Allo, Mademoiselle ? Coupez pas !

 

Chez nous, en Europe (ou aux USA, au Canada, dans des pays « civilisés »), quand il s’agit d’infliger cette torture à une femme (à une fille, à un bébé de sexe féminin), tout le monde hurle – avec raison – à la mutilations génitales et à la maltraitance des enfants.

Mais quand on réalise ce genre de mutilations chez les hommes (chez les enfants mâles), là, (presque) plus personne ne proteste…

Bref, en deux lignes : la circoncision est considérée comme « normale » chez les garçons, alors que la technique consistant à découper le clitoris ou les lèvres (voire à recoudre lesdites lèvres) chez les filles n’est pas admises…

Peut-être après avoir lu ceci aurez-vous une meilleure vision de ce qui est une torture chez les garçons également, et considérerez-vous la circoncision comme moins « normale » ?

Après tout, si la Nature avait voulu des hommes sans prépuce, elles en aurait fabriqué, non ?

L’histoire se passe à l’hôpital général de Kingston, dans la province de l’Ontario, au Canada.

Je vous passe les détails, mais sachez que le docteur Paul Tinari a constaté que, suite à leur circoncision (réalisée à l’hôpital), des enfants présentaient des niveaux tellement insoutenables de douleur que leur comportement semblait avoir changé de façon tangible et peut-être permanente.

En utilisant l’imagerie fonctionnelle par résonance magnétique et la tomographie par émission de positons, avant et après l’opération, il a été possible de se rendre compte de changements survenus au cerveau (principalement dans le système limbique).

Pire, des tests de suivi qui se sont déroulés au bout d’une journée, puis une semaine plus tard, et enfin un mois après la circoncision, ont révélé que ces changements étaient permanents, et que le cerveau de l’enfant circoncis ne pourrait probablement jamais revenir à sa configuration de base normale.

Bref, au cas où vous en douteriez encore, tout comme les mutilations génitales chez les filles, la circoncision masculine est cruelle, inhumaine et médicalement inutile ! Et ce, que ce soit pour des (généralement fausses) raisons médicales ou pour des raisons religieuses…

Qu’on se le dise !

 

 

C’était une longue, celle-ci … mais je ne devrais plus vous revoir avant lundi, alors, j’ai mis quelques mots en plus…

 

 

 

Advertisements

6 réflexions sur “Allo, Mademoiselle ? Coupez pas !

  1. Euh non, moi je suis contre la circoncision. Sauf problème médical (et encore, je ne suis pas médecin, mais pas toujours convaincue de la pertinence de l’intervention).

    Avant je n’y avait pas vraiment réfléchi, pis j’ai eu deux garçons. Et non. C’est de la mutilation inutile.

    J’aime

  2. Mon fils aîné ayant un léger problème au pénis le médecin voulait le faire opérer ce que j’ai vigoureusement refuser à l’époque, pourtant j’avais juste 19 ans ! Avec l’aide d’une sage-femme agée petit à petit nous avons réussi à lui « décallotter »* et il n’a pas subi d’intervention, et le médecin a été scotché!
    * suis pas sûre que le mot soit bon !
    Bonne fin de semaine et bisous

    Aimé par 1 personne

    • Moi j’ai même eu un médecin qui disait « niet » pour enlever le prépuce trop long (circoncision médicale) ; petite anesthésie locale si besoin et même pas, et hop un coup sec et le bébé était « décalotté ». Ensuite tous les jours il faut le faire sinon rebelote et aïe ouille! Mais comme dit Eric si c’est comme ça (à part de très rares cas de triple col roulé…!) c’est que vous êtes fabriqués comme ça et que c’est étudié pour et que faut faire avec 😉
      Pour nous les filles, les mutilations existent parce que hommes qui ne veulent pas qu’on … s’amuse…. 😦

      J’aime

  3. Pas plus pour les garçons que pour les filles !
    Je l’ai toujours dit.
    Bon week end.
    Bisoux, Eric

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

Les commentaires sont fermés.