Dors, je le veux…

Dors, je le veux (suite et probablement pas fin) !

dors je le veux

Non, je n’essaie pas de vous endormir.

Juste d’attirer votre attention sur l’importance du sommeil…

Et vous rappeler que je ne suis pas un bon exemple à ce sujet : faites ce que je dis, pas ce que je fais, mais, bon, ça, c’est un autre problème…

 

Deux mots aujourd’hui sur le sommeil de jour, quand on travaille de nuit.

Une info qui ne va pas faire plaisir à certains (je pense par exemple à notre amie Fabienne qui travaille chaque nuit)…

En une ligne :

Dormir le jour plutôt que la nuit ? C’est mauvais pour la santé !

 

On constate en général plus de diabète, plus d’hypertension, plus de cancers chez les personnes en « travail posté », c’est-à-dire qui inversent le jour et la nuit, soit régulièrement (une semaine sur deux, une semaine sur trois, sur quatre), soit quotidiennement.

 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que travailler la nuit et dormir (ou essayer de dormir) la journée, ça décale la production des hormones (cortisol, insuline, mélatonine, etc. …), et bien souvent, ça empêche d’avoir le nombre d’heures et la qualité de sommeil dont on a besoin.

C’est ainsi, par exemple, qu’on a constaté que les femmes qui travaillent de nuit ont plus de cancers du sein, plus de problèmes cardiovasculaires, d’hypertension, des problèmes métaboliques, plus de diabète, etc., que celles qui travaillent « normalement » de jour et dorment la nuit !

Je vous rassure tout de suite, messieurs, chez les hommes, c’est la même chose, avec moins de cancer du sein, cependant…

 

Bref, trop peu de sommeil, et un sommeil de moindre qualité (avec moins de sommeil paradoxal et de rêves), ça entraîne des problèmes de santé…

Et au plus on avance en âge, au moins on est capable de supporter des horaires d’inversion jour-nuit (généralement à partir du milieu de la quarantaine).

 

Vous ne me croyez pas ?

Faites le test vous-même si vous êtes en bonne santé et de poids normal : ne dormez que quatre heures par jour durant un mois, et en un mois, vous allez prendre du poids (sans modifier votre alimentation) et développer un prédiabète, même si vous n’êtes pas spécialement prédisposé à ce genre de pathologie !

Moche, hein ?

Mais la société est ainsi faite qu’on bafoue vos besoins primaires à longueur de journée…

 

 

 

Advertisements