Le chocolat chez les Aztèques

Un sujet en adéquation avec la fête du jour…

Le ciel de Leyenda

aztèques

Lorsque les Espagnols firent la conquête du Mexique, ils furent étonnés de voir un peuple puissant et d’une civilisation avancée préférer aux aliments les plus succulents la graine d’un arbre qui n’avait aucun rapport avec les grains et les fruits d’Europe, et d’en faire presque sa seule nourriture. C’était le fruit du cacaoyer que, dans leur enthousiasme, Linné et les naturalistes devaient nommer theobroma, nourriture des dieux, mais auquel, malgré les prétentions savantes, on a toujours conservé le nom de cacao qu’il portait chez les Aztèques.

Les Mexicains des hautes classes le consommaient pur, aromatisé de différentes manières et sucré avec du miel. Les grands et les guerriers avaient seuls le droit de se nourrir de certaines espèces — comme du plus restaurant des aliments, du plus capable de réparer les forces épuisées ou d’exciter la vigueur –, d’y joindre le Chillé, de le colorer avec du rucou (suc astringent de couleur aurore obtenu…

View original post 261 autres mots

Advertisements

5 réflexions sur “Le chocolat chez les Aztèques

  1. Une bien belle découverte, qui a fait son chemin … dans nos palais ! 🙂
    Bon début de semaine.
    Bisoux, Eric

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

Les commentaires sont fermés.