Vite dit

 

Très vite dit, même…

 

– Le bisphénol A cause des intolérances alimentaires aux enfants qui y ont été exposés durant la grossesse et durant l’allaitement, une fois que ces enfants deviennent adultes.

Du moins est-ce le cas chez des rats exposés à de faibles doses de bisphénol A (5μg/kg poids corporel/jour), doses considérées sans risque pour l’humain, lesquels rats ont vu cette exposition au BPA provoquer des conséquences sur le développement du système immunitaire et prédisposer leur descendance à une intolérance alimentaire à l’âge adulte.

Bonne nouvelle, le BPA est bientôt interdit chez nous (et pas que pour les bébés).

Mauvaise nouvelle, il semblerait que le produit qui devrait le remplacer soit encore pire pour la santé !

 

 

– La fibromyalgie inclut, en plus de tout un tas de symptômes physiques, des symptômes cognitifs !

Différentes fonctions cognitives (mémoire, attention, concentration…) ont été évaluées, et les résultats aux tests confirment la présence de déficits de l’attention, de la mémoire à long terme, de la mémoire de travail et de certaines composantes des fonctions exécutives (déplacer l’attention et mettre les informations à jour) chez les personnes fibromyalgiques comparativement aux personnes indemnes de la maladie.

Quand je pense que, voici à peine quelques années, il n’y avait que les « charlatans » comme moi qui accordions de l’importance aux fibromyalgiques, pendant que la médecine officielle les traitait de menteurs !

Mais voici la cerise sur le gâteau : plus la fibromyalgie est sévère, plus les troubles cognitifs sont importants, … peut-être, soulignent les chercheurs de cette étude, parce que certains médicaments utilisés pour « soigner » les symptômes peuvent avoir un effet significatif sur les fonctions cognitives…

Haaaaa, ces bons médocs chimiques … !

 

 

Cancer et alcool : les dégâts commencent au premier verre !

Je résume très fort le long rapport de l’agence internationale pour la recherche sur le cancer : l’alcool est cancérigène.

Nooooon ? Si !

Surtout en ce qui concerne les cancers suivants : oropharynx, larynx, œsophage, côlon-rectum, foie, et sein. Et un peu moins pour la leucémie, le myélome et les cancers du pancréas, du rein et de la peau.

L’alcool provoque donc des cancers, parce que les boissons alcoolisées contiennent au moins 15 cancérigènes différents dont le plus puissant est l’acétaldéhyde qui, au contact des muqueuses, induit une hyperprolifération cellulaire, d’où risque augmenté de cancer, et ce, dès le premier verre !

Cerise sur le gâteau : quand on fume, c’est encore pire !

Et le fameux « paradoxe français » ? Ce (prétendu ?) effet cardioprotecteur de l’alcool ?

Je vous ai déjà expliqué que c’était de la foutaise, mais bon, si cela vous déculpabilise quand vous buvez de l’alcool, allez-y : c’est votre santé, pas la mienne !

Pourquoi de la foutaise ?

Parce que ça n’a jamais été prouvé scientifiquement (au contraire) mais uniquement sur des observations pas très scientifiques.

Parce que ce paradoxe appelé « français » est en réalité un paradoxe uniquement du sud de la France (mais c’est tellement plus « cocorico » de généraliser à toute la France), là où l’on consomme d’autres produits bien plus cardioprotecteurs que le vin (huile d’olive, poissons, …).

Parce que, de toute façon, ce prétendu effet cardioprotecteur disparaît dès qu’on dépasse 20 grammes d’alcool (pur) par jour (soit environ un gros demi-verre à midi et un gros demi-verre au soir, pas plus de 18 centilitres de vin sur la journée).

Problème (comme je vous l’ai déjà dit bien avant d’avoir lu ce rapport) : le rapport « bénéfices/risques » penche, dès les premiers verres, du côté « risque » (risque de certains cancers, principalement), alors, faut-il continuer à mentir aux gens (et principalement aux Français, adeptes du vin à chaque repas) en leur faisant croire que l’alcool est bon pour la santé ? Ou faut-il recadrer le conseil classique et expliquer (à qui veut l’entendre … et l’accepter) que boire deux-trois cuillères à soupe de vin à chaque repas, c’est ok, mais pas plus ?

 

À votr’santé !

 

 

 

Advertisements

3 réflexions sur “Vite dit

  1. Je me demande ce qui ne tue pas dans tout ce qu’on achète, avale, digère aujourd’hui….le chocolat, on peut encore… ah c’est vrai que le fameux Nut…. déjà ! Bon mardi abstinence Eric…

    J’aime

  2. le produit qui devrait le remplacer soit encore pire pour la santé………
    ne pas donner n’importe quoi aux enfants….

    J’aime

Les commentaires sont fermés.