La pub, made in Belgium…

If you are going to do stupid things, at least become an organ donor.
Because as a donor, you can donate up to 8 organs and save up to 8 lives.
The brain however cannot be donated. And in some cases that’s a good thing.
Become a donor now at www.reborntobealive.be

 

Heuuu, oui, en Belgique, avec nos trois langues nationales, et vu qu’on n’a pas une « loi Toubon* » pour nous emm…quiquiner avec une obligation d’utiliser la langue française, ça va parfois plus vite de faire une pub carrément en anglais…

Ce qui, en gros, pourrait se traduire par « si vous voulez faire des conneries, devenez au moins donneur d’organes, ce qui vous permettra de donner jusqu’à huit de vos organes pour sauver jusqu’à huit vies. Le cerveau ne peut pas être donné, ce qui est parfois une bonne chose ! Devenez donneur sur WWW. … »

Merci à l’agence publicitaire belge Duval Guillaume pour ce bon moment (le film et l’affiche sont réalisés à partit d’images trouvées sur le Net)…


Dans le même ordre d’idées, il y a cette affiche (cliquez dessus pour mieux voir) :

reborn2

 

 

 

* Heureusement qu’en Belgique, nous n’avons pas de « loi Toubon » (laquelle loi a d’ailleurs été fortement adoucie par je ne sais plus quel Conseil de l’État français, vu qu’elle était initialement trop « extrémiste » et en désaccord avec la liberté d’expression), sinon, je serais obligé d’acheter les nouvelles versions de « Fenêtres 8.1 » et de « Bureau » pour remplacer « Windows 8.1 » et « Office » sur mon P.C. … ha, non, sur mon O.P. !

OP ? Officier de police ?

Bin, non… Ordinateur Personnel… Que croyiez-vous que signifiaient les lettres « P.C. », sinon « personnal computer » ?

Et quand j’irais me promener en ville, pour combler un petit creux, je serais obligé de manger un « chien chaud », plus politiquement correct qu’un « hot-dog »…

À moins que je ne me laisse tenter par une « plaque-de-pâte-garnie-et-cuite »…

Une QUOI ?

Bin, une pizza… Mais comme « pizza », c’est un mot italien, on serait obligé de le remplacer par une appellation en français !

 

Ne riez pas… Quand on a commencé à parler de la loi de ce brave Jacques au siècle dernier, il avait été question d’obliger les citoyens français à utiliser, sinon au sein de leurs propres maisons, du moins « en public », exclusivement la langue française, mais en outre, il avait été proposé des appellations officielles destinées à remplacer les anglicismes, comme par exemple le « sauci-pain » pour remplacer le hot-dog ! C’est vrai que remplacer six lettres par neuf lettres, ça simplifie beaucoup de choses… Détail amusant : quand on va sur le site « synonymes.com », et qu’on demande un synonyme de « sauci-pain », on chope « saucisse-pain » (encore plus long), et quand on demande le synonyme de « saucisse-pain », on trouve … « hot-dog » !

 

Bon, je vous laisse, je vais boire ma cup of tea et aller me coucher…

Have a nice night !

 

 

 

Advertisements

11 réflexions sur “La pub, made in Belgium…

  1. il me semble que c’ est une simple question de bon sens.
    Toute une industrie la pub !
    Il y en a des bonnes et d’ autres polluantes !
    Passe une bonne journée
    Amitié
    Dire qu’ il fut ministre !

    J’aime

  2. Excellent com de Pierre !
    Moi, ce qui m’énerve, ce sont les gens qui ne parlent qu’en  » …ing  » !!!
    Sur-ce, m’en vais faire le cooking …
    Je te souhaite un bon début de semaine !
    Bisoux, Eric

    dom

    J’aime

  3. Au début j’ai essayé, courriel…et puis m…ça me va très bien ce mélange des langues, du reste tout ne peut être que charabia (mot arabe) si l’on n’y prend garde et quelqu’un sous emprise d’alcool (encore un mot arabe) pourrait bien ne pas saisir toutes les nuances apportées par des mots étrangers et non par la traduction frnaçaise
    allez houste, m’en vais préparer une pâte à croissant, ça fait longtemps, bises

    J’aime

      • Parce que ! 😆
        Trop court, comme explication ? Bon, ok, alors, j’esssplique…
        Parce que, depuis quelques jours, pour tempérer les ardeurs de certains trolls (je le mets au pluriel, mais il s’agit d’un pluriel bien singulier puisqu’il ne concernait dans la réalité qu’un seul troll, les autres se contentant de déposer gentiment de la pub avec des liens vers leurs magasins, ce que le logiciel Akismet supprimait sans problème)…
        Bref, pour tempérer certains commentaires un poil trop agressifs, trop insultants, et toute cette sorte de choses de la part d’un malade mental qui me harcèle depuis plus de sept ans, j’ai volontairement interdit tout commentaire à quiconque n’est pas enregistré, soit avec son compte WordPress (il suffit d’avoir un blog chez WP pour que le lien pointe vers ledit blog), soit avec son compte Facebook (ou Google+ ou Twitter)…
        Ça n’empêche pas le troll de passer lire (ni d’aller troller ailleurs), mais ça l’empêche de venir écrire ici…
        Et je suis même en train de « spépier » (comme on dit chez moi = « d’étudier le problème ») pour mettre en place un système … comment dirais-je … un système d’abonnement. Un abonnement gratuit, mais qui interdirait à quiconque n’est pas inscrit de lire l’entièreté d’un article… L’article entier serait référencé sur Google, et tu pourrais arriver sur la page sans problème, mais quand tu aurais lu les deux-trois premières lignes, une case apparaîtrait disant quelque chose comme « cet article est réservé aux abonnés, inscrivez-vous gratuitement pour continuer votre lecture ». Inscription à faire une seule et unique fois : les fois suivantes, le logiciel reconnaîtrait automatiquement le visiteur… Mais nous n’en sommes pas encore là…

        J’aime

  4. I love this! La pub pour le don d’organe et l’idée de la faire in English!
    Perso, je suis assez favorable à l’anglais. C’est si pratique. Bon, je le parle tous les jours aussi et souvent je fais un melting-pot de langues.
    bonne semaine!

    J’aime

    • Quand on n’utilise pas une langue, on la perd, dit-on. Apparemment, c’est vrai.
      Bin, oui, c’est mon cas…
      Il y a … un certain temps (« avant », quand j’étais sous-officier à la Force Aérienne belge), je pratiquais assez régulièrement l’anglais (l’américain, plutôt) et le néerlandais (et je connaissais même trois-quatre mots de russe et de grec 😉 )…
      Mais ça, c’était « avant »…
      Today I am glad when I can read a menu in a restaurant… 😈
      And understand what I hear, it’s worse (in English – en in het Nederlands -, but also sometimes in French : having worked as DJ, … it leaves some traces)…
      Bref, si je vais à Londres (mais pourquoi, moi qui n’aime pas les grandes villes, irais-je à Londres, aussi ?) et que j’entre dans un « fish&chips », ma foi, j’arriverai bien à commander quelque chose en le montrant sur la carte et en baragouinant « I’d like that » sans commander an appel pie en guise d’entrée et des frites comme dessert…
      Si je vais à Oostende, je trouverai bien des moules-frites sans devoir faire appel à un interprète.
      Mais pas plus (et je caricature à peine).
      Et qu’on ne me demande plus de dire quoi que ce soit en russe ni en grec, parce que là, je ne connais réellement plus que trois-quatre mots (et encore, après un verre de vodka ou d’ouzo !)… J’arrive péniblement à lire les panneaux indicateurs grecs, et je ne me rappelle plus le quart de la moitié du dixième de l’alphabet cyrillique !
      C’est triste de devenir vieux… 😆
      Quand je pense qu’on vient de me demander – en anglais – de devenir le responsable régional (de la région « Belgique du Sud ») d’une « association » internationale, je me dis que je vais devoir réviser ! 😕

      J’aime

Les commentaires sont fermés.