Haaaaa, les fêtes !

houx

Les fêtes, et leurs cortèges de bon repas…

Des repas … de fête !

Et qui dit repas de fête, dit … beaucoup de machins bien caloriques à boire et à manger !

De qui faire peur à votre foie !

 

Avant de prendre le repas proprement dit, on passe à l’apéritif. Du latin « aperire », « ouvrir » : on s’ouvre l’appétit (comme si on avait besoin d’alcool et de canapés pour s’encourager à manger ce qui va suivre…).

En vrac, des boissons (entre cent et trois cents calories le verre), et des machins à grignoter. Cacahuètes, canapés, cuillères, machins frits, …, il y en a pour tout les goûts … et pour tous les régimes. Difficile d’estimer ce que vous allez manger, mais en moyenne, comptez que votre apéritif vous apportera entre cinq cents et mille calories. À moins que vous ne vous contentiez de deux verres d’eau pétillante citronnée et de trois amandes et quatre tomates-cerises, évidemment…

 

Si vous êtes un adepte du fois gras en entrée, et que vous n’en mangez qu’une seule tranche sur un bout de pain grillé, ma foi, la petite tranche de pain de blé grillé de cinquante grammes, ça ne fera que cent quarante calories … mais la petite tranche de foie gras va titrer dans les deux cents calories. Ajoutez-y un peu de confit de figue (et une douzaine de grammes de beurre), et votre petite entrée au foie gras vous apportera vite fait dans les quatre cents cinquante calories bien tassées. Au moins.

N’oubliez pas que le foie gras se marie bien avec le vin blanc liquoreux. Un verre de Sauternes de quinze centilitres, c’est cent cinquante calories en plus.

 

En parlant de vins…

La contenance « officielle » d’un « ballon » de vin, c’est huit centilitres pour le blanc, et douze centilitres pour le rouge.

Mais de nos jours, le prestige (ou le marketing) fait que l’on utilise plus souvent d’énormes verres. Des verres qu’on ne remplit pas jusqu’au bord, d’accord, mais des verres qui contiennent quand même généralement une bonne quinzaine de centilitres (si l’on n’exagère pas en les remplissant).

Chaque verre de vin (blanc ou rouge) de quinze centilitres apportera environ cent vingt calories.

 

Restons dans les vins… Le champagne est l’ami des fêtes !

Un petit verre « officiel » de champagne de douze centilitres et demi renferme environ cent dix calories (pour le brut), mais les flûtes actuelles contiennent souvent dix-huit centilitres, ce qui vous apportera cent cinquante calories s’il s’agit d’un champagne brut. Et deux cent vingt calories s’il s’agit d’un champagne doux…

Et si vous ajoutez une liqueur pour en faire un « Kir Royal » doux, on monte facilement à deux cent cinquante calories.

 

Notez que si vous faites semblant d’être « raisonnable », et que vous décidez de boire du Coca-Cola du jus de fruits au lieu de machins alcoolisés, ce n’est pas spécialement beaucoup mieux. Un verre de Coca de jus d’orange (un vrai jus, pas un « nectar », encore plus calorique) de vingt centilitres, c’est quatre-vingt-cinq calories en moyenne (selon le type d’orange), tout comme le Coca, d’ailleurs. Le même verre de vingt centilitres de jus d’ananas de la marque Paquito (à l’Inter), c’est presque cent vingt calories. Le jus de raisins ? Cent trente calories par vingt centilitres !

 

Après l’entrée froide, la soupe. Souvent une crème.

Un bol de simple crème de champignons, c’est dans les cent calories, selon la recette, selon le type de crème utilisée…

 

Après la soupe, l’entrée chaude. Prenons une demi-douzaine d’escargots. Au « beurre d’escargot », évidemment…

Selon la lourdeur de la main qui a garni les coquilles de beurre, comptons environ deux cents cinquante calories pour une portion.

Et ajoutons un peu de pain pour arriver à quatre cents calories.

 

Cent gramme de cuisse de dinde, sans la peau, c’est une bonne centaine de calories, pas plus…

Mais avec la peau, ça monte tout de suite à cent septante calories, et je ne compte pas les sauces qui accompagneront la bestiole. Ni les « accompagnements », parfois plus caloriques que la dinde elle-même.

 

En Belgique, lors d’un repas de fête, il arrive qu’on se laisse tenter par un morceau de fromage. En France, c’est presqu’une obligation de servir du fromage vers la fin du repas.

Cent grammes de fromage, ça varie entre trois et quatre cents calories. Sans compter le pain.

 

Si vous souhaitez éviter le repas classique servi à table, et que vous optez pour un buffet froid où chacun se sert à sa guise, n’oubliez pas que buffet froid signifie sauces à gogo. Une mayonnaise (et les sauces similaires), c’est environ sept cents calories pour cent grammes !

Cent grammes, c’est beaucoup, allez-vous me dire, mais quand on additionne une cuillère de mayo sur la salade, une cuillère de sauce cocktail sur le saumon, une cuillère de sauce tartare par ci, une cuillère de ketchup par là (entre autres), …, la barre des cent grammes est aisément franchie.

 

Que serait Noël sans la bûche ? Une bûche « banale », traditionnelle, avec de la crème et du beurre, ça vous apportera en moyenne trois cent cinquante calories pour chaque petite portion de cent grammes.

Et quand on est gourmand, une portion de cent grammes, bin, … c’est minuscule…

 

Après le repas, on prend le café. Et éventuellement un pousse-café ?

Le café, rien à dire. Même si vous le buvez avec deux carrés de sucre, ce ne sera pas plus de quarante calories : une paille par rapport au reste.

Mais le pousse-café, lui, bin … ça dépend de quoi il s’agit… Liqueur, alcool sec, voire cocktail : tout est envisageable.

Et ça dépend aussi de votre main : avez-vous la main légère, ou lourde ?

Bref, un pousse-café, ça peut tourner entre cent calories pour un pousse-café miniature servi dans un dé à coudre, et cinq-six cents (ou plus) calories.

Un Irish Coffee normal, servi dans son mug « normal », c’est deux cents calories.

Avec le café, on grignote quelques chocolats, quelques pralines. En moyenne, cent grammes de ces petites « mignardises » (le mot est joli), c’est cinq cents calories !

 

Récapitulons.

Le réveillon de Noël, ça apporte en moyenne dans les … 4.500 kcal !!!

Le lendemain, on se sent un peu lourd, donc, le repas de Noël ne comporte « que » 3.000 kcal à midi, mais on va compenser ce « manque-à-manger » par quelques verres de vin chaud et un goûter assez copieux. Finalement, on arrivera aussi aux 4.500 kcal…

Bref, 9.000 kilocalories sur deux jours…

 

Et une semaine plus tard, on remet ça (avec quelques « petites gouttes » en plus quand on va, le premier janvier, faire le tour de la famille pour souhaiter une bonne année) !

 

Six jours plus tard, les Rois-Mages apportent des galettes bien grasses et bien sucrées.

 

Et après, vous vous étonnez que, chaque année, c’est en janvier que l’épidémie de grippe atteint des sommets ? Ce n’est pas le virus de la grippe qui est plus virulent en janvier, ce sont vos défenses immunitaires qui sont hors service avec les mauvais traitements que vous leur avez infligés durant les jours précédents !

 

Mais, bon, ne rien fêter n’est pas une bonne solution non plus…

Inutile de vous offrir une dépression parce que vous resterez tout seul dans votre coin à la Noël pendant que les autres s’amusent : votre dépression affaiblirait tout autant vos défenses immunitaires !

 

Alors ?

Bin, alors, vous connaissez ma devise : « de tout, raisonnablement » !

 

Joyeuses fêtes de fin d’année…

Quelles que soient les fêtes que vous fêtez…

Réveillon No

 

 

Réveillon

 

hippo

Advertisements

8 réflexions sur “Haaaaa, les fêtes !

  1. 24 nuit je bosse , 1 repas de moins 25 Noël en famille ! Je connais le pic de grippe et gastro qui commence le 24 après minuit NORMAL!!!!! Donc moi je ne mange pas de tout …. Bien sûr ça ne plaît pas mais c’est comme ça !! Je regarde manger et boire ça suffit pour me rendre malade ! Je donne quelques conseils ça freine un peu en général , en attendant passez de bonnes fêtes

    J’aime

    • Bonnes fêtes également … et pi … bon appétit quand même !
      Quand j’étais éducateur, je travaillais souvent à un des deux réveillons. Carrément 24h d’affilée, la journée pour leur préparer le repas du soir, puis le réveillon proprement dit. Ma récompense, c’était de les entendre dire que c’était bon, une fois qu’ils avaient goûté des machins qu’ils n’avaient jamais l’occasion de manger…

      J’aime

  2. Ah non Éric ton menu est incomplet le soir. Tu as oublié le trou normand une boule de sorbet à la pomme et une bonne rasade de calva . Il y a aussi la version colonel au citron ou Lorraine mirabelle sorbet et eau de vie mirabelle…. Ça aide à faire passer le reste au milieu du repas…. Le tout nous donnera donc plutôt un bon 5000 calories non?
    Et puis tant su on y est tu ajouteras en février mon anniversaire la première semaine ls saint Valentin la deuxième semaine puis ma fête la troisième semaine et ensuite la semaine au ski raclette et saucisson à volonté ….
    Je crois que je vais aller courir tous les jours moi….
    Bonnes fêtes de fin d année quand même cher monsieur de la lune
    À bientôt
    Bises

    J’aime

    • Note qu’il y a aussi les treize desserts de Noël, les crêpes de la chandeleur, les beignets et les gaufres du carnaval, les tonnes de chocolats de mauvaise qualité de Pâque(s), les chichis-beignets-chouchous de la plage, …
      Et moi qui, aujourd’hui, ai mangé une mini-banane, une omelette et un bol de flageolets…
      Excellentes fêtes de fin d’année (et de début d’année !)…

      Aimé par 1 personne

  3. Arff! Pauvre de moi….. J’explose tout les records à chaque fête tout les ans quoi que je fasse mon n’Eric …. 😦
    Heureusement ,je me reprends »entre » les deux mais pour céder encore dés le premier Janvier …Je redeviens raisonnable sommes toutes qu’à partir du 2/3. Mais aux fils des ans ..J’ai appris à faire avec ,je me fais plaisir (famille/amis/réveillon) je me lâche pour le bonheur de tous (mais aussi de moi même ) lol.
    Et surtout je ne me sens pas coupable …….(ou ne veux point ou plus…) pour cette petite période.
    Mille Bisous pour de Joyeuses fêtes de fin d’année mon doux n’Eric ♥ (Merci d’être toi …) pour tout ce que je te dois :-* ♥♥♥

    J’en apprends toujours plus même si le temps me manque pour y laisser un commentaire hélas….! Bisous tout le monde 😉 Meilleurs voeux mon n’Eric ♥ 😀

    J’aime

    • Bah, pourquoi culpabiliser ? L’estomac et l’organisme en général se chargent de le rappeler juste après les fêtes que, finalement, la troisième portion de bûche, les quatre flutes de champagne, la quatrième demi-douzaine d’escargots au beurre, le pousse-café et les sept toasts au foie gras de l’apéro, c’était de trop : inutile d’en rajouter avec de la culpabilité…

      😆
      Bisous du soir et … repose-toi quand même un peu ! Passe de bonnes fêtes !

      Aimé par 1 personne

  4. Hé bien, heureusement que je ne fais aucun gueuleton pour ces soi-disant fêtes de fin d’année !
    Par contre, hier, je me suis permis une superbe tarte au fromage de chèvre (Poitou oblige), dont je n’ai mangé qu’un morceau …
    Pas besoin de date spéciale pour se régaler … 😉

    J’aime

Les commentaires sont fermés.