L’éclat de rire du dimanche soir…

D’abord, mettez-vous en situation…

 

Imaginez que vous soyez Suisse.

Imaginez que vous soyez militaire suisse.

Imaginez que vous soyez devant un radar militaire suisse.

Et imaginez que votre radar vous signale subitement qu’un avion ennemi se déplace non loin de vous…

Que faites-vous ?

Au choix :

a) Vous déclenchez l’alerte pour qu’une escadrille décolle pour intercepter l’ennemi…

b) Vous mettez votre béret et vous sortez avec un seau pour aller chercher quelques litres de lait…

 

Vous avez cinq minutes pour choisir…

 

… … …

 

Ça y est ?

Attention, je ramasse les copies dans une minute…

 

… … …

 

Terminé !

 

Je corrige…

 

 

Vous avez répondu « a) » ?

PERDU !!!

 

Il fallait répondre que vous sortiez chercher du lait, parce que … il y a de grandes chances que l’avion ennemi soit … une vache !

 

Je vous explique : la Suisse a acheté, à une entreprise allemande, un nouveau radar d’approche pour ses aérodromes militaires.

Coût : 296.000.000 francs suisses (même pas 280 millions d’euros, une paille…).

Thomas Urter, le président de la commission parlementaire de la sécurité, a expliqué que les radars actuels, obsolètes, devaient absolument être remplacés. Et la Suisse a donc fait appel à la bonne vieille technologie allemande.

Sauf que la bonne vieille technologie allemande, elle commence un peu à laisser à désirer (j’ai d’ailleurs un ami qui a acheté un « sprinter » et qui le confirme : la technologie allemande n’est plus ce qu’elle était)…

En plaine, le système radar fonctionne parfaitement. C’est déjà ça…

Mais en montagne, (et là, je cite textuellement Ulie Maurer, le ministre de la défense), « lorsque par exemple une vache se déplace sur les versants, le radar identifie l’animal comme un objet ennemi »…

Oufti, valet ! Ce qui est con, c’est qu’en Suisse, des montagnes et des vaches, il y en a quand même deux-trois par-ci par-là… Probablement un peu plus que des avions N/2, je pense…

 

Notez que les premiers problèmes datent de 2013, que le fournisseur avait alors obtenu un délai pour procéder à « quelques réglages » (des « gros réglages », apparemment), qu’en 2014, il avait présenté une version modifiée de son radar qui continuait toujours à repérer les vaches à flanc de montagne comme des avions ennemis, et qu’à la suite de ce « léger problème », la Suisse espère que les radars seront opérationnels en 2020, alors qu’ils devaient initialement l’être l’année prochaine !

Quatre ans de retard ! Tout ça parce qu’à l’époque où un ordinateur familial un peu haut de gamme est capable de savoir en un clin d’œil qui s’installe devant son clavier, les radars allemands n’arrivent pas à voir la différence entre un avion et une vache !

Bravo, la techno allemande !

Les radars actuels sont peut-être obsolètes, mais ils ne confondaient pas les vaches avec des MiG-21 !

Vache cible

 

 

Advertisements

20 réflexions sur “L’éclat de rire du dimanche soir…

  1. Quand je l’ai lu j’ai éclaté de rire car entre un avion et une vache il y a une sacré différence ! quoique à Bordeaux un radar fixe s’est bien mis à flascher les piétons qui traversaient sur les bandes blanches,bah paraît qu’ils marchaient (involontairement) sur les capteurs !!!! Il y a des radars à vérifier !!!!! 😀

    J’aime

  2. J’avais pensé aux cloches aussi , comme pour nous ,dans les magasins , avec les antivols qui sonnent pou un oui pour un non , et la c’est la fouille ! 😡ah!! C le bip de mon garage😃 bon lundi gris

    J’aime

    • Mon sac ou ma poche peuvent biper tant qu’ils veulent, il n’est pas encore né le vigile qui me fouillera ! 👿 Si un vigile a envie de passer quelques heures au commissariat pour expliquer pourquoi il a porté la main sur un citoyen honnête et honorablement connu de la police de la ville, il peut essayer de poser sa main sur mon bras…

      Bon, soyons honnête : s’il pose sa main sur mon bras en me disant « excusez-moi, monsieur, mais vous êtes notre millième client de la journée, et à ce titre, vous recevez un bon d’achat de mille euros », j’avoue que je le laisse faire… Idem si c’est une vigile et qu’elle m’invite à souper avec elle ce soir-là… 😆

      J’aime

    • Un conseil : celui d’éviter d’aller se promener à flanc de montagne à proximité des bases militaires … histoire d’éviter de se retrouver, au bout de deux minutes, encerclé par une demi-douzaines d’hélico armés jusqu’aux pales du rotor de queue ! 😆

      J’aime

  3. Les radars ne sont plus ce qu’ils étaient …
    Mais toi, par contre, fidèle à toi même ! 😉
    Bon début de semaine.
    Bisoux, Eric

    ƸӜƷ.dom.ƸӜƷ

    J’aime

Les commentaires sont fermés.