À taaaaable, le verre d’eau est servi !

Quelques mots sur le jeûne…

Le jeûne thérapeutique, pas un jeûne pour essayer de maigrir…

Si des cons gens pensent encore que le jeûne, c’est une affaire de charlatans et de « dérives sectaires » (c’est en tout cas ce que la miviludes – en minuscules – en pense dans le pays au sud du nôtre), voici une information qui ne va pas leur faire plaisir…

Bah, ils n’auront qu’à faire semblant de ne pas l’avoir lue, cette info, voilà tout…

Ça se passe en Californie.

À l’Université de Californie du sud, pour être précis.

Une équipe de scientifiques vient de trouver le moyen de contraindre un organisme (un corps humain : là, on ne parle plus de souris, de rats ou de vers de terre) à se régénérer.

Le « truc » est simple : jeûner trois jours permet à l’organisme d’appuyer sur le bouton « reset » du système immunitaire !

Et ce, même chez les personnes âgées, voire chez les personnes gravement malades.

Ces trois jours de jeûne contraignent apparemment la moelle osseuse à produire de grandes quantités de globules blancs (les « petits soldats » dans l’organisme qui combattent les infections), et en outre, cela permet au corps de se débarrasser des parties du système immunitaire qui n’est plus en bon état de fonctionnement !

Exemple donné par les scientifiques : une personne dont le système immunitaire est mis à mal par une chimiothérapie va voir se créer, littéralement, un nouveau système immunitaire.

Et, tant qu’à faire, les mêmes scientifiques ont également découvert que le jeûne réduisait la présence dans le corps de l’enzyme PKA. Une enzyme qui est liée au vieillissement et surtout qui augmente les risques de cancer et de croissance des tumeurs. Donc, non seulement vous remettez à neuf votre système immunitaire, mais en plus, vous vous protégez contre des cancers !

Cela dit, même sans ces explications scientifiques, ça fait quand même « quelques » années lustres décennies que nous (les praticiens non-conventionnels) vous le racontons, que jeûner, c’est bon pour la santé…

Mais, bon, il est pire qu’aveugle celui qui ne veut pas voir, dit-on, et je présume que le gourou président de la miviludes ne lira jamais cette étude californienne, tout comme ses adeptes continueront à traiter de criminels les praticiens qui conseillent le jeûne…
assiette vide

 

 

 

Advertisements