Je suis souvent malade…

 

Malade, ou obèse…

Quand est-ce que cette tendance à être souvent malade (ou à être gros) a-t-elle bien pu se développer ?

Le DORIAN (Developmental ORIgins of healthy and unhealthy AgeiNg), une équipe financée par la Commission européenne, répond à cette question : pendant la grossesse de votre maman !

En effet, en plus du surpoids ou de l’obésité de la mère (déjà avant la grossesse), une prise de poids importante pendant la grossesse raccourcit la longueur des télomères chez les enfants.

Et vous savez que de longs télomères protègent l’ADN des éventuelles mutations génétiques, et sont en outre liés à une morbidité plus faible et à une longévité accrue.

Donc, il faut impérativement, mesdames les futures mamans, que vous essayiez (si vous êtes en surpoids) de perdre du poids avant une grossesse, et que vous évitiez d’en prendre trop durant la grossesse (avec une alimentation appropriée, ET de l’activité physique qui a un effet favorable sur la longueur des télomères et sur le métabolisme du glucose).

Ce n’est pas moi qui vous le conseille, c’est le DORIAN, qui a d’ailleurs demandé aux états membres de créer des outils de communications pour le faire savoir aux jeunes filles en âge de procréer…

 

 

Advertisements

9 réflexions sur “Je suis souvent malade…

    • Apparemment une double fôte de frpppe… 😉

      J’ai dû écrire ceci un soir de grande fatigue et de peu d’éclairage, et du temps où mon clavier « oubliait » de temps en temps un signe… Le « f » étant à côté du « g », on peut supposer qu’il s’agissait du mot « grossesse » dont le « r » est resté coincé dans le clavier…

      J’aime

  1. eh bien depuis que je fais le cétogène, je perds, tout doucement mais sans faim et décontaminé des produits sucrés…Pas qu’ils ne me fassent plus envie mais …plus attirée.
    Bon c’est vrai que question grossesse, pour moi c’est fichu depuis longtemps…hi hi hi!

    J’aime

    • J’ai testé le « sans sucre » (sauf celui des fruits et légumes) durant quinze semaines (avec dix kilos en moins), et maintenant, je me tâte pour tenter, ou pas, un petit céto « intégral »…
      Ça veut dire une réorganisation complète de pas mal de choses, à commencer par mon cerveau qui ne va pas trop apprécier le « pas de fruits », par exemple…
      C’est qu’il y tient, lui, à ses gentils p’tits fruits…
      Hier, par exemple, j’ai mangé presque 100% céto : le reste de ma salade thon – thon, oeuf dur, mayo, ail, échalotes, persil – de la veille, et une cinquantaine de moules avec juste des oignons, une douzaine de rondelles de carottes, une branche de céleri et un peu de vin blanc pour la cuisson, sans pain, sans patate, sans pâte, sans riz, sans … (je n’ai pas compté, mais à mon avis, il ne devait pas avoir assez de sucre dans tout ça pour arriver à 40g de glucides sur la journée) … ha, non, j’oubliais mon « chocolat chaud du soir » (lait de coco + chocolat non sucré + 1 càc de miel + 1 pointe de curcuma = un peu de sucre quand même, et je ne sais pas si ça dépasse ou pas les 40g), mais c’est exceptionnel. La veille, j’avais mangé en guise de dîner (le dîner international, pas le dîner français = au milieu de la journée, quoi) deux pommes cuites (2 pommes hachées, un peu de graisse de coco et une pincée de curcuma), et de la salade de thon au soir : rien que les deux pommes, je n’ai pas vérifié mais ça doit déjà tourner autour des 30-40g de sucre, non ?
      Bref, je me tâte…
      Mais comme je n’aime pas conseiller quelque chose que je n’aurais jamais testé, je sens que je vais me faire une ou deux semaines de céto un de ces quatre … quand mon cerveau sera d’accord… 😉

      J’aime

  2. Pour la grossesse, c’est trop tard … 😉
    On a testé ton chocolat chaud, hier soir : une bombe atomique !!!
    Merci pour ce vrai régal.
    Bon mercredi.
    Bisoux, Eric

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    J’aime

  3. M’étonnerait que maman puisse avoir été en surpoids en nous portant tous les 4, car tous nés durant la dernière guerre ! C’est quoi ces conneries ?
    Si je suis obèse, c’est que je mange trop bien, c’est tout !

    Bonne journée Eric.

    J’aime

    • Un peu trop simple… Oui, c’est vrai :, si tu es gros, c’est que tu manges mal (ou « trop bien »), si tu es mince, c’est que tu manges bien … généralement … mais n’empêche qu’une prédisposition existe chez certains. Et qu’elle peut venir de la grossesse de la maman…
      Je suppose que, toi aussi, tu connais des gens qui peuvent manger tant qu’ils veulent, et ne prennent pas un gramme ? Ou, à l’inverse, des gens qui ne peuvent pas regarder la photo d’un morceau de chocolat sans prendre deux kilos ?
      Mais plus que le surpoids de l’enfant, c’est la prédisposition à la maladie qui est ennuyeuse…

      J’aime

Les commentaires sont fermés.