Bref de brèves

 

Allez, hop, on déstocke et on résume !

**

*

Ça date déjà de quelque temps (mais je n’avais pas encore eu le temps de vous en parler) : des chercheurs de Northwestern et de Columbia ont sorti les conclusions de leur étude dans le journal Social psychological and personality science.

Une étude qui dit que, quand on écoute de la musique, on se sent « plus puissant » quand cette musique comporte plus de basses !

Bref, si vous voulez vous booster pour la journée, mieux vaut écouter We will rock you (Queen) que Because we can (Fatboy Slim).

Conseil : si vous décidez d’aller engu… tirer les oreilles de votre voisin parce qu’il écoute sa musique trop fort et que ça vous empêche de dormir, vérifiez d’abord quel type de musique – avec ou sans basses – il écoute…

**

*

L’an dernier, la consommation de tranquillisants, d’hypnotiques et de sédatifs a encore grimpé en Belgique !

Le nombre de doses vendues entre juillet 2013 et juin 2014 dans les pharmacies et les hôpitaux a, par rapport à la même période mais 365 jours plus tôt, augmenté de 3,9% pour les tranquillisants, et 1,1% pour les hypnotiques et les sédatifs.

Le SPF Santé publique a décidé de mettre les Belges « sous monitoring » d’ici 2016 pour mieux surveiller la consommation de psychotropes, de somnifères, de calmants, d’antidépresseurs et d’antipsychotiques.

Je leur conseillerais plutôt de changer leur fusil d’épaule, de cesser de tirer à vue sur les médecines non-conventionnelles, et de remplacer les médocs chimiques par des produits naturels, généralement aussi efficaces (sinon plus) et moins dangereux pour la santé !

**

*

La cigarette, on en parle de plus en plus.

Certains (peut-être payés par les fabricants) veulent y voir un moyen de décrocher du tabac (sauf que les études montrent que ce n’est pas le cas)… D’autres veulent y voir un machin encore pire que la tabac, avec risque de tout un tas de maladies à la clé. La vérité se situant probablement quelque part entre les deux camps.

Une étude, présentée à la Massachussetts Medical Society et reprise ensuite dans le New England Journal of Medicine, semble faire partie des études « anti-e-cigarette ».

Apparemment, la nicotine présente dans la cigarette électronique favoriserait l’addiction à d’autres drogues comme la marijuana ou la cocaïne !

Bon, cela dit, la présence de nicotine dans la cigarette normale favorise aussi l’addiction à d’autres drogues : la majeure partie des drogués ont commencé par une drogue légale pour aller vers des substances illicites (c’est ainsi qu’une étude a révélé que 75,2% des consommateurs de cocaïne fumaient (du tabac) avant de commencer la prise de cocaïne).

Et ce, parce que la nicotine stimule l’effet de la cocaïne (un drogué à la cocaïne qui ne fume pas est moins accro qu’un drogué à la cocaïne qui fume!).

Les effets « porte d’entrée » sur les jeunes sont encore plus « puissants » que chez les adultes ! D’où danger quand on sait que, de nos jours, de plus en plus de jeunes se mettent à fumer des cigarettes électroniques en pensant que ça ne présente pas de danger pour leur santé…

Quoi qu’il en soit, et pour en revenir à la guerre qui oppose les gens qui croient que la « e-cig » permet d’arrêter de fumer et ceux qui n’y croient pas une seule seconde (et je fais plutôt partie du second clan), je me dis que remplacer une addiction par une autre, ce n’est pas très « normal », pas très sain (dans tous les sens du terme).

Remplacer une cigarette de tabac par une cigarette électronique est à peu près aussi intelligent que remplacer un morceau de sucre dans son café par un édulcorant : ça n’empêche pas l’addiction !

**

*

Je ne sais plus si je vous l’avais dit (mais ça ira plus vite, pour moi, de le réécrire éventuellement une seconde fois, que de chercher dans tout le blog si je vous en ai déjà parlé) : un bouquin est sorti…

Non, pas celui de Michel Houellebecq…

Un bouquin signé Matthew Silverstone et publié sous le titre Blinded by Science (Aveuglé par la science).

Un bouquin qui, paraît-il (oui, « paraît-il », parce que je n’ai pas eu le temps de le lire moi-même, et que je ne puis que faire confiance à ceux qui l’ont lu), cite une flopée d’études scientifiques qui prouvent que les arbres font beaucoup de bien aux gens qui les étreignent régulièrement (ou même qui sont simplement à proximité sans nécessairement les prendre dans leurs bras).

Les arbres améliorent de nombreux problèmes de santé tels que des maladies mentales ou le TDAH, mais aussi le niveau de concentration, le temps de réaction, la dépression, et ils peuvent également soulager les maux de tête.

**

*

C’est une étude publiée dans la revue Pediatrics et réalisée dans le Massachusetts qui le dit : les tablettes, les smartphones, et les télés dans les chambres empêchent les enfants de 10 à 13 ans de dormir !

En moyenne, les enfants qui ont un (ou plusieurs) de ces appareils dans leur chambre dorment vingt-et-une minutes en moins que ceux qui n’ont pas toute cette technologie dans leur chambre…

À cause des champs électromagnétiques ? Ou à cause de la lumière bleue des écrans ?

Peut-être aussi, mais, l’étude est plus terre-à-terre que ça : les enfants qui ont ces appareils … s’en servent au lieu de dormir, tout simplement !

Et dire qu’on a payé des scientifiques de l’institut de Santé publique à l’Université de Californie pour savoir ça !

**

*

Une dernière sur les enfants.

Deux scientifiques – Kelly Purtell, prof de sciences humaines à l’Université de l’Ohio, et Elizabeth Gershoff, psychologue à l’Université du Texas – viennent de sortir une étude mettant en relation la consommation de malbouffe en fast-food et les résultats scolaires des enfants. Étude qui vient de paraître dans le Clinical Pediatrics.

Une étude qui a porté sur 11.740 élèves âgés d’une dizaine d’années et qui annonce que les adeptes des fast-foods (et des booooons sodas sucrés) font moins de progrès scolaires et ont plus de difficultés à l’école que les autres.

Les enfants qui consomment de la malbouffe entre quatre et sept fois par semaine voient leurs résultats être en moyenne 20% plus bas que ceux qui se nourrissent mieux.

Et ce, parce que la qualité (enfin, « qualité », faut l’dire vite) nutritionnelle des crasses vendues en fast-food (lesquelles crasses sont faibles en nutriments essentiels au développement cognitif, mais riches en gras et en sucres) fiche la pagaille dans la mémoire et les capacités d’apprentissage.

**

*

Bonne journée !

Advertisements

6 réflexions sur “Bref de brèves

  1. Bonsoir Eric merci pour ces breves interessantes , moi je sais ,depuis que vous tu nous previens de tous ces fleaux je suis sage … Pas de fast Food , pas de ecig, pas de somnifère , smart phone et tablette en mode avion , et toi es tu sage ? (sucre) bon week-end

    J’aime

Les commentaires sont fermés.