Bonne nouvelle !

Très bonne nouvelle, même !

L’incendie de forêt (pas loin de quatre cents hectares quand même) dans la région de Tchernobyl est pratiquement terminé, à quelques brindilles encore enflammées près.

 

Pourquoi est-ce spécialement une bonne nouvelle ?

Parce que ça veut dire qu’il y aura moins de particules radioactives qui continueront à s’envoler pour aller se re-déposer à des kilomètres (voire à des milliers de kilomètres) plus loin … chez nous, par exemple.

Et, encore meilleure nouvelle, il n’y aura pas … d’impact sur la santé de la population !

 

Sans blague ?

Si, si, ce sont les « experts » en machins nucléaires qui l’ont dit…

Bah, c’est vrai que, voir juste tripler la dose naturelle de radiations dans nos régions ces prochaines semaines, ça ne risque absolument pas, mais pas du tout du tout de provoquer le moindre problème de santé.

Pas plus que le nuage radioactif n’en avait provoqué voici … déjà 29 ans … que le temps passe vite !

 

Pourquoi la radioactivité triplerait-elle chez nous ?

Parce que c’est déjà ce qui s’était passé en 2002, en 2008 et en 2010, quand des incendies de forêt dans la même région avaient re-balancé en l’air des particules de césium 137 radioactif qui étaient retombées chez nous…

La radioactivité naturelle moyenne était passé

Hein ? Ha ? On ne vous l’avait pas dit ?

Rhooo, c’est qu’on a dû oublier de vous en tenir informés, alors, parce que je ne vois pas du tout pourquoi « on » vous mentirait à propos de cette énergie si propre, si sûre, si bon marché … tellement sans danger qu’on est en train de vous faire avaler des couleuvres longues de deux mètres pour faire passer pour « 100% sûres » des centrales qui sont presque bonnes pour la casse…

Déjà que les autorités ukrainiennes nient toujours la moindre augmentation de la radioactivité depuis le début de l’incendie… C’est beau, la transparence…

 

Bon samedi humide, les amis !

Et évitez quand même d’aller cueillir des champignons les jours prochains !

Hein ? Comment, ça, « ce n’est pas la saison des champignons » ?

C’est toute l’année, la saison des champignons, quand on sait quoi cueillir (et où) !

Il m’est arrivé, voici quelques années, de manger un champignon tout frais cueilli dans le fond d’un jardin, dans cinq centimètres de neige en février ! Un champignon orangé, que la plupart des gens considèrent comme du « poison » (sans savoir), et qui est délicieux !

 

Et si vous êtes sages, peut-être que je vous reparlerai un de ces jours de cette autre centrale si sûre, si bon marché, si propre qui se trouvait (qui s’y trouve encore, d’ailleurs, mais dans quel état !) à Fukushima…

Ça fait longtemps que je n’avais plus fait le point sur Fukushima (il est vrai qu’à part dire qu’il y a toujours de la radioactivité dans l’air, et surtout dans l’eau, et que … tout est sous contrôle, bah, que pourrait-on encore ajouter ?)…

 

rx

 

 

Advertisements

11 réflexions sur “Bonne nouvelle !

  1. Qu’ajouter ? Un détail…
    Combien de milliers de cancers en plus en moyenne par année depuis Tchernobil, par exemple ?
    Car je suis persuadé que la qualité de notre air, mais aussi ce qu’on mange depuis les retombées sur nos champs… Enfin bref, on ne va jamais nous dire la vérité !

    Bon weekend du 1er Mai, cher Eric !

    Aimé par 1 personne

    • Évidemment, qu’il y a des tas de cancers provoqués par l’explosion d’il y a presque trente ans !
      Ce qu’on mange a été « assaisonné » un sacré coup au césium 137 (principalement), et nos produits de bouche sont encore (un peu ou beaucoup) contaminés !
      Des champignons, des baies, et des pièces de gibiers, par exemple, sont à éviter à mettre trop souvent à table ! Principalement. Mais pas que… Ça, c’est le plus radioactif. Mais TOUT ce qu’on mange contient encore un peu de césium 137 ! La laitue de ton jardin en contient entre 0.3 et 1Bq par kilo. C’est très peu, d’accord, mais ce n’est pas normal. Elle devrait en contenir zéro !
      C’est dire que, surtout depuis trois décennies, la qualité de la vie sauvage a bien évolué…
      Comme par hasard depuis trois petites décennies…
      Mais évidemment, si l’on en croit certains, Tchernobyl n’y est pour rien (ni Fukushima, ces derniers temps)… Probablement que les champignons creusent la terre pour trouver du pechblende pour en extraire l’uranium pour en faire des micro-bombes atomiques juste pour devenir radioactifs rien que pour emmerder les écolos !

      Et aux « gens soi-disant instruits » (ou, en tout cas, qui se prennent pour tels, et veulent défendre le nucléaire en inventant n’importe quoi) qui veulent absolument voir dans cette pollution le résultat de la radioactivité naturelle, il serait peut-être bien de leur signaler, pour info, que le césium 137 et le césium 134 N’existent PAS à l’état naturel sur notre planète. C’est un sous-produit d’une fission nucléaire !
      Donc… Si l’on en trouve jusque 150 Bq par kilo de champignons sauvages, ou une centaine de Becquerels par kilo de « gros gibier », ou « seulement » une dizaine de Bq par kilo de petites baies rouges dans nos Ardennes, ce n’est pas la Nature qui les y a mis, mais c’est le résultat des conneries des hommes avec des saloperies qui ont noms (entre autres) « Tchernobyl », ou « Fukushima » !!!
      À noter que les « quelques » bombes atomiques balancées depuis le milieu des années quarante par les cons qui nous gouvernent ont bien aidé notre environnement à être assaisonné au césium radioactif également…
      Mais si le nucléaire civil se met à donner un coup de main au nucléaire militaire, nous ne sommes pas sortis de l’auberge !

      Bon dimanche, maistre Léo…
      Bon dimanche, tout le monde !

      J’aime

    • J’avoue que je ne suis pas spécialiste des champignons, donc, j’évite d’aller à la chasse aux champis, préférant faire confiance à mon marchand de légumes qu’à moi-même… Sais donc pas s’il y a moins de morilles cette année… Ni surtout si ça a quelque chose à voir avec le césium radioactif…

      J’aime

  2. Pu…!! 😮 Tu vois je ne suis pas toutes les infos tellement des fois elles me font ch…aque fois la même chose 😦 et là je suis passée à côté de ça!!

    Mais non on risque rien la frontière est hermét’ hic ou tic en toc!!! 👿
    J’habitais sous la frontière à Menton quand le nuage s’est arrêté pile poil au grillage à poule tout écroulé de partout (là où passaient et passent toujours les immigrés) marquant la frontière, c’était un nuage bien dressé suivant les ordres intimés par le Kremlin!!!
    DAns les 6 ans qui ont suivis j’ai grandi de 6 cms de 34 à 40 ans!!!! Chercher l’erreur. C’est ce qu’on appelle du gigantisme, quand j’en ai parlé au … médecin m’a regardée comme si j’avais bue!! Alors je lui ai parlé du CHU de Mulhouse qui traitait la question, je le savais grâce à quelqu’un de proche qui était dans la partie (bardé de diplômes médicaux, bio et cie 😉 ) mais c’était très très très confidentiel. Chez nous y a rien eu Nooonnn!
    On nous prend pour des demeurés!!

    Je suis un peu ce qui se passe en France et sur Fuku avec le site APAG 2 (https://apag2.wordpress.com/ ) qui offre aussi des lien vers des trucs intéressants, mais j’ai loupé cette info.

    Merci Eric 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Bah, que tu suives ou pas les actus, ça n’a pas beaucoup d’importance : quand une centrale comme Fessenheim va faire un doigt d’honneur à ses supporters les plus acharnés, aussi bien toi que moi (Ermeton n’est qu’à 300 bornes à vol de ptérodactyles de Fessenheim), nous aurons chaud aux fesses, et les oignons de Mulhouse commenceront à servir d’éclairage public tellement ils scintilleront dans la pénombre !
      Et en Belgique, ce n’est pas triste non plus, avec nos vieilles riquettes de Mol et de Tihange !
      Mais, dormez, braves gens, parce que, tout comme à Tchernobyl, tout comme à Fukushima … tout est sous contrôle, évidemment !

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.