Bon, alors, finalement, …

Bon, alors, finalement, d’la viande, j’en mange, … ou pas ?

Je ne peux pas répondre à votre place, mais personnellement, j’essaie d’en manger … « pas trop ».

 

Je ne suis ni végétarien ni végétalien, mais « flexitarien », ce qu’on pourrait traduire par « végétarien à temps partiel », tout simplement parce que notre culture de la consommation de la viande est difficile à effacer d’un simple « la viande, ce n’est pas bon pour la santé ».

En Belgique, une personne sur quatre fume alors que chacun sait que fumer n’est pas spécialement bon pour la santé ; avec la viande, c’est pire : 95 % des gens en mangent, alors qu’on sait que ce n’est pas spécialement bon pour la santé non plus. Pas facile de changer du tout au tout quand quelque chose est ancré dans les habitudes !

 

Mais sait-on avec certitude que manger de la viande est mauvais pour la santé ?

Bin, oui, maintenant, on le sait !

On soupçonnait très fort que manger de la viande augmentait le risque de développer un cancer. Principalement le cancer colorectal.

Maintenant, on en est certain.

Oui, la consommation à long terme de viande (de viande rouge principalement, la volaille et le poisson étant moins concernés) est fortement liée à une augmentation certes relativement modeste, mais bien significative, du risque de choper un cancer du côlon !

Pourquoi, on ne le sait pas encore avec certitude…

Mais des chercheurs viennent de publier dans PNAS une explication qui pourrait bien être la bonne…

Il se pourrait qu’un glucide (appelé « Neu5Gc »), qui est présent dans la viande rouge (1), déclenche une réponse immunitaire inflammatoire, et ce serait cette inflammation qui favoriserait le développement des cancers.

On n’en est pas encore certain à 100% chez l’humain, mais en tout cas, ce Neu-machin augmente bien les tumeurs chez les souris !

 

Bon, maintenant, vous pouvez toujours vous dire que vous n’êtes pas une souris, et que, donc, cette étude ne vous tracasse pas plus que ça, et que vous allez continuer à manger votre steak chaque jour (et boire votre lait de vache, et manger votre fromage chaque jour)…

Pourquoi pas…

Mais vous pouvez toujours aussi vous dire que, ma foi, manger moins de viande ne vous fera pas de mal (il n’y a pas que le cancer du côlon qui est concerné, finalement, par la consommation de viandes), et … sinon devenir végé du jour au lendemain, au moins diminuer progressivement votre consommation de viandes.

J’ai écrit ceci début juin. Je n’ai pas mangé de viande aujourd’hui. Hier non plus. Et avant-hier non plus. Et je suis encore en vie malgré trois jours « sans protéines animales », que je sache… Mais quand je mange de la viande (par goût, par habitude, pour des raisons « sociales »), bin, je mange de la viande sans regret … parce que je me dis que le danger vient surtout du cumul.

 

– – – – – – –

(1) Quand on parle de « viande rouge », en nutrition, ce n’est pas la même chose que la notion de viandes rouges en cuisine. Le porc, par exemple, est considéré comme une viande rouge par les (bons) nutritionnistes, alors que les cuisiniers le classent dans les viandes blanches… Dans le cas de cette étude, on parle de « viandes rouges » avec le sens utilisé en nutrition (bœuf, mouton, porc, veau, …), mais le lait de vache et certains fromages contiennent aussi ce « sucre » plus que probablement responsable des cancers… Mais surtout, ne pas oublier le slogan qui affirme que les produits laitiers sont nos amis pour la vie, hein !

 

 

 

boeuf grillé

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Bon, alors, finalement, …

  1. oui, bof!!!!!
    Z’êtes pas au courant des études de Séralini????
    Lui il a découvert que les aliments donnés aux souris et rats témoins dans les expériences, étaient infestés d’OGM, de pesticides, de métaux lourds et j’en passe
    Alors comment se fier a des études faites de cette façon
    qui nous dit que les souris du test n’ont pas mangé de ce cocktail explosif aussi
    quant au cancer colorectal, je connais deux personnes qui en sont décédées et elles étaient toutes les deux végés, avec une qui mangeait de temps en temps du poisson uniquement, leurs intestins étaient complètement détruit, et pas par la viande, mais par les fibres et vraisemblablement par le gluten aussi, car beaucoup de végés se rabattent sur les céréales pour se rassasier

    Je me demande vraiment comment font les tribus indigènes qui ne font que chasser et cueillir, franchement

    J’aime

  2. Je mange très très peu de viande rouge, mais je fais suivre l’info car j’en connais qui ne peuvent s’en passer …
    Bon mercredi.
    Bisoux caniculaires.

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

Les commentaires sont fermés.