Un infarctus, en …

Un infarctus, en gros, c’est quand le cœur se retrouve durant quelques instant mal approvisionné en oxygène (et accessoirement en nutriments).

À la suite de quoi, si la personne y survit, le cœur présente des zones « mortes », des zones nécrosées, des zones qu’on voit très bien en médecine nucléaire quand on pratique une scintigraphie (on injecte, par simple IV, un produit radioactif, dans le corps de la personne, ledit produit – du thalium si je me rappelle bien – va se fixer sur les organes, dont le cœur, et il ne reste plus, avec une caméra spéciale, qu’à filmer la personne pour repérer les parties qui ne reçoivent pas de thalium, ces parties étant des muscles nécrosés).

Si la personne qui a subi un infar se retrouve avec trop de muscle cardiaque nécrosé, le cœur va souffrir par la suite, et va se fatiguer plus rapidement.

Problème : ce muscle ne se régénère pas !

 

Il existe depuis bien des années des techniques permettant d’injecter des cellules musculaires, pour réparer le muscle cardiaque. Et depuis peu, on peut aussi le faire avec des « simples » cellules souches. Mais, bon, ça demande quand même un sacré boulot chirurgical … et les malades qui devraient en bénéficier ne sont pas toujours en état de supporter les opérations chirurgicales lourdes !

 

Mais peut-être que cela va changer…

Peut-être…

Ne nous emballons pas trop vite.

D’abord, je vous touche deux mots de la technique : au lieu de greffer des cellules sur le cœur, des chercheurs des USA ont réussi, sur des souris, à injecter (via une bête injection au niveau du cœur, donc, sans opérer de manière invasive) des molécules qu’on appelle des « microARN », et dont le boulot consiste à inciter le muscle cardiaque à se régénérer, à se reproduire, bref, à « combler le trou », à « nettoyer » la partie nécrosée !

Les souris qui ont été traitées de la sorte ont, au bout de deux mois d’injections, retrouvé un cœur « neuf » !

 

Mais, c’est une bonne nouvelle, ça ! Et quand est-ce qu’on le fait sur l’homme ?

Bin, justement, ça, c’est la moins bonne nouvelle…

Faut-il vous faire un dessin pour vous rappeler que la médecine ne fait pas dans la philanthropie, et que, malheureusement, quelque chose de trop simple et de trop peu coûteux n’a pas l’heur de plaire à cette industrie qui préfère les machins qui rapportent des milliards ?

Donc, déjà, pour commencer, on impose un délai de cinq années de tests sur l’humain.

Et c’est seulement alors qu’on prendra la décision de proposer un jour (ou jamais) cette technique à Monsieur-et-Madame Tout-le-Monde…

En cinq années, tout le monde aura « oublié » qu’en 2015, on connaissait une technique qui fonctionnait sur des souris, et qu’il fallait juste la tester sur l’homme pour en faire profiter des millions de gens…

Bref, comme d’habitude, il se pourrait bien que cette solution « qui-ne-rapporte-pas-assez » soit « oubliée » au fond des tiroirs…

 

Si vous avez un peu de temps à perdre, faites donc des recherches sur ce blog (ou sur son ancienne mouture, ou ailleurs), et essayez de retrouver l’un ou l’autre article qui expliquaient voici un lustre que, « ha, ça y est, on a trouvé une solution toute simple et pas chère pour combattre ceci-cela, et dans trois ans, dans quatre ans, dans cinq ans, ce sera sur le marché »…

Et posez-vous donc la question de savoir ce qu’est devenue telle ou telle technique pourtant si simple et si … bon marché !

 

argent

Advertisements

5 réflexions sur “Un infarctus, en …

  1. Les CERFS de nos forêts meurent aussi d’infarctus à l’époque des attaques sur le territoire pour savoir qui sera le chef de meute .
    Dans les luttes Cornes à cornes l’afflux de sang et d’adrénaline +++ est primordiale et celui qui perd sa place est souvent trouvé mort « sans » raison apparente  » peu de temps après .
    Les recherches ont montrées qu’ils ont succombé à un banal infarctus !
    Mais pour l’homme « dit intelligent » bien sur aucun lien possible… Pas de problème de territoire ni de place, ne de femelle …
    Juste un problème de cholestérol, de graisse et de cellule que le corps à oublié de réparer par hasard ? …
    Notre cerveau « archaïque » qui faisait si bien son boulot de régulateur depuis 60 (longues) années tout à coup (sans raison ?) se met à n’importe quoi !
    Moi j’y crois pas .
    Mr pasteur (je ne mets pas de majuscule exprès) nous à raconté tellement de conneries …
    et il y en a qui gagne tellement bien leur vie la dessus … mais c’est vrai qu’ils donne des emploi (mal payé) à plein de monde ( on entends pas souvent parler de licenciement dans ce monde là) ou alors c’est là bas dans des pays exotiques ou ça fait pas de vagues.
    Bonne chance dans vos prochaines luttes quand même ! N’oubliez pas de prendre votre vitamine C.

    http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.fee-nature.fr/images-blog/_photo-cerfs-et-biches.jpg&sa=X&ei=ZvdJVaWZMMn0UJPKgNAK&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNEZ2jOq26aVwHn3E5QH6N3CM3vgyw

    J’aime

  2. Pffffffff Trop simple et pas assez cher !
    Allez, hop ! Aux oubliettes. 👿
    Bon jeudi.
    Bisoux, Eric

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

  3. Qui sait ? On en a même parlé à la télé ! Alors, vous croyez vraiment que TOUS les médecins vont laisser cela aller aux oubliettes ?
    Moi je ne crois pas, car même si le monde de la médecine compte dans ses rangs des gens intéressés, il en compte d’autres qui sont là par idéal, par « vocation », comme on disait dans le temps !
    Je suis naïf ? Peut-être, mais je préfère croire en l’Homme qu’en un portefeuille !

    Allez, à dans 5 ans donc !
    Bonne journée, Maître Eric (et programme dans tes tablettes de revoir la question dans 5 ans ?)

    J’aime

    • OK, je note à la date du 8 mai 2020 « quid de l’injection de microARN pour ôter les nécroses d’un cœur après infar »…
      Si j’avais le temps, je rechercherais aussi des articles qui datent de trois ans et qui annonçaient que … « dans trois ans, tel médoc ou telle technique seront sur le marché »… 😉
      Passe un bon vendredi, maistre Léo…
      Ha, tiens, demain, je suis à la fête médiévale de Moha… C’est pas très loin de chez toi, je pense ? Si tu y passes à partir de 15h45, et que, dans la cour du château, tu vois une harpiste, je risque d’être dans les alentours (c’est une amie)…

      J’aime

Les commentaires sont fermés.