Hier, et aujourd’hui…

Hier, je vous parlais d’une bonne nouvelle concernant le risque de récidive pour les dépressifs.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une autre bonne nouvelle concernant le risque de récidive des cancers du sein, cette fois.

 

L’on savait déjà que boire du café – normalement, du genre deux à quatre tasses par jour – contribuait à la prévention du cancer du sein.

Une étude vient d’être publiée dans la revue Clinical Cancer Research, qui explique que le café inhibe la croissance des tumeurs et réduit le risque de récidive chez les femmes qui ont été traitées avec le tamoxifène.

Tout d’abord, il faut savoir que les femmes qui ont bu au moins deux tasses de café par jour ont vu le risque de récidive divisé par deux (par rapport à celles qui n’en buvaient qu’une tasse, ou pas du tout).

Et ensuite, il faut savoir que les scientifiques de l’Université Lund, en Suède, ont constaté que chez les femmes qui buvaient du café mais qui ont quand même développé une nouvelle tumeur, celle-ci était moins grandes !

À la suite de quoi, en laboratoire, les chercheurs ont soumis des cellules cancéreuses à des composants du café (caféine et acide caféique), et il a été constaté que les cellules cancéreuses non seulement se multipliaient moins vite, mais même qu’elle mouraient plus facilement !

 

Bon, bin… Je vous sers une petite tasse, mesdames ?

tasse café

 

 

 

 

Advertisements

19 réflexions sur “Hier, et aujourd’hui…

  1. Ah.. le café… parfois je devrais arrêter la caféine… j’en bois facilement 4 à 6 gouttes par jour lol

    Je ne savais pas qu’il était préventif.

    Merci pour l’info 😉

    Lauriane

    J’aime

    • Ma foi, quatre à six, ça rentre dans la moyenne. Moyenne haute, mais moyenne quand même.
      Plus de six, ça deviendrait peut-être un peu beaucoup. Mais c’est toujours la même chose : ça dépend de la manière dont il est préparé. Un café préparé au perco contient, pour la même dose de café par tasse, plus de caféine que le café fait sous pression, par exemple.

      J’aime

    • Ha, ça, aucune idée, sauf pour la prostate.
      Mais se protéger (un minimum) de deux cancers (sein et prostate), c’est déjà bien…
      Surtout que le café aide aussi à se préserver d’autre maladies (des maladies cognitives, par exemple, cardio-vasculaires, et même le diabète II).

      Aimé par 1 personne

  2. Youpee !! Suis tout à fait concernée (ai été traitée par tamoxifène) … je vais donc augmenter ma consommation quotidienne de café avec bonheur … mais, la plupart du temps, je bois du café sans caféine pour ne pas surcharger et exciter mes petits neurones ! la recherche dont tu parles évoque la caféine … Pourrais tu donc me dire si le café sans caféine est également efficace comme prévention ? merci et bonne journée sous la pluie comme d’habitude !

    J’aime

    • Hé oui, c’est bien la caféine qui « donne un coup de pouce ».
      Donc, boire du café « normal » est effectivement une bonne idée.
      D’autant plus, si je me rappelle bien, que le café décaféiné aurait une fâcheuse tendance à faire grimper le taux de cholestérol ou de triglycéride (sais plus exactement)… Mais de toute façon, boire du café sans caféine est une abomination vu la manière chimique dont on extrait généralement la caféine.

      Aimé par 2 people

  3. Je ne connaissais pas la différence entre perco et sous pression , je vais partager avec ma soeur qui est concernée hélas! Moi, je bois très peu de café , je n’aime pas ça ! une dizaine par mois , pour le fun !! merci pour l’info je vais partager merci Éric

    J’aime

    • Si je me rappelle bien mes cours, en principe, au plus l’eau (ou la vapeur d’eau) passe vite dans la poudre de café, au moins elle se charge en caféine. On a plus (+) d’arôme et moins d’excitant…
      C’est pour ça que l’on sera moins ennuyé pour dormir en buvant un expresso après le repas du soir, qu’en buvant un café réalisé au perco avec la même quantité de café. Le pire, c’est tout ce qui est café « à l’oriental », ou le marc de café nage dans la tasse et a eu tout le temps de déposer son arôme … et sa caféine !
      Bon, maintenant, ça, c’est la théorie.
      Si l’on boit un café à 8-9h du soir et qu’on n’en boit jamais, même le peu de caféine qui va passer dans l’expresso sera déjà de trop pour arriver à bien dormir à 22-23h…
      Et puis, je parle du matos professionnel, qu’on trouve dans un bistrot ou dans un resto. Pas des petites machines qu’on achète pour pas cher pour mettre chez soi, et qui n’ont pas la même pression que le gros machin pro… Je ne sais pas quelle est la pression de l’eau qui passe par une Senséo, par exemple, mais je ne serais pas certain que ce soit suffisant pour n’emporter que l’arôme sans la caféine…

      J’aime

  4. oh zut… je vais mourre de ça alors….
    si je bois du café je suis pire qu’un pokemon hyperactif….
    c’est terrible comme ça m’énerve….
    dis moi le thé aussi ça marche?
    bises

    J’aime

    • Je viens de lire vos deux commentaires en même temps, et la réponse est … que je n’en sais rien.
      Parce que, même s’il s’agit de la même molécule, elle ne se comporte pas de la même manière dans le thé que dans le café…
      Il faudra attendre une nouvelle étude pour le savoir…

      J’aime

Les commentaires sont fermés.