Quelques mots sur le gluten…

Haaaaa, le gluten…

On en parle beaucoup ces derniers temps (d’ailleurs, je vous en ai déjà parlé sur ce blog depuis bien longtemps).

Pour certains, c’est « le » problème de santé qui va tuer l’humanité ; pour d’autres, c’est juste une vaste fumisterie marketing pour vendre cher et vilain des produits sans gluten…

La vérité, comme d’habitude, est entre les deux : oui, il y a des criminels industriels qui en profitent pour vendre à des prix astronomiques des produits sans gluten (qui, entre parenthèses, sont absolument infâmes à manger : on dirait de l’éponge!), et oui, c’est une belle saleté qui empoisonne la vie de millions de personnes.

 

Des chiffres ?

Plus d’une cinquantaine de maladies sont liées à cette protéine présente dans des céréales.

On estime qu’environ une personne sur six (dans nos pays industrialisés) est plus ou moins intolérante au gluten.

Et on estime aussi que sur cent personnes qui ont soit une intolérance au gluten soit la maladie cœliaque, il y en a une seule qui est diagnostiquée (et donc 99% ne le sont pas!).

Dit autrement, sur mille personnes, environ cent cinquante ont des problèmes avec le gluten, mais cent quarante-huit d’entre eux ne le savent pas !

Vous pourriez être l’un d’eux.

Jusqu’il n’y a guère, je faisais partie des 148 personnes sur 1000 qui ignoraient ne pas trop tolérer le gluten, et c’est après avoir réintroduit le pain après mon régime sans sucre voici quelques mois que je me suis rendu compte que … bin, oui, je faisais partie des 15% de la population qui ne devraient pas manger de gluten (ne pas en manger, ou « pas trop », en tout cas, en ce qui me concerne).

Comment savoir si l’on est en guerre avec le gluten ?

Ma foi, c’est simple…

Si vous avez l’un ou plusieurs des symptômes que je vous cite dans les lignes suivantes, faites l’effort de vous passer durant quelques semaines de gluten … et vous verrez si les symptômes persistent, ou pas. Si les symptômes persistent, ma foi, c’est qu’ils sont probablement dus à autre chose… Si les symptômes disparaissent quand vous cessez de manger du gluten (ça prend quand même quelques semaines : si au bout de trois jours, vous ne voyez aucune amélioration, n’en concluez pas trop vite que le gluten n’est pas responsable de vos ennuis), inutile de chercher midi à quatorze heures : vous avez probablement des comptes à régler avec cette protéine céréalière…

Les symptômes qui pourraient indiquer un « conflit interne » avec le gluten sont :

  • de la fatigue, voire de l’épuisement après avoir consommé beaucoup de produits contenant du gluten
  • de la fibromyalgie
  • des ennuis digestifs genre gaz et ballonnements, diarrhée et/ou constipation
  • des épisodes dépressifs, de saute d’humeur et/ou d’anxiété
  • des gonflement inexpliqués dans les doigts, les hanches, les genoux
  • des maladies auto-immunes (colite ulcéreuse, lupus, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis, sclérodermie, sclérose en plaques, thyroïdite de Hashimoto)
  • des migraines et/ou des maux de tête
  • des problèmes hormonaux (le syndrome des ovaires polykystiques, par exemple, ou une stérilité anormale, …)
  • des problèmes neurologiques (pertes d’équilibre, étourdissements, …)
  • une kératose sur l’arrière de vos bras (par manque de graisses et de Vit A mal absorbées par votre intestin perturbé par le gluten)

 

Et si ce n’est pas le gluten ?

Ma foi, il serait peut-être alors temps de vous poser la question de savoir si vous n’auriez pas « tout simplement » une … maladie de Lyme…

Pas mieux qu’une allergie/intolérance au gluten…

Parce qu’encore plus difficile à diagnostiquer et à soigner !

 

Bon courage !

 

 

 

Advertisements

7 réflexions sur “Quelques mots sur le gluten…

  1. La « difficulté  » avec l’intolérance au Gluten c’est que bien souvent « elle » n’apparait que en fin de digestion donc entre 3 et 6 heures APRÈS son absorption et beaucoup d’intolérants ne font pas le liens !
    Par exemple les démangeaisons soudaines vers 1 ou 2 heures du matin ! (Arsenicum Album 5Ch )

    J’aime

  2. Coucou Eric, je ne sais pas déposer de commentaire sur l’article fast-food, mais je dois avouer que c’est pas faux 😉 pour le gluten, je l’évitais mais bon finalement… par contre je retiens l’info du dessus pour les démangeaisons soudaines… j’ai mangé un bout de pain avec ma salade, on verra dans 3-6h 🙂

    J’aime

  3. En tout cas ça donne à réfléchir quand à mes « vertiges/déséquilibres »…. 😦
    Merci pour ton article ❤

    J’aime

  4. Je n’en mange pas, par goût (ou dégoût ?), alors, je ne sais pas si je le tolère … ou pas.
    Par contre, je connais quelqu’un qui en mange et a des vertiges : vais lui en parler.
    Bon week end, Eric
    Bisoux rafraichissants.

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    Aimé par 1 personne

  5. Il me rappelle avoir lu qu’il y a plus de 140 symptômes de réactions différentes répertoriés.
    Chacun peut en présenté plusieurs et pas forcément en même temps et différents suivant le type de gluten et sa cuisson et son mélange … et la distance de digestion !
    Ce qui explique peut-être la difficulté de reconnaître l’intolérance à cette présence alimentaire …!

    J’aime

  6. J’ai une amie qui est depuis très longtemps sans gluten et sans lait de vache ,malgré ça , elle était toujours autant fatiguée , elle décide donc de chercher la raison , après des examens, elle a la maladie de lyme qui l’épuise. Merci Éric je vais essayer j’ai aussi quelques fois des vertiges bonne soirée

    J’aime

Les commentaires sont fermés.