Une conspiration mondiale …

Une conspiration mondiale pour (entre autres buts) faire baisser la population, vous y croyez, vous ?

Moi pas…

Enfin, pas trop…

Enfin, à dire vrai, je finis par me poser des questions…

 

Je résume un « fait divers » pas si banal que ça…

L’Association des médecins catholiques du Kenya a expliqué mardi dernier que leurs médecins avaient trouvé, dans un vaccin antitétanique administré à deux millions trois cent mille filles et femmes de 15 à 49 ans, c’est-à-dire « comme par hasard » en âge de procréer (on a vacciné uniquement ces femmes, pas d’autres, et pas d’hommes), … dans un vaccin administré par l’OMS et l’UNICEF, …

… avaient trouvé un machin qui pourrait provoquer des fausses couches !!!

Six échantillons ont été analysés, provenant de diverses régions du Kenya, et les six échantillons contenaient une hormone appelée HCG.

 

HCG ?

HCG comme Human Chorionic Gonadotropin, l’hormone chorionique gonadotrope humaine.

Elle sert, chez les femmes enceintes, à garder le « corps jaune » en bon état, ce qui produit une sécrétion de progestérone et permet la nidification de l’ovule fécondé si je me rappelle bien les cours de mister Éric Simon… Sans cette hormone, le « corps jaune » se désintègre, et le futur bébé ne peut pas s’installer pour neuf mois dans son appartement d’où il sera expulsé lors de sa naissance : il sera expulsé avant la nidification, juste après la conception.

 

Donc, ça permet aux femmes d’être enceinte, plutôt ? En quoi est-ce qu’en injecter avec un vaccin pourrait provoquer des fausses couches ?

Bonne question…

Hé bien, réfléchissons deux secondes…

Qu’est-ce qu’on n’arrête pas de vous raconter, à propos des vaccins ?

Qu’il s’agit de vous injecter un machin (un virus, une bactérie, que sais-je moi…) pour que ledit machin soit « reconnu » par votre système immunitaire afin que quand il apparaîtra « pour de bon » dans votre corps, il soit immédiatement étiqueté d’intrus et donc attaqué et détruit par votre organisme.

Or, on vient d’injecter, chez ces deux millions trois cent mille femmes, une hormone qui, si elle est reconnue comme « intruse » par leur organisme, sera détruite par leur système immunitaire dès que, en début de grossesse, le taux d’HCG va augmenter pour aider à la nidification ! D’où risque d’impossibilité de grossesse puisque l’hormone qui favorise le bon déroulement de la grossesse se verra éliminée comme intruse au fur et à mesure qu’elle sera produite en plus grande quantité par l’organisme de ces femmes !

Cherchez l’erreur.

Alors…

De deux choses, l’une…

  • Ou bien cette histoire de vaccin qui sert à faire reconnaître par le système immunitaire un « ennemi » n’est qu’une vaste plaisanterie, et dans ce cas, l’hormone en question ne risque pas d’être attaquée quand ces femmes seront enceintes … mais dans ce cas, pourquoi – à part pour gagner de l’argent – est-ce qu’on vaccine, puisque ça ne sert pas à « éduquer » le système immunitaire ?
  • Ou bien vacciner sert bien à faire reconnaître comme « ennemi », par le système immunitaire, tout produit injecté, et dans ce cas, pourquoi lui faire reconnaître comme ennemi une hormone utile pour mener à bien une grossesse ?

Quelle que soit les réponses à ces deux questions – ou bien on se fout de notre gueule depuis des dizaines d’années en nous faisant croire que les vaccins fonctionnent, ou bien on essaie de stériliser ces femmes afin de faire baisser la natalité de la planète – je suis curieux de les connaître…

Notez qu’il existe aussi une autre possibilité : les vaccins fonctionnent « un petit peu » (disons 5% de réussite si c’est comme pour celui contre la grippe), et on compte sur ce « petit peu » pour stériliser quelques femmes (5% de 2.300.000 = 115.000) sans que ça ne se remarque de trop…

 

Il y a aussi une autre question que je me pose : pourquoi est-ce que les médias nationaux, toujours prompts à dévoiler des prétendus scandales, n’ont-ils pas fait leurs choux gras de cette information ? Parce que Nabila (et son éventuelle adresse au lancer de couteau) est plus importante que deux millions de nanas qui risquent de ne plus pouvoir avoir de gosses ? Parce que l’information serait fausse (je vois mal l’Association des médecins catholiques raconter des balivernes!) ? Parce que l’information ne doit pas être dévoilée officiellement et qu’il vaut mieux qu’elle soit divulguée par des sites de très faible importance comme le mien afin qu’on puisse rétorquer « m’enfin, vous n’allez quand même pas faire confiance à un charlatan qui n’est pas médecin » ? En tout cas, en Belgique, aucun JT ni aucun journal écrit n’y a fait la moindre allusion, alors que ça date de presqu’une semaine !

Et chez nos voisins français ? Avez-vous lu ou entendu ou vu un reportage sur ce sujet ?

Bizarre, non ?

Alors, finalement, cette fameuse conspiration mondiale, vous en reprendrez bien une tranche ?

 

 

Notez que si vous voulez parler de conspiration de manière moins grave, regardez d’abord cet excellent film :

 

 

 

 

Advertisements

12 réflexions sur “Une conspiration mondiale …

  1. Ah… pas au courant du tout, en effet Nabla oui… plus d’implant mammaire que de cerveau ! Que dire… comme disait maman on ne s’étonne plus de rien, bon lundi Eric

    J’aime

  2. Intéressant, d’autant que ça n’est pas la première fois que cette « rumeur » est évoquée. On en a déjà parlé au Brésil, au Philippines, au Nicaragua…
    Effectivement, aucun grand média n’en parle (un sujet un peu trop « conspirationniste » sans doute), mais l’affaire est évoquée dans « La croix » : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-catholique-du-Kenya-s-oppose-a-une-campagne-de-vaccination-contre-le-tetanos-2014-10-13-1248240

    J’aime

  3. s’ il y a possibilité de vérité, il est curieux en effet que les médias ne s’ en emparent pas.
    Ce dont je suis sur, c’ est que les laboratoires veulent gagner de l’ argent.
    Cela dit, après avoir lu  » inferno  » de Brown, je me dis qu’ il arrivera bien un moment où la surpopulation deviendra un problème insoluble, lorsqu’ on voit que déjà bien du monde crève de faim !

    J’aime

  4. Bonjour,
    Je n’étais pas informée du fait, mais aprés lecture de ton article, je ne suis pas plus surprise que ça… Les hautes autorités font bien ce qu’elles veulent de nous et ça j’en suis entièrement convaincue. Heureusement que les sous peuples se réveillent, et j’espère que ça va rétablir l’ordre des choses chez les humains…
    Bon début de semaine…

    J’aime

    • La question n’est pas de savoir si je me trompe… Ma foi, s’il n’y avait que moi, ce ne serait pas trop grave… Mais quand, comme le fait remarquer « Papa Hérisson », on lit sur un journal catholique comme « La Croix » que c’est bien ce qui se passe, il y a de quoi se poser beaucoup de questions… Ces personnes se trompent-elles ?
      Je n’avais pas lu « La Croix », je viens d’aller survoler l’article en lien (l’article d’ate d’un mois, le jour où les vaccinations devaient commencer), et voici les premières lignes de l’article qui y est consacré, lequel article raconte la même information que celle dont j’ai eu connaissance par un autre biais voici deux jours une fois la vaccination terminée :
      L’Église catholique du Kenya s’oppose à une campagne de vaccination contre le tétanos
      La conférence épiscopale du Kenya dit craindre que cette campagne de vaccination menée par le ministère de la Santé, ne couvre un plan de stérilisation des femmes et de contrôle de la croissance de la population.

      Évidemment, comme on dit chez nous, les officiels « ont toujours une pièce à mettre au trou » : ils arriveront bien à faire gober n’importe quoi à propos de cette hormone qu’on se demande ce qu’elle fiche dans un vaccin…

      J’aime

      • Bon, j’ai quand même fait quelques recherches, parce que cette histoire m’intriguait (j’y reviendrai d’ailleurs dans mon dernier billet sur les vaccins dans les jours qui viennent).

        Apparemment, cette rumeur est née dans les années 90, au Mexique. Une organisation pro life (anti avortement) ultra catho soupçonnais déjà l’OMS de se livrer à ce genre de manœuvre, et a fait analyser des vaccins. Par un labo. Enfin… le labo d’un hôpital. Local. Pas particulièrement équipé pour, et qui a donc dosé l’hCG avec… des tests de grossesse. Pas vraiment prévu pour donc. Un autre labo a démontré depuis que l’eau stérilisée utilisée par le labo de l’hosto mexicain renvoyait d’ailleurs plus de faux-positifs sur les tests de grossesse que le vaccin lui-même. Et 6 autres labos n’ont trouvé aucun trace de hCG dans les lots de vaccins.

        Bon, je tire ces informations d’un rapport de l’OMS : on les voit mal avouer s’ils sont coupables. Pour autant, leur démenti est parfaitement plausible, et j’ajoute que s’il y avait vraiment un plan machiavélique pour réduire la population/diminuer la fertilité dans les pays pauvres, cette méthode là me semble particulièrement con, risquée, et hasardeuse. En toute objectivité, il y a beaucoup plus simple. Comme par exemple laisser faire les perturbateurs endocriniens dont leurs sols sont saturés par l’utilisation massive de pesticides. Et en plus c’est légal et tout le monde s’en fout. Le coup du vaccin trafiqué, ça ressemble plus à un mauvais plan de méchant de James Bond 😉

        J’aime

  5. Je choisis de ne pas croire en une conspiration mondiale, car cette croyance ne me sert pas. Et, in fine, ma réalité est le reflet de mes croyances et émotions.

    Mais il est un fait qu’il y a des personnes qui se diront philanthropes, humanistes, et qui sont convaincues de l’intérêt de réduire la population ou limiter sa croissance et qui agiront dans ce sens.

    Chacun agit selon ses croyances…

    J’aime

Les commentaires sont fermés.