Les excuses sont faites pour s’en servir.

 Ceci date de deux ans, mais je ne résiste pas au plaisir de vous le remettre avant ce dernier réveillon de l’année…

 

Une invitation pour le réveillon de Noël chez Tante Huguette, ça passe.

Une invitation pour le jour de Noël chez Papy Jules, ça lasse.

Une invitation au réveillon de la Saint Sylvestre chez votre sœur, là, ça casse !

Pas que vous ne l’aimiez pas, votre sœur, mais, bon, si on ajoute le pot de fin d’année du bureau, et le jour de l’an où vous allez devoir passer chez vos parents, ça va finir par faire beaucoup. Beaucoup de fatigue, beaucoup de graisses, beaucoup de sucres, beaucoup d’alcool, …

Bref, vous aviez accepté quand elle vous l’a demandé au mois de septembre (oui, c’est une prévoyante, votre sœur), mais aujourd’hui, vous préféreriez vous reposer un peu.

Surtout que vous avez déjà revu à peu près toute la famille la semaine dernière chez Jules et chez Huguette…

 

Alors ?

Alors, hé bien, les excuses, c’est fait pour s’en servir, non ?

Par exemple…

 

La veille

Appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui que « finalement, j’ai réfléchi, et je ne viendrai pas demain, parce que j’ai plutôt envie d’une soirée cool, sans personne autour de moi ».

Généralement, la franchise, ça paie…

 

 

 

À partir de 15h

Appelez chaque heure votre sœur pour la tenir au courant de la météo, en vous horrifiant des conditions qui empirent d’heure en heure et qui vont probablement vous empêcher de venir le soir-même, pour éviter un accident… ».

Bon, évidemment, ça ne marchera, cette excuse, que si la météo est votre amie, et si l’on annonce réellement de la neige et/ou du verglas, parce que si c’est comme cette année, à moins de passer vraiment pour un très mauvais conducteur, ça fait plutôt minable comme excuse.

 

 

 

Dans l’après-midi

Appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui que « tu sais, hier, j’avais mon tournoi de tennis (ou de handball ou de ce que vous voulez), et je me suis fait une entorse. Je sors de chez le toubib, et il m’a dit qu’il préférerait que je reste allongée quelques jours ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous êtes connu pour avoir un hobby plutôt « violent », parce que si vous êtes joueur d’échec ou collectionneur de papillons, le coup de l’entorse en pratiquant votre hobby, ça fait minable comme excuse.

 

 

 

Trois heures avant le rendez-vous

Appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui que « tu sais, Gérard, mon collègue ? Il était de service ce soir. Hé bien, il vient de m’appeler en urgence pour demander si je pouvais le remplacer, parce qu’il a (au choix : sa mère à la mort, son fils en garde à vue, sa femme en train d’accoucher, …) ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous travaillez (pour les chômeurs ou les retraités, c’est plutôt délicat) et si votre emploi justifie des horaires de travail 24/24 et 7/7, parce que si vous êtes peintre en bâtiments, ça fait minable comme excuse.

 

 

 

Deux heures avant l’heure H

Appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui que « je suis vraiment désolé, mais je viens de passer l’après-midi sur le pot des toilettes. Probablement les huîtres de ce midi. Je ne voudrais pas vous gâcher votre réveillon si je montre une tête de zombie ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous n’êtes pas réputé pour faire souvent semblant d’être malade, parce que si vous êtes un champion de la « carotte » et que vous collectionnez les certificats de complaisance, un doute risque vite de s’installer… Cette excuse fonctionne par contre très bien si vous êtes connu pour votre fragilité digestive.

 

 

 

Une bonne heure avant le réveillon

Appelez le compagnon de votre sœur (directement sur son portable, prétextant que la ligne de votre sœur semblait occupée), et expliquez-lui, l’air gêné, que « je dois vous faire faux bond ce soir. Je ne me sens vraiment pas bien. Non, non, rien de grave, un truc de fille… ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous êtes une nana, si votre sœur a un compagnon, et si ce compagnon n’a pas la présence d’esprit de vous passer votre sœur qui est justement à côté de lui… Croisez les doigts, tous les espoirs sont permis…

 

 

 

Un quart d’heure avant le réveillon

Une excuse qui doit se jouer en deux temps : la veille ou l’avant-veille, appelez votre sœur et jouez-la enthousiaste (« ouais, chouette, j’attends le réveillon avec impatience, vivement lundi soir »). Puis, juste avant l’heure du rendez-vous, appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui (si vous êtes une fille) que « Je suis tellement déçue, je voulais vraiment être des vôtres ! Ça fait des jours que je m’en réjouissais. Mais je ne peux pas laisser Alicia (votre meilleure amie) seule ce soir. Elle est en pleurs sur mon canapé, elle vient de rompre avec son mec. Une fois de plus ». Et si vous êtes un garçon, parlez plutôt de votre pote Henri que sa gourgandine de femme a encore planté là

Bon, évidemment, ça ne marchera que si votre sœur ne connaît pas trop bien Alicia ou Henri. Sinon, elle serait cap’ de l’inviter à se joindre à la fête… Et ça ne marchera que si vous êtes connu pour votre générosité envers les cœurs affligés.

 

 

 

Soyez à l’heure

Mais, une fois sur place, et après avoir juste trempé vos lèvres dans votre champagne et mangé trois zakouskis (vous ne serez pas venu pour rien), votre portable sonne, vous répondez d’un air ennuyé en terminant par un « bon, ok, j’arrive », et vous expliquez en enfilant votre manteau qu’une urgence vous appelle.

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous passez pour être une personne régulièrement appelée à l’aide de ci de là, parce que si vous êtes connu comme quelqu’un que personne n’appelle jamais, ça fait minable comme excuse. Attention : il faut un complice fiable qui vous appelle au bon moment !

 

 

 

Vous aviez rendez-vous à 20h, il est 21h

Appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui que « tu ne vas pas me croire, mais pas moyen de mettre la main sur les clés de la bagnole ; j’en suis à me demander si elles ne sont pas tombées dans le WC quand j’y suis allé juste avant d’enfiler mon manteau pour partir chez toi ; j’appelle un plombier en urgence, je te tiens au courant ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous habitez un coin pourri à des kilomètres de chez votre sœur, parce que si vous habitez à cent mètres, ça fait minable comme excuse.

 

 

 

Vous aviez rendez-vous à 20h, il est 21h (bis)

Appelez votre sœur, l’air plutôt ennuyé, et expliquez-lui que « tu ne vas pas me croire, mais je viens de tomber en panne à dix kilomètres de chez moi. J’ai appelé un dépanneur, il arrivera dans deux heures, je te tiens au courant ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous habitez vraiment un coin pourri à des dizaines de kilomètres de chez votre sœur, parce que, là aussi, si vous habitez à cent mètres, ça fait minable comme excuse.

 

 

 

Toute la soirée

Vous vous reposez, téléphones (fixe et portable) éteints, sans contact aucun ni par mails ni sur les réseaux sociaux. Vous regardez la télé si vous aimez ça, ou vous lisez un bon bouquin, ou vous vous mettez au lit, seul(e) ou pas… Et le lendemain peu avant midi, vous appelez votre sœur, d’un ton enjoué « alors, tout est prêt pour ce soir ? Si tu veux un coup de main, je puis venir deux trois heures plus tôt parce que je me suis bien reposé hier en prévision de ta soirée. Tu veux que je t’amène quelque chose ? ».

Bon, évidemment, ça ne marchera que si vous êtes vraiment réputé comme quelqu’un de très distrait, parce que si vous réglez votre vie à l’aide d’un agenda tenu à jour à la minute près, ça fait minable comme excuse.

 

Bon réveillon !

 

 

 

Advertisements

7 réflexions sur “Les excuses sont faites pour s’en servir.

  1. pour écrire de telles choses il faut étre un gros con , si tu n’aimes pas les fétes , , ce qui est ton cas ,

    et , bien tu la fermes ta gueule , je sais que tu n’aimes les religions et que tu nous insultes ,nous les croyants ( 3 milliards et demi ) , mauvaise année , que ton blog coule à jamais et pour toujours ,

    Aimé par 1 personne

    • Mais enfin monsieur où donc avez-vous été éduqué ! La politesse cela s’apprend et vous en auriez bien besoin car dans votre cas et au vu de votre commentaire débile c’est vous qui passez pour un être stupide ! Mais il est bien connu que les Trolls ne brillent pas pour leur intelligence !
      Je pense que c’est vous qui devriez la fermer votre « gueule » cela ferait des vacances. Comme vous n’êtes pas capable d’avoir un blog à vous je ne peux vous souhaiter qu’il coule mais je vous offre mes vœux pour une année qui vous ressemble.
      Changez, sinon elle sera triste !

      Aimé par 2 people

Les commentaires sont fermés.