Scoop !

Un scoop qui, pour vous, n’en sera pas un…

Parce que plus rien ne vous étonne, et que vous savez pertinemment bien que les gouvernements et leurs prétendues autorités de santé sont soumis aux … industries qui, dans la réalité, font la pluie et le beau temps dans nos pays « civilisés ».

 

Mais, apparemment, pour Cristin E. Kearns et ses collègues de l’Université de Californie à San Francisco, l’analyse de quelques documents d’archive a été une surprise…

Ils ont découvert avec stupéfaction que l’industrie agro-alimentaire avait fait pression pour que l’on ne réduise pas officiellement la consommation de sucre que l’on savait déjà être la cause des caries dentaires chez les enfants … et ce, dès les années cinquante !

Et pour mieux enfumer les citoyens, et détourner l’attention des gens sur le risque du sucre, ils ont été jusqu’à travailler en étroite collaboration avec les US National Institutes of Health afin de développer un programme de recherche fédéral axé sur tout-à-fait autre chose que la réduction de sucre pour prévenir la carie dentaire chez les enfants américains !

Ils ont par exemple été jusqu’à financer des recherches pour tenter de développer des enzymes capables d’éliminer la plaque dentaire ainsi qu’un vaccin contre les bactéries responsables des caries, histoire qu’on ne les oblige pas à diminuer les tonnes de sucres qu’ils balancent à la louche dans la plupart des produits de bouche pour les enfants !

Pendant que passaient à la trappe des études prouvant que c’était bien la consommation de sucre qui était responsable de ces fichues caries !

 

Criminel ?

Nooooon, bien sûr que non, voyons !

 

Commentaire de Madame Kearns quand cette étude a été publiée dans PLOS ONE : « C’était décevant d’apprendre que les problèmes dont nous débattons encore aujourd’hui auraient pu être résolus il y a plus de quarante ans ». Et Stanton A. Glantz, un des coauteurs de l’étude d’ajouter que « Ces tactiques sont vraiment similaires à celles de l’industrie du tabac à la même époque ».

Conclusions des chercheurs : ce serait bien de vérifier si l’industrie respecte la recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de réduire la consommation de sucre à 10% (voire 5%) de l’apport énergétique quotidien, et aussi de s’assurer que les intérêts de l’industrie ne remplacent pas les objectifs de santé publique !

Hahaha ! Franchement, c’est de la naïveté, ou un problème de cerveau ?

Un ou deux morceaux de sucre comme dessert ?

sucre

 

Advertisements

7 réflexions sur “Scoop !

  1. Non effectivement nous on est pas étonnés !
    mais il y a des chercheurs qui dépensent des sommes folles pour « essayer » de trouver . . . . .
    des évidences pour le reste du monde

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.