La différence entre un …

La différence entre un marronnier et un serpent de mer, c’est que le marronnier fleurit chaque année à la même période, et qu’un serpent de mer « fleurit » plus ou moins régulièrement, mais plutôt quand l’actualité est en manque d’information intéressante ou quand il s’agit de « rappeler » un message que certaines personnes aimeraient faire passer « de force »…

Je parle bien entendu des marronniers et des serpents de mer journalistiques, vous l’aurez compris, c’est-à-dire des articles sur des sujets qui reviennent régulièrement soit à des périodes précises, soit pour combler un trou dans l’information…

Un marronnier, c’est, par exemple : « La grippe arrive, faites-vous vacciner ». Chaque année au même moment…

Un serpent de mer, c’est, par exemple : « Il n’y a que la vraie médecine qui peut vous soigner, le reste, c’est du charlatanisme ». Ce genre de message revient de temps en temps en tapant, selon le cas, sur les guérisseurs, sur les praticiens Reiki, sur les acupuncteurs, sur les homéopathes, …

Il faut bien que la vraie médecine fasse passer le message souvent pour que les moutons leurs clients n’aient pas trop le temps de se poser la question de savoir comment l’humanité a pu survivre durant tous ces millénaires sans les vrais médecins d’aujourd’hui et uniquement avec des « charlatans »…

 

Le dernier serpent de mer en date : une méta-étude réalisée en Australie qui a pris « toutes » les études sur l’homéopathie (enfin, presque toutes…), en a soigneusement éliminé les études qui disaient que l’homéopathie fonctionnait (elles ont été éliminées sous le fallacieux prétexte qu’elles ne respectaient pas des « normes scientifiques », comme un faible nombre de sujets, par exemple(1)), et a conclu que l’homéopathie n’avait pas plus d’efficacité qu’un placebo.

Pas grave, les « charlatans-homéopathes » ont l’habitude d’être décriés par les vrais médecins… Du moins par certains vrais médecins, pas par tous ! Surtout par ceux « au sommet », qui cherchent à promouvoir leur médecine… Ça ne fait jamais que deux siècles que ça dure…

 

Petit clin d’œil amusant : quand on demande aux vrais médecins d’expliquer comment il se fait que le produit homéopathique fonctionne sur un bébé ou sur un animal, s’il ne s’agit que d’un placebo (l’effet placebo étant basé sur une croyance – la croyance que « si je crois que je vais guérir, je guérirai » – et non sur quelque chose de scientifiquement expliqué(2), or, en principe, un bébé ou un animal n’a pas la capacité d’avoir des « croyances »), ils répondent que c’est parce que le parent du bébé ou le propriétaire de l’animal sont tellement convaincus de l’efficacité du produit, qu’ils vont transmettre cette conviction au bébé ou à l’animal, et que la transmission de cette conviction va déclencher l’effet placebo chez le bébé ou l’animal…

M’ouais…

Bah, oui, peut-être, admettons … mais alors, pour expliquer cette « transmission », il faut faire appel à une certaine forme de … télépathie … qui, si je ne m’abuse, est tout aussi décriée par la plupart des vrais savants officiels

Donc, apparemment, pour dénigrer quelque chose qui, selon eux, n’existe pas, les vrais médecins ou les vrais savants officiels sont prêts à faire appel à quelque chose qui, selon eux, n’existe pas non plus !!! Cherchez l’erreur !

 

—————————————————–

(1) Lorsque les scientifiques officiels veulent prouver quelque chose qui les intéressent, bizarrement, le faible nombre de cobayes n’est plus un obstacle : j’ai déjà vu des études homologuant officiellement certains produits ou certaines théories porter sur … dix-neuf personnes !

(2) C’est-à-dire finalement, un peu avec le même principe que l’homéopathie : on constate que ça fonctionne, mais on ne sait pas l’expliquer de manière scientifique (du moins pas avec la science que nous connaissons actuellement)… Pour expliquer l’effet placebo, comme pour expliquer l’homéopathie, la chimie et la physique ne suffisent pas … il faut faire appel à des notions « énergétiques » que la science officielle ne reconnaît pas encore…

 

 

Advertisements

26 réflexions sur “La différence entre un …

  1. Bien sûr que l’homéopathie ne « fonctionne » pas !
    C’est comme de dire ma voiture diesel ne fonctionne pas quand je lui met de l’eau dans le réservoir même de l’essence .
    J’ai voulu mesurer la température du four à pain à la sortie des braises avec le thermomètre de salon c’est une saloperie qui ne marche pas !
    J’ai demandé au dermato pourquoi j’avais un carcinome sur l’épaule gauche et pas la droite il à pas su me dire ni pourquoi c’était maintenant qu’il me gênait et avait grossi !… Ni pourquoi il fallait que je porte une casquette quand j’allais au soleil .;.

    L’incohérence majeure des spécialiste « élevés » dans un long couloir d’études sérieuses ( 7 ans + spécialisation) les laisse totalement opaque à leur … incohérence qu’ils ne voient plus .

    Le VRAI problème de l’homéopathie d’aujourd’hui c’est que quand on la teste au pendule ou en énergétique il lui manque des éléments .
    sur du 4 ch ça passe encore mais au dessus ! ! ! Reste ROCCAL ou le plan supérieur est présent chez d’autres labo plus connu rien! Et comme ce sont eux qui servent il est normal que l’homéopathie ne « fonctionne « pas ou plutôt PLUS !

    Aimé par 1 personne

    • Effectivement, les vrais remèdes homéos se font de plus en plus rares… Malheureusement…
      Tout le monde n’a malheureusement pas l’opportunité de faire une teinture-mère pendant trois semaines, puis de la diluer et de secouer chaque fois la dilution, et de recommencer encore, et encore…
      Voici quelques années, je connaissais deux pharmaciennes qui fabriquaient elles-mêmes des produits homéopathiques… Mais ça, c’était « avant » !!!
      Pauvres de nous…
      Quant à Rocal, il faut être pharmacien français pour commander chez eux…

      J’aime

    • Ceux « qui-n’y-croient-pas » vont répondre que c’est toi qui influences ton chien pour qu’il aille mieux (donc, en quelque sorte, tu deviens une « guérisseuse », autre concept auquel les scientifiques officiels refusent de croire) !

      J’aime

  2. J’aime l’argument placebo. 😉
    Je ne pense pas que ma fille, à trois mois, ait été influencée quand elle a eu une toxicose et soignée par homéopathie …
    Bon mardi
    Bisoux, Eric

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

    • Si, si, on va te dire que tu l’as … je ne sais pas, moi … hypnotisée pour qu’elle se sente mieux… 😆
      « Ils » sont capables de tout inventer, pour prouver que l’homéo ne fonctionne pas !

      J’aime

  3. Amusant… seule l’homéopathie débarrassait ma fille aînée de son eczéma envahissant à l’âge de 2 ans (elle en a 14 maintenant), étant sceptique au début du traitement, je vois pas comment j’aurais pu l’influencer 🙂

    La médecine et ses œillères, sous prétexte que « nous avons étudié des années, contrairement à vous qui ne savez rien, il ne faut pas croire tous ces sites internet » (sisi, on me l’a sortie celle là)… Et le pire, c’est qu’ils pensent être dans le vrai, pauvres de ceux qui croient en eux …

    Bonne journée venteuse 🙂

    J’aime

    • Mais … malheureuse … à deux ans … elle n’en est que plus influençable, voyons !
      Si, à 2 ans, une petite fille « prend des médicaments », elle croit que c’est pour la guérir, donc, elle se guérit elle-même ! « Ils » inventeraient n’importe quoi pour dénigrer l’homéopathie, et seraient même prêts à reconnaître l’existence de l’auto-guérison (qu’ils nient par ailleurs farouchement) ! :twisted

      J’aime

    • Ai pas vu de faute, moi… 😆
      Bon, ok, je vais supprimer le premier commentaire et son « z » mal placé (mais entre nous, chacun fait des erreurs d’inattention, moi en premier, et ça ne me choque pas)…

      J’aime

  4. J’adoooore ton article et tes petits commentaires 😉 😀

    Oui pour dénigré une médecine quelle qu’elle soit
    1) Effet placébo
    2) Le hasard
    3) Auto guérison
    Oui et la marmotte emballe le chocolat dans le papier alun ….:P

    Les chevaux de course qui valent des milions sont surtout soignés avec ACCUPUNCTURE? homéo et soin balnéo, car si on les traitent avec l

    J’aime

  5. Si on les traite avec la chimie, ils doivent attendre pour les compètes questions dopage!!! Alors les proprios des chevaux savent ce qu’ils font les entraîneurs aussi!!!!
    Arrêtez vos bêtises chers médecins!!
    Vous vous comportez comme des enfants rentrant au CP et qui disent presque tous aux parents
    « La maîtresse à dit c’est comme ça! » ça nous fait sourire quand ce sont des enfants, même si en vrai ça nous énerve mais de votre part, on s’attend à mieux.
    Vous avez fait au minimum 9 ans d’études : elles vous ont grillé le cerveau!!! 😛

    J’aime

    • Pour détourner les gens de tout ce qui n’est pas « conventionnel », il y a un autre système, aussi, qui marche très bien avec certains : faire dire par un organisme officiel (la MIVILUDES, par exemple) qu’il s’agit d’une possibilité de dérive sectaire !
      Dans l’absolu, ça ne veut rien dire de concret : oui, il y a une possibilité qu’il existe des dérives sectaires dans les techniques/médecines non-conventionnelles … tout comme dans toutes les professions !
      Ton plombier peut très bien créer une secte et demander à ses clients de lui verser de l’argent pour invoquer Grohe (la déesse des robinets) avant chaque intervention (et sur la facture, il inscrira ça en « frais de déplacement », même s’il habite à 100m et qu’il a trois clients le jour-même dans le même immeuble)…
      Mais dans l’esprit des gens (enfin, de certaines personnes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez), dire qu’il y a possibilité d’avoir une dérive sectaire, c’est comme si l’on disait qu’il s’agit d’une secte.
      Or, ce n’est pas du tout ce que les adeptes de la MIVILUDES racontent : ils n’osent plus dire que telle pratique « est une secte » (ils ont essayé, ils ont eu des retours de flammes par la justice). Ils disent juste, ce qui est une vérité première, qu’il y a un risque de dérive sectaire. La seule chose, c’est que ces gourous officiels se contentent de citer certaines pratiques et pas d’autres, et « comme par hasard », ce sont toutes des pratiques non-conventionnelles (jamais la mini-viludes ne cite la médecine dans le cadre d’une possibilité de dérive sectaire … et pourtant, selon des chiffres que j’avais lus voici quatre-cinq ans, il y aurait en France – donc, le pays de la MIVIchose – environ trois mille médecins « affiliés » à des sectes).

      Anecdote qui date d’hier soir (c’est pour ça que j’en parle aujourd’hui)… Quand j’habitais à Paris, je m’étais abonné à la newsletter de Groupon (et quelques autres trucs du même genre). Et de temps en temps, je continue à la lire. Hier, quelle ne fut pas ma surprise de voir une réduction sur une formation parisienne en … PNL.
      En PNL ? Mais … en France, les praticiens de PNL sont repris (par la mini-truc), comme des « dérivants sectoriels » 😉 , que je sache ?
      Je vérifie : exact, la PNL se trouve bien dans la liste des pratiques dangereuses ! Je l’avais lu voici quelques années, mais je voulais vérifier…
      http://www.miviludes.gouv.fr/sites/default/files/publications/francais/guide_sante_complet.pdf
      Je lis par exemple, à propos de la Programmation NeuroLinguistique et de l’Analyse Transactionnelle, que (je cite à la p81) « Toutes ces pratiques peuvent être d’une efficacité redoutable dans le processus d’emprise pouvant conduire à une mort prématurée (…) « … Ou, un peu plus loin (p173/174), à propos de la systémique, qu’elle fait partie des méthodes les plus répandues et blablabla…
      Pourquoi est-ce que je parle spécialement de la PNL de l’AT et de la systémique? Parce qu’en Belgique, début des années 90, j’ai suivi des cours (donnés par l’état, pas par des « charlatans ») de PNL d’AT et de systémique dans le cadre d’une formation officielle de trois ans pour passer de « simple éducateur » à « éducateur spécialisé ».
      Apparemment, chez nous, la PNL l’AT et les Constellations Systémiques et Familiales (pas plus que la plomberie) ne sont pas considérées comme « à risque de dérive sectaire ».
      Tu connais le film « elle voit des nains partout » ? Hé bien, le patron de la mimi-vivi a tourné un remake sous le titre « il voit des sectes partout » (enfin, surtout là où ça l’arrange)…

      Aimé par 1 personne

      • J’adore comme tu enfonces le clou 😉 soit tu prends le premier vol pour Mars ou plutôt un truc où z’ont pas encore posé les pattes même d’un robot et en même temps tu me fais me bidonner avec ta Mini, Mimi Lulu
        Mais je sais que vaut mieux en rire sinon on se flinguerait 😮
        Moi quand je vois les protocoles immuables décidé en haut lieux dans les milieux autorisés, pour te soigner et que si tu dis non à un truc te font presque un procès (je dis « presque » parce que je n’ai pas d’exemple vérifié qui me vient à l’esprit là de suite et je n’aime pas dire n’importe quoi 😉 ) ou des grosses histoires pour te rembourser!!! Si ça c’est pas être sectaire??!!! Tout le monde doit suivre et se mettre dans le moule tant pis si ça te tue 👿

        J’aime

        • Sur Mars, c’est trop tard : les premières bactéries s’y trouvent déjà (en provenance de la Terre, et peut-être même des bactéries martiennes, va savoir).
          Manque de pot, je te parie que parmi ces bactéries qui se sont accrochées aux vaisseaux qu’on a envoyés sur Mars, se trouve celles qui ont formaté les cerveaux des adeptes de la mi-machin ! 👿
          Pas envie d’être contaminé, moi !

          Vénus ? Trop chaud…
          Mercure ? Trop chaud !!!
          Jupiter ? Bof, me vois mal habiter sur une géante gazeuse…
          Saturne ? Ha, pourquoi pas ? Le spectacle des anneaux pourrait être joli… Mais, bon, vu la température ambiante, j’te dis pas la note de gaz pour le chauffage !
          Reste la Lune… Mais comme l’homme y est déjà allé, c’est peut-être déjà infecté (note que, vu l’absence d’air, les vilains crobes sont peut-être morts).

          Sinon, il reste Bésixdouze…
          Hein ? C’est quoi cette planète ? Bin ? Tu ne connais pas B612, la planète du petit Prince ??? 😯
          Et, tu sais quoi ? Cette planète existe !
          Bon, je ne sais pas si le Petit Prince, la Rose et le Renard y vivent encore, mais elle existe… 😉
          Enfin, c’est un astéroïde à qui on a donné ce nom-là…
          L’astéroïde N°46610, immatriculé « 1993 TQ1 », et renommé officiellement « Bésixdouze »…
          Pourquoi l’astéroïde 46610 ? Parce que le nombre héxadécimal B612 correspond à 46610 en décimal. Et comme on ne donne pas de chiffres dans les noms de planètes, on l’a appelé – en lettres – Bé six douze (en un mot)…
          Je pense que le Petit Prince doit encore y vivre, parce qu’il n’a pas dû beaucoup vieillir, vu que ce corps céleste a une année de 3.42 années terrestres… Le Petit Prince a vu le jour en 1943 (il y a 72 années terrestres), donc il n’a que vingt-et-un ans, sur sa planète !

          Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.