Dangereux, les vaccins ?

 

Bien sûr que non !

D’ailleurs, si aux USA, l’état débourse des millions de dollars pour indemniser des prétendues victimes (houuu, les méchantes!) de ces booooons vaccins, c’est juste pour le plaisir de distribuer de l’argent aux Américains, n’est-ce pas…

 

Oui, mais, bon, aux USA, c’est aux USA… C’est-à-dire sur un autre continent… Là-bas, tout est différent… En Europe, ce n’est pas la même chose…

Non, ce n’est pas – pas encore – la même chose, mais ça commence petit-à-petit à le devenir.

De plus en plus de plaintes sont enfin déposées contre les fabricants des vaccins, par des victimes de cet acte barbare présenté comme « médical »…

Et les tribunaux commencent de plus en plus à écouter ces victimes !

 

Dernière affaire en date : en Italie.

Où un tribunal vient d’accorder un dédommagement à vie, à un enfant victime du booooon vaccin hexavalent « INFANRIX » (il aurait dû s’appeler « infan-risque »!).

Le juge Nicola Di Leo du tribunal de milan a conclu que l’autisme de ce petit petit garçon a bien été causé par le vaccin fabriqué par la multinationale GlaxoSmithKline.

Czerise sur le gâteau : durant les débat, l’expert judiciaire et médical a découvert que la multinationale GlaxoSmithKline a « oublié » d’inscrire l’autisme dans la liste des effets indésirables (on ne peut même plus parler d’effet « secondaire » : l’autisme, ce n’est pas si « secondaire » que ça), alors que, lors des essais avant commercialisation, cinq cas d’autisme avaient été découverts !!!

Donc, non seulement le lobby pharmaceutique ment sur l’efficacité des vaccins, mais en outre, il ment (et falsifie les preuves) quant à la dangerosité de ceux-ci ? Bravo !

Pour info, en 2012, un autre tribunal italien, à Rimini, cette fois, avait déjà établi un lien entre le vaccin trivalent ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) et le syndrome de Kenner (c’est-à-dire l’autisme).

Mais, évidemment, que ça ne vous empêche pas de vous faire vacciner ! Et plutôt deux fois qu’une… Évidemment…

 

 

Et pour les amoureux des « références » (des fois que vous ne me croiriez pas), voici un article – en italien – qui raconte l’histoire mieux que je ne pourrais le faire :

www.repubblica.it/salute/medicina/2014/11/25/news/il_tribunale_bimbo_autistico_per_colpa_del_vaccino-101357013/

 

 

Advertisements

12 réflexions sur “Dangereux, les vaccins ?

      • 1. En quoi suis-je un menteur ? Si quelqu’un ment, ce n’est apparemment pas moi qui ne fais que vous donner des liens vers des textes qui racontent qu’il y a des plaintes déposées contre les fabricants de vaccins, et que des tribunaux ont reconnu que certains vaccins augmentaient le risque de maladies. Va donc traiter de menteur le juge Nicola Di Leo, ou l’avocat Jean-Christophe Coubris, si tu as les couilles pour le faire ! Harceler et insulter un étranger, c’est plus facile et moins dangereux que d’aller insulter un juge ou un avocat, peut-être ?
        2. D’où tiens-tu ton pourcentage stupide de 98% des gens qui sont pour la vaccination ? De ton cerveau rempli de cervelle de canut ? Rien que dans ton propre pays, le nombre de gens favorables « aux vaccins », ou, s’ils n’y sont pas favorables, en tout cas ils se font quand même vacciner (et encore, je ne considère que le vaccin contre la grippe, parce que pour les autres, c’est encore moins) tourne autour des 50% ! En septembre 2012, l’IFOP avait réalisé une petite étude en France à la suite de laquelle seulement 34% de la population envisageait de se faire vacciner contre la grippe ! Bon, à force de battage médiatique et de marketing agressif, ils ont finalement été 50% à accepter la piqûre, mais certainement pas 98% comme tu l’affirmes avec ton aplomb de menteur pathologique !
        3. J’aimerais que tu m’expliques pourquoi, si les vaccins sont aussi efficaces que certains l’affirment sans preuve, et si « les autres » sont vaccinés, pourquoi, disais-je, lesdits autres risquent de tomber malades si, moi, je ne suis pas vacciné. Si eux le sont, ils ne risquent rien, non ? Ou alors, les vaccins ne fonctionneraient-ils pas ? Bizarre : chaque fois que j’ai posé la question, personne n’a jamais réussi à me répondre… Si demain, je vais chez toi, et que tu es vacciné contre la grippe, et moi pas, tu ne risques pas plus d’attraper la grippe, que je sache, que je sois vacciné ou pas, non ? Cherchez l’erreur, comme on dit…

        J’aime

  1. Autant les éviter de toute façon.
    C’est comme le vaccin pour le cancer chez les jeunes femmes… et dans 10 ans, on dira « oups! ».
    A priori, si nous sommes en bonne santé (émotionnelle aussi, énergétique) pas besoin de vaccins.

    Je ne savais pas que l’autisme pouvait être créé par un certain vaccin par contre; c’est plutôt grave comme effet!!!

    J’aime

    • Ça fait un bon moment que les « charlatans » le soupçonnent (à défaut de le savoir de sources sûres, puisque de simples constats ne sont pas des sources scientifiques sûres, et que toutes les études le prouvant sont automatiquement considérées par la médecine comme nulles et non avenues, ou comme truquées, ou comme ratées, …), mais comme la médecine officielle refuse de le reconnaître, et que les laboratoires pharmaceutiques « oublient » de temps en temps d’inscrire la liste complète des effets dits « secondaires » de ces booooons vaccins, …
      Bref, oui, des vaccins peuvent entraîner de l’autisme, mais … chhhttttt, … il ne faut pas le dire !
      Et s’il faut mentir pour ne pas que ça se sache, ma foi, …

      J’aime

    • Ça fait peur … pour tout le monde, pas que quand on est mamie…
      Bon, qu’un troll se fasse vacciner dix fois par an (et même par jour si ça l’amuse) et qu’il souffre d’autisme, je m’en fiche, et ça risque même de le rendre plus intelligent… Mais qu’un petit bout risque de devenir autiste pour une « bête » piqûre considérée comme anodine voire utile par plein de gens, il y a de quoi avoir peur !

      J’aime

    • Reconnu dangereux par … Gérard-qui-se-prend-pour-une-autorité-officielle, oui !
      J’attends toujours que ta prétendue « autorité officielle » me contacte pour me dire que je suis dangereux, pauvre calomniateur à deux balles !
      Tu aurais reçu des lettres pour te le dire ? Montre-les donc, tes lettres, que tout le monde sache que ton « autorité officielle » m’a jugé dangereux lors d’un procès durant lequel l’on m’a reconnu coupable de « dangerosité ».
      Non ? Non, bien sûr, comme d’habitude, tu ne vas pas répondre, ou tu répondras que tu n’as rien à me prouver… Facile…
      Dans ce cas, ton opinion quant à ma prétendue dangerosité m’importe à peu près autant qu’une déjection canine emportée par le flux d’eau de pluie dans le caniveau devant chez moi lors du dernier orage de l’an dernier. C’est dire si, comme l’aurait poétiquement exprimé un de tes anciens présidents de la chose publique, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre…

      J’aime

Les commentaires sont fermés.