Végé ou pas végé ?

 

Presque (1) tout le monde sait que manger végétarien, c’est bon pour la santé.

Et c’est bon … au goût : il n’y a que ceux qui n’y connaissent rien qui croient encore que les végétariens ne mangent que des salades et des carottes râpées !

Le végétarien est généralement en meilleure santé que le prétendu « omnivore », cela a été prouvé dans de nombreuses études.

 

Oui, prétendu omnivore, parce que, le terme omnivore signifie « qui mange de tout ».

Or, celui qui se définit improprement comme « omnivore » le fait généralement uniquement par rapport aux végétariens ou aux végétaliens, qui, eux, ne mangent pas de viandes ni de poissons (pour les végétariens), ou ne mangent pas de viandes ni de poissons, ni aucune autre produits issus des animaux (pour les végétaliens).

Pour ces prétendus omnivores, un végé mange des végétaux, et un omnivore mange des végétaux et de la viande. Point barre.

Or, comme je viens de le dire ci-dessus, un vrai omnivore mange des végétaux, de la viande, mais aussi … de tout, alors que les prétendus omnivores ne mangent généralement pas, par exemple, de terre, de cailloux, d’écorces, de métaux, de plastiques, de sable, …

Oui, je pinaille. Oui, je polémique « pour rien », sur des détails, parce que personne (enfin, personne de ma connaissance) ne mange … je ne sais pas, moi … du plastique, par exemple, et personne ne boit du pétrole. Et pourtant, il existe bel et bien des organismes vivants qui se nourrissent de plastique et/ou de pétrole, alors que l’être humain, lui, n’en mange pas. Il n’est donc pas omnivore !

J’en ai marre qu’on me sorte à tout bout de champ que l’humain est un omnivore alors que ce n’est absolument pas le cas !

Et revenons à nos moutons…

Mais quand on est déjà malade, est-ce qu’il est encore temps de se mettre au régime végé, en vue de guérir ?

C’est la question que se sont posée des chercheurs de la Keio University au Japon, et de la George Washington University aux States… Et ils ont étudié cette question par rapport aux personnes diabétiques.

 

La réponse vient de paraître ce 10 octobre dans la revue Cardiovascular Diagnosis and Therapy.

Et elle ressemble à une réponse de Normand : « Oui, et … non ! »…

 

Les diabétiques ont déjà entendu vaguement parler de l’hémoglobine glyquée (ce que vous pouvez lire sur votre feuille d’analyse de sang sous la mention « HbA1c »). Il s’agit (pour faire court) d’un marqueur qui indique si vous faites souvent des hyperglycémies. Idéalement, votre taux de « HbA1c » devrait être inférieur à 7%.

Les chercheurs japonais et américain ont épluché 477 études parlant de diabète et de régime végé, et en ont plus particulièrement étudié six qui analysaient plus spécifiquement ce taux d’hémoglobine glyquée.

 

Résultats, au nombre de trois :

1. Les régimes végés entraînent une réduction significative de l’HbA1c, en comparaison avec un régime alimentaire « omnivore ». Toutefois, cette réduction, de 0,39%, est malheureusement relativement modeste… Mais elle existe…

2. Malheureusement également, l’effet du régime végé sur la glycémie à jeun est encore plus modeste : 0,36 mmol/L, autrement dit, ça ne vaut même pas la peine d’en parler…

3. Bonne nouvelle quand même, les régimes végétariens ou végétaliens sont associés à des réductions significatives de l’apport calorique total (logique : prenons 250 grammes de ratatouille-maison, même réalisée avec un peu d’huile d’olive, ça fait moins de cent kilocalories, et comparons avec 250 grammes de steak haché qui titre … cinq cents kilocalories, et même pas loin de six cents avec la matière grasse utilisée pour le cuire). Et diminuer sa ration de calories, c’est quand même important pour arriver à guérir de son diabète…

Bref, oui, il existe des bénéfices plus ou moins modestes, et c’est certain que devenir végé, quand on est diagnostiqué diabétique, si c’est dans le cadre plus large d’un mode de vie sain, cela va aider à se débarrasser de son diabète, … mais non, le simple régime végé ne constitue pas en lui-même un « traitement ».

Dommage…

 

Cela dit, que vous soyez déjà malade, ou en pleine santé, manger moins de viande est quand même une bonne idée, ne pensez-vous pas ?

Même sans obligatoirement devenir « végé-pur-et-dur »…

 

 

 

 

____________________

(1) Sauf les trolls qui n’ont toujours pas compris (ou ne veulent pas comprendre)… Mais, bon, Santé à la Lune ne peut rien pour aider ces cas « spéciaux ». Faites plutôt une prière à Sainte Rita (patronne des cas difficiles et désespérés) et à Saint Jude (patron des causes perdues)…

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Végé ou pas végé ?

  1. Rien ne vaut des bons légumes et fruits de saison ! Même si les résultats sont faibles c’est toujours ça , je ne suis as diabétique mais si… J’opterai pour le végé , je mange de le volaille et j’aime le bon poisson , j’ai fais des encornets farcis miammmm !!! ( frais pêchés) bonne nuit malgre la triste journée

    J’aime

  2. je ne vais pas t’entroller mais j’ai des doutes sur le fait que nous ne mangions pas de petrole (poissons sauvages ) ou de plastique (bisphénol et autre emballages qui passent au microonde….)
    et els cailloux t’as jamais mangé un caillou avec tes lentilles? j’ai meme mangé un plomb dans un morceau de sanglier tué à la chasse par mon oncle….

    ok ok je retourne à mes marrons glacés….
    bises et bon week end!!!!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.