Je déteste les « journées de… » !

Petit clin d’œil de ma messagerie : se retrouvent l’un au-dessus de l’autre deux messages…

L’un qui me signale que ce samedi, c’est la journée mondiale de l’obésité, et l’autre qui m’explique que pour vivre plus vieux (et en meilleure santé), il faut manger moins…

obésité

 

Je me demande à quoi peut bien servir une journée mondiale de l’obésité…

À rien…

Comme toutes les autres journées mondiales de ceci cela, probablement…

Pendant 24h, on va entendre à la radio, voir à la télé, ou lire dans des journaux des machins qui expliqueront que la population mondiale grossit dangereusement, et qu’il y a de plus en plus de gros, et que ce n’est pas bon pour la santé, et que blablabla…

Et alors ?

Cette journée mondiale de la connerie de l’obésité va-t-elle changer quelque chose au fond du problème ?

Les industriels vont-ils décider que, dès aujourd’hui, ils vont cesser de s’enrichir sur le dos des gens en leur vendant à prix d’or des saloperies alors qu’on pourrait trouver des produits meilleurs et moins chers ? Non, évidemment pas ! Ils nous enfument avec des imbécillités (du genre « nous allons essayer de mettre moins de sel dans le saucisson ») mais aucun industriel, aucun travailleur de l’agroalimentaire ne va renier le pognon et se consacrer à nourrir correctement la population mondiale !

Parce qu’il est là, le problème : ces industriels qui vous vendent, pour pas cher, de la merde, en vous faisant croire qu’il s’agit d’un caviar extra-rare et délicieux !

 

Vous savez quoi ?

Pour fêter la journée de l’obésité, je pense que, ce midi, je vais aller manger une pizza, tiens ! Des sucres, des graisses, et pas les meilleur(e)s qui soient ! Et je boirai un coca !

 

Bon samedi, bon week-end !

 

 

 

Advertisements