blé … 😦
    Bon mardi, Eric
    La chaleur est toujours présente et la santé d’un ami blogeur me préoccupe …
    Bisoux tristes.

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

Les commentaires sont fermés.