Sutor, ne supra crepidam!

Ebola, où en est-on ?

Officiellement, l’épidémie continue à faire rage…

C’est à peine si l’on ose encore survoler en avion les pays touchés, tellement le risque est énooorme…

Si, si, j’vous assure… J’exagère à peine…

Sauf que…

Il y a de quoi se demander si, dans les milieux officiels, l’on n’exagère pas un chouïa l’ampleur de cette épidémie, histoire que les vaccins qui sont en train d’arriver servent officiellement à quelque chose…

C’est en tout cas ce qu’un médecin, le docteur Edouard Broussalian, se demande, quand il raconte son voyage en Afrique…

Mais probablement doit-il – lui aussi – être considéré comme un menteur, comme tout qui ne raconte pas exactement le même discours que le discours officiel ?

D’ailleurs, je suppose que vous vous rappelez que je vous avais annoncé, voici quelques semaines, le 20 octobre, que l’épidémie diminuait au Sénégal et au Nigéria… Bizarrement, il n’y a pas grand monde, dans les journaux officiels, qui en ont parlé… Bizarre, ne trouvez-vous pas ?

Voici l’article du docteur Broussalian :

À lire : clic…

 

Bonne lecture…

 

 

 

 

 

 

 

PS.

La dernière phrase de son article (Sutor, nec supra crepidam!) comporte une petite coquille.

La phrase exacte, c’est « Sutor, ne supra crepidam! ». Phrase qui a été écrite par Pline (l’Ancien) … et je trouve qu’elle s’adresse parfaitement aux trolls qui viennent raconter leurs salades alors qu’ils ne sont pas qualifiés pour le faire. La traduction libre : « ho, le cordonnier, occupe-toi des chaussures, mais pas plus haut »… Adapté à un troll qui prétend tout connaître sur tout, ça donnerait : « hé, ho, le troll, occupe-toi de tes pantoufles de retraité, et pour le reste, tu peux la fermer parce que tu n’y connais rien » !

 

Advertisements

4 réflexions sur “Sutor, ne supra crepidam!

Les commentaires sont fermés.