Ça, c’est une bonne nouvelle !

Une bonne nouvelle ? Quelle bonne nouvelle ?

Je vous esssssplique…

Ça se passe en France.

Biocoop – magasin qui vend des produits issus de l’agriculture biologique – a fait passer une publicité durant la seconde quinzaine de septembre.

En voici une copie :

pommes pesticides

Évidemment, des pourritures des industriels de la pomme chimique ont rouscaillé !

« Quoi ? Ces vilains de chez Biocoop nous empêchent de vendre nos pommes contaminées aux pesticides ? Impensables ! Et puis, c’est de la diffamation. Nous allons déposer une plainte ! »

C’est ce qu’ils ont fait…

Et le verdict vient de tomber.

En six mots : « La justice donne raison à Biocoop » !

C’est ce qu’a dit le Tribunal de Grande Instance de Paris, qui ne voit pas en quoi expliquer aux clients de ne pas manger des pommes pleines de saloperies chimiques serait « diffamatoire » (il est vrai que, ces derniers temps, on utilise bien trop souvent certains mots de manière un peu trop récurrente, et complètement inappropriée, comme « diffamatoire », « discriminatoire », et quelques autres … passons).

 

Bref, le tribunal rejette la plainte pour diffamation et explique aux gens de la Fédération nationale des producteurs de fruits (et deux autres représentants de la filière fruitière) que Biocoop est parfaitement dans son droit de conseiller au public de ne pas acheter ou consommer des fruits traités aux pesticides.

 

Évidemment, les pollueurs les producteurs de fruits (de fruits non issus de la culture biologique) ne sont pas contents…

Non, tu m’étonnes ?

Bin, tiens ! Ils n’ont pas envie de voir leurs ventes diminuer ! La santé du consommateur, il s’en fichent, mais la santé de leur portefeuille, ils y tiennent !

Et encore, Biocoop n’a pas dit que c’était la pomme qui était le fruit le plus assaisonné aux pesticides dans les vergers non-biologiques !

 

Youhou, messieurs les pollueurs les producteurs de fruits pollués ? Vous voulez continuer à vendre vos pommes (et d’autres fruits) ?

Facile : passez au bio !!!

 

Merci, Biocoop, et merci au TGI de Paris, en espérant que ça donne de bonnes idées aux producteurs !

 

bio

 

 

 

Advertisements

5 réflexions sur “Ça, c’est une bonne nouvelle !

  1. Merci Biocoop ; très difficile de faire prendre conscience aux consommateurs de la chimie dans l’alimentation. Et s’il y avait boycottage de ces fruits et légumes pollués durant quelques temps ???

    J’aime

    • Difficile surtout de faire prendre conscience aux gens que ce qu’ils économisent aujourd’hui chez l’épicier, ils le dépenseront demain chez le pharmacien…
      Les gens voient leur avantage immédiat, pas leur avantage à long terme.
      Je viens de regarder les prix dans mon Colruyt habituel à Mettet…
      Un kilo de pommes. Bio et pas bio.
      La pomme pas-bio varie, selon les sortes de pommes (il y a le choix entre une vingtaine de propositions), entre 78 centimes du kilo (jonagold) et 2.99€ (pink lady).
      La pomme bio n’existe qu’en deux sortes, et est à 1.99€ le kilo…
      Quelqu’un qui aime manger une pomme de temps en temps ne va peut-être pas trop se tracasser pour le prix et choisira peut-être la version bio… Mais quelqu’un qui mange beaucoup de pommes et qui gagne royalement mille euros par mois aura vite calculé qu’acheter cinq kilos de pommes à un euro lui coûte – immédiatement – moins cher que d’acheter cinq kilos de pommes à deux euros…

      J’aime

  2. Chez bioCoop je paie 2,20 les pommes , elles sont délicieuses !et j’ai vu chez Casino des pommes à plus de 3 euros c fou!!! Je conseille aussi aux gens de faire le bon choix et ils m’en remercient !! Ce qui me fait rire c qu’ils me regardent bizarrement !!!! Certains me disent ou…. Certaines voisines qui me charcutent pour me demander des conseils comme si j’étais docteur c rigolo !!!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.