Xiaoke !

 

Non, ce n’est pas un gros mot…

Et non, ce n’est pas non plus une forme pornographique de karaoké…

C’est le mot que les Chinois utilisaient déjà au septième siècle pour qualifier cette maladie dite « moderne » qu’est le … diabète !

 

Les Chinois ? Au 7e siècle ?

Mais oui… Vous savez, ces gens ignares et stupides que l’on qualifiaient à l’époque d’incultes en matière de médecine (et que certains trolls qualifient encore de nos jours d’incultes en matière de médecine, d’ailleurs, bien que la médecine chinoise ait fait ses preuves depuis cinq millénaires)…

En comparaison, les grands savants européens, eux, … ceux qui se disent bien plus évolués en matière de médecine que les Chinois … ont découvert que certaines personnes produisaient de l’urine sucrée dans les années … 1660 (découverte faite un millénaire après les incultes Chinois par un certain Thomas Willis qui n’a publié cette découverte qu’en 1679, et il a fallu attendre 1776, encore un siècle, pour qu’un certain Matthew Dobson fasse enfin le rapprochement entre cette urine sucrée et sucre ! Bravo, la « seule vraie médecine » !!!).

Bref, la médecine traditionnelle chinoise connaissait le diabète de type 2 un millénaire avant les médecine conventionnelle de chez nous.

diabèteNos médecins con-

ventionnels expliquent que le diabète de type 2 provoque une résistance à l’insuline, laquelle insuline est une hormone qui favorise l’absorption du sucre (du glucose) dans les cellules, ce qui régularise le taux de sucre dans le sang.

C’est peut-être très vrai … mais n’empêche qu’en attendant, ces mêmes médecins hyper-savants (et en retard de deux guerres … et pas des deux dernières !) ne sont nulle part pour guérir le diabète !!!

Les médecins chinois, eux, préfèrent expliquer que le diabète de type 2 provient d’une part d’un Vide de Yin qui engendre un feu interne et d’autre part d’un facteur héréditaire direct (c’est-à-dire des parents et des grands-parents). Lorsque ces conditions sont réunies, une alimentation trop riche provoque un échauffement de l’estomac et des intestins, ce qui entraîne un dérèglement de leur fonctionnement, lequel dérèglement fait s’installer un cercle vicieux…

Je ne vais pas vous faire un cours de MTC…

Je me contenterai de vous citer trois techniques pour donner efficacement un coup de pouce lors d’un diabète de type 2…

 

A. un régime sans hydrate de carbone (vous vous rappelez le régime que j’ai testé durant quinze semaines fin 2014 / début 2015 ?) : on vire le sucre, le pain, les pâtes, les patates, …

 

B. six aliments à consommer le plus souvent possible (à moins que vous n’y soyez allergique, évidemment) :

  1. L’orge qui diminue le risque d’hyperglycémie, qui diminue également les risques d’embonpoint abdominal, d’hypertension et de troubles cardiovasculaires.
  2. L’avocat pour son pouvoir antioxydant, histoire d’éviter l’oxydation provoquée par le diabète.
  3. La patate douce, moins sucrée que la pomme de terre, surtout celle à pelure blanche, qui permet de diminuer la résistance à l’insuline, ce qui, évidemment, favorise le contrôle de la glycémie.
  4. La poire qui, avec ses fibres solubles, retarde l’absorption du glucose dans l’intestin grêle, d’où meilleurcontrôle de la glycémie.
  5. Le brocoli et ses propriétés antioxydantes, qui vont également lutter contre les troubles cardiovasculaires.
  6. Le saumon, qui, grâce à ses acides gras, va réduire la pression artérielle, va diminuer les triglycérides dans votre prise de sang, et va éviter la formation de caillots.

 

C. Un complément alimentaire inspiré de la pharmacopée chinoise.

Il s’agit d’un complément fabriqué par les labos Bimont.

Le … DIACALM.

Avec un nom comme ça, je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer à quoi ça sert (dia comme diabète, et calm comme calmer).

 

C’est quoi ?

Un mélange de feuilles séchées…

Voici pour 4 gélules (la dose habituelle journalière) la composition :

  • Digitale de chine 482,8 mg
  • Scrofulaire de chine 466,4 mg
  • Concombre chinois 372,8 mg
  • Hypromellose végétale 380 mg
  • Litchi graine 162 mg
  • Baie de goji 136 mg

Si vous avez ces plantes dans votre cuisine (ce qui m’étonnerait quand même un peu), il ne vous reste plus qu’à faire le mélange vous-même si vous ne voulez pas l’acheter dans le commerce…

Puisqu’il est inspiré de la MTC, il sert à … nourrir le yin du rein et à clarifier la chaleur vide de votre corps, tout en calmant la soif, en régulant le taux de sucre dans votre sang, ce qui permet de lutter contre le diabète de type 2…

 

C’est efficace ?

Associé à un régime sans sucre, oui, assez efficace.

Mais, bon, ce n’est pas une potion magique, non plus… Malheureusement.

Il faut en prendre au moins pendant deux mois (deux, trois, quatre, cinq mois selon le cas), à raison de deux gélules à chaque repas (2 ou 3 repas chaque jour), et ça coûte cinquante euros pour un pot de cent.

Deux mois de traitement à raison de quatre gélules par jour, ça vous revient à 150 euros (3 pots).

Imaginons que vous soyez un « grand diabétique » et que ayez besoin d’en prendre durant six mois à la dose maximale (6 gélules par jour), ça vous coûterait quand même quelque chose comme cinq cents euros pour une dizaine de pots (et si vous achetez les 10 pots en une fois, vous ne paierez que 375 euros) … mais avec le « risque » que ça vous fasse tellement de bien que vous pourriez peut-être dire au-revoir à votre diabète par la suite.

Oui, « peut-être » … parce que ce n’est pas une potion magique, et qu’il faut aussi respecter le régime sans aucun sucre !

Mais qui sait ?

 

Intéressé ? Je ne vends pas ces produits, je ne touche pas un centime pour en faire la pub, à vous de prendre vos responsabilités … et d’essayer … ou pas.

Voici un lien vers le bon de commande :

http://static.laboratoiresbimont.fr/document/bon-de-commande.pdf

 

 

 

Advertisements