Bienvenue en Louisiane !

Oui, bienvenue en Louisiane !

La Louisiane, ses bayous, sa cuisine créole avec son gombo d’écrevisses et son jambalaya, sa musique cadienne, son festival international de musique francophone, ses plantations et ses anciens esclaves, sa bactérie Burkholderia pseudomallei, ses …

 

Sa bactérie Burkholderia pseudomallei ???

Heuuu, oui…

Une bactérie mortelle considérée comme une arme de bioterrorisme s’est dernièrement échappée d’un laboratoire en Louisiane !

Le National Primate Research Center de Tulane, qui est situé à environ 80 kilomètres de New-Orleans…

Un labo où l’on essayait de mettre au point un vaccin contre cette bactérie…

Un labo de 3e catégorie (il existe 4 catégories de micro-organismes : les deux premières concernent des « microbes » présentant un risque faible et modéré ; la 4e catégorie, c’est la catégorie des crasses vraiment dangereuses et vachement contagieuses … et la 3e catégorie, bin, elle est entre les niveaux 2 et 4 : des micro-organismes dangereux et contagieux, mais, bon, si on est soigné à temps, on peut y survivre sans trop de problèmes)…

… labo de 3e catégorie, donc, ce qui signifie des sas à n’en plus finir pour que les chercheurs – protégés de la tête aux pieds – ne sortent pas des labos avec une crasse collée sur eux, des arrivées d’eau déconnectées des réseaux de distribution pour éviter qu’une saleté ne remonte jusque dans les tuyaux arrosant le reste de la région, des rejets (d’eaux usées, par exemples) impossibles vers l’extérieur, des déchets détruits sur place, etc. …

Donc, il est impossible qu’une vilaine bactérie ne sorte d’un labo de ce genre…

 

Sauf qu’apparemment, ladite vilaine bactérie aurait quand même contaminé quatre singes lors d’une visite chez le vétérinaire de ce complexe américain (dont deux singes qui ont du être euthanasiés) et une inspectrice fédérale qui est aussi tombée malade après avoir visité le centre (mais on ne l’a pas euthanasiée, elle). Problème : pas moyen de trouver l’origine de la contamination.

Mais, bon, pas de panique : Burkholderia pseudomallei est mortelle, extrêmement pathogène (peut provoquer des belles épidémies), et elle survit partout (tant dans les sols, que dans l’eau ou dans l’air) … mais il paraît (si l’on en croit les spécialistes du centre) qu’il n’y a aucun risque de contamination pour la population, et que de toute façon, l’on a les moyens de soigner les personnes infectés grâce à des antibiotiques, et qu’avec un traitement adapté et pris à temps, le patient guérit souvent…

Haaa, ça, c’est une bonne nouvelle !

 

Ha, oui, j’oubliais : c’est apparemment en octobre dernier que cette « fuite » a eu lieu, mais, bizarrement, personne n’en a parlé, et c’est seulement début mars qu’un journaliste de USA Today a raconté cette histoire…

Bon, ok, moi, je vous raconte cette histoire un mois après sa parution dans USA Today, mais, bon, mes lecteurs n’habitent pas quelques kilomètres de ce centre… Les habitants du coin, eux, auraient peut-être aimé savoir qu’ils risquaient gros ?

 

 

 

www.usatoday.com/story/news/2015/03/01/tulane-primate-bio-lab-bacteria-release/24137053/

 

Cadeau du week-end : vous avez envie de préparer un plat « cajun » ?

Mais vous n’avez pas d’épices « cajun » sous la main, et vous n’avez pas trop confiance dans les mélanges industriels d’épices ?

Prenez un pot (en verre, ou une petite boîte métallique), et versez-y les ingrédients suivants (et vous aurez un pot d’épices « cajun » bien meilleures que les épices du commerce, et probablement plus « authentiques » !) :

  • 1 cuillerée à café de piment de Cayenne
  • 1 cuillerée à café de thym
  • 2 cuillerées à café d’ail en poudre
  • 2 cuillerées à café d’oignons en poudre
  • 2 cuillerées à café d’origan
  • 2 cuillerées à café de basilic
  • 2 cuillerées à café de poivre noir (normalement 1 noir + 1 blanc mais je n’aime pas le poivre blanc)
  • 2 cuillerées à café de sel
  • 5 cuillerées à café de paprika

Merci qui ?  😉

 

Et tant qu’à faire, essayez donc cette soupe de crevettes à la mode cajun, de ma préparation…

Il vous faut, pour quatre personnes (dans l’ordre d’entrée en scène) :

  • une cuillère à soupe de matière grasse
  • 50 grammes de poivron vert coupé en fine brunoise
  • 25 grammes d’oignons grelots (avec la tige) hachés
  • 1 gousse d’ail, hachée aussi
  • un gros demi-litre de jus de tomates et de jus de légumes
  • 20 centilitres de fumet de poissons (si vous trouvez du fumet de crustacés, c’est encore mieux)
  • 10 centilitres d’eau
  • 1 cuillère à soupe du mélange d’épices ci-dessus
  • 1 feuille de laurier
  • 50 grammes de riz long grain
  • 400 grammes de grosses crevettes fraîches, décortiquées et châtrées
  • et une cuillère à café de sauce pimentée (le mélange asiatique ail/piment est parfait, mais si vous avez sous la main une autre sauce que vous aimez mettre dans une soupe, allez-y)

La recette : hyper simple, et rapide :

Vous faites tombez à blanc (donc, dans la matière grasse pas trop bouillante) le poivron vert, les oignons et l’ail.

Vous ajoutez le jus de légumes, le fumet, l’eau, les épices (et le laurier), et vous passez de feu doux à feu vif, pour porter à ébullition.

Dès que ça commence à bouillir, hop, vous versez le riz.

Vous réduisez un peu le feu, vous couvrez et vous laissez mijoter tout ça une bonne quinzaine de minutes (jusqu’à ce que le riz soit presque tendre).

Vous ajoutez les crevettes et vous continuez la cuisson cinq minutes. Pas plus, sinon les crevettes vont être caoutchouteuses !

Vous virez la feuille de laurier sans vous brûler les doigts, vous ajoutez la sauce pimentée, vous touillez, et vous répartissez tout ça dans quatre assiettes !

 

Bon week-end et bon appétit !

 

 

 

Advertisements

10 réflexions sur “Bienvenue en Louisiane !

  1. Tiens?! Une fuite de bactérie très dangereuse, mais pas dangereuse, vous inquiétez pô pas de risque de contamination et celle qui l’a attrapé c’était une vue de l’esprit??? Et les singes?… ça compte pas!!!
    Mais ils nous prennent pour des brêles!!!
    Alors je vais faire dans le complotisme aigu 😉 « Un essais de contamination ou pas? »
    Et si par hasard cela pouvait un peu réduire la population mondiale!! ces soi-disant fuites! (c’est de l’ironie …. pfff ) à l’insu de leur plein gré bien sûr…. 😀

    J’aime

  2. Tu me fais baver, avec ta recette !
    Mais les crevettes sont chères … Je vais peut être ne faire que la sauce … 😦
    Pour le cajun, je peux mettre du curcuma ? J’adore ça et en mets partout : ça remplace le sel.

    J’aime

    • Pourquoi pas… Ce sera un peu moins cajun, mais le principal … c’est d’aimer…
      Alors, pour le curcuma, toujours idéalement le chauffer avec un peu de matière grasse: ses effets n’en seront que meilleurs pour la santé…
      Essaie en remplaçant les grosses crevettes par du poisson blanc…

      J’aime

  3. Miam !! Je ne savais pas qu’il fallait chauffer le curcuma , zut alors j’en prends ts les jours avec du poivre merci pour toutes ces infos bonnes fêtes de Pâques

    J’aime

    • Relax avec le ,poivre… Faut pas toujours suivre à la lettre ce qui se dit. Oui, le poivre potentialise l’effet du curcuma, c’est exact, mais parfois un peu trop… Le foie n’aime pas toujours… Donc, pas trop poivré…

      J’aime

  4. Ça fait un peu paëlla vite faite ça, si les crevettes sont chères, essayez avec des calamars ou des seiches, c’est super bon, et il doit y en avoir des congelés par chez vous non??? a défaut de frais, ça marche aussi très bien

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.