Une LED qui coûte cher !

 

Une LED ? Quelle LED ?

Vous, savez, la petit diode qui reste allumée sur un appareil pour dire qu’il est en veille et qu’il peut se remettre en route en quelques secondes au lieu d’une demi-minute (voire une minute) ?

Hé bien, cette petite LED allumée – et tout ce qu’elle implique – elle coûte bien cher à l’humanité !

En consommation électrique.

Entendons-nous bien, ce n’est pas tellement la diode en elle-même qui consomme beaucoup (un peu, quand même), mais c’est aussi et surtout … le reste !

Ces quelques dizaines de secondes « gagnées » au moment où l’on rallume un appareil nous coûtent pas loin de soixante milliards d’euros !

Selon la dernière étude de l’Agence internationale de l’énergie (IEA, International Energy Agency), les 2/3 de l’énergie utilisée par ces appareils représentent du gaspillage pur et simple, puisque ces appareils consomment de l’électricité alors qu’ils ne « travaillent » pas, ne servent à rien, attendant sagement d’être utilisés ! Ces 2/3 de gaspillage électrique coûte dans les 80 milliards de dollars…

Mais qu’on se rassure : ces 60.000.000.000€ (ou 80.000.000.000$) ne devraient bientôt plus être qu’un mauvais souvenir, parce que, dans les années à venir, cette consommation va … encore empirer !

 

Un beau gâchis pour la planète, non ?

Mais, bon, pour le commun des mortels, il est vrai que pouvoir rallumer sa télé ou son ordinateur en moins de dix secondes est un impératif vital ! Pensez donc ! Rater les cent-vingt-sept premières secondes de « Allo Nabilla » ou de « Ramsay’s Kitchen Nightmares », quel … cauchemar, quelle tragédie, quel drame !

 

Je vous rassure aussi tout de suite sur le fait qu’il n’y a pas que votre comportement d’enfant gâté d’être humain libre qui veut absolument que son appareil s’allume en un clin d’œil, qui coûte cher.

Il y a aussi le fait que certains appareils « doivent » rester connectés.

 

Doivent ?

En tout cas, leur fabricant ne semblent pas avoir prévu le fait qu’on puisse les éteindre facilement.

Je pense par exemple à votre « box » (Internet et/ou décodeur télé) qui ne possède probablement pas de bouton on/off…

Le fabricant a une explication, plausible, certes, mais qui VOUS coûte cher : il faut laisser la box branchée pour qu’il (le fabricant) puisse y injecter, le cas échéant, une mise à jour de son programme !

M’ouais…

En attendant, en comptant votre box, votre console de jeux, votre décodeur, votre imprimante, votre smartphone, votre tablette, votre téléviseur, …, on recense aujourd’hui dans les quatorze milliards d’appareils connectés sur cette planète, et la plupart de ces quatorze milliards d’objets connectés sont, ou en mode veille, ou en train d’être utilisés, mais très rarement réellement éteints !

Aujourd’hui…

Mais dans quelques années, quand votre maison deviendra une « smart house » où (presque) tout sera connecté, selon les spécialistes de l’Agence de l’énergie, le nombre de 14 milliards d’appareils connectés devrait passer à … 50 milliards !

Et donc, comme le prix de l’électricité ne va probablement pas diminuer, les 60 milliards d’euros (payés par le monde entier pour alimenter ces 14 milliards d’appareils en mode veille) devraient grimper à 215 milliards d’euros !

Dans quelques années…

Heuuu ? Oui, mais, c’est combien, ces quelques années ?

En 2025 (c’est « demain », c’est dans une dizaine d’années : on ne parle pas d’un hypothétique futur que ni nous ni nos enfants ne verront jamais, là, on parle d’une date – le 1er janvier 2025 – située dans seulement 3762 jours dans le futur !), il sera consommé environ 1.140 térawattheures par an, soit la quantité d’énergie actuellement consommée chaque année par le Canada et l’Allemagne, soit 6 % de la consommation mondiale annuelle actuelle en électricité !

Waow !

 

Bon, alors, que pouvons-nous faire ?

Nous, pas grand chose de bien concret, sinon éteindre (complètement) nos appareils connectés dont nous ne nous servons pas.

Mais je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire…

Si vous avez acheté un GSM, c’est pour pouvoir appeler et être appelé n’importe quand : je vous vois mal l’éteindre « quand vous ne vous en servez pas », puisqu’alors, plus personne ne pourrait vous contacter, ce qui n’est – en théorie – pas le but de votre achat (encore que je connaisse des gens qui ont un GSM exclusivement pour appeler en cas d’urgence, en cas de panne de voiture, …, et qui n’ont donné leur numéro à personne, mais, bon, c’est assez rare quand même).

Je reprends l’exemple de la box : demander d’éteindre complètement l’appareil est une utopie.

Si vous n’avez qu’un décodeur télé, ma foi, c’est jouable : vous l’éteignez au moment d’aller vous coucher, et vous le rallumez le soir en rentrant chez vous (enfin, si vous comptez regarder la télé ce soir-là), et le tour est joué. Et comme l’appareil n’a peut-être de bouton on/off, brancher la télé et le décodeur sur une multiprise avec interrupteur vous permettra d’économiser aussi de l’électricité sur le « stand-by » de la télé.

Mais si vous avez une box « triple play » qui sert pour la télé, pour le téléphone et pour Internet, je vous vois mal la débrancher complètement ! Ne serait-ce que pour le téléphone… Ou les systèmes d’alarme…

L’IEA a par exemple calculé qu’en 2010, rien que pour les 160 millions (et quelques) de décodeurs (télé) des USA, il a été consommé 18 TWh d’électricité, soit plus que la consommation annuelle en énergie de l’Islande, soit, en gros, 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros) en factures d’électricité pour … les propriétaires de ces appareils !

Bon, ok, ça ne fait « que » même pas dix euros par décodeur.

Mais si vous avez un décodeur ET une box, ça fait déjà 19 euros annuellement.

Combien ont une box principale, parfois une box secondaire, et plusieurs décodeurs/télés dans les chambres des enfants et des parents ? À coup (coût) de neuf euros et des poussières pour chaque appareil, ça leur fait un repas au restaurant à la fin de l’année !

Bref…

Pour le particulier, à part avoir la volonté (et le faire) d’éteindre tous ses appareils quand il ne s’en sert pas, il n’a pas grand chose à faire.

Ha, si, peut-être choisir, lors des futurs achats, des appareils portant le label européen « Energy Star », lequel label signifie que l’appareil dispose d’un système qui économise au maximum l’énergie…

 

Mais (et que ça ne vous conforte pas dans votre idée que vous n’ayez rien à faire pour essayer de diminuer ce gaspillage : pensez au colibri de la fable et faites votre part !) selon l’IEA, ce gaspillage pourrait surtout être réduit par une meilleure technologie de veille de tous ces appareils connectés !

 

Donc, l’IEA a lancé un cri d’alarme vers les fabricants d’appareils connectés : messieurs les fabricants, faites un effort ! Employez donc des composants plus efficaces, et installez des logiciels de veille qui permettront de mieux gérer la consommation d’énergie !

L’IEA a calculé que si les fabricants adoptaient de nouveaux standards (et si les gouvernements nationaux mettaient en place les politiques nécessaires à leur adoption, à savoir des carottes et des bâtons, des sanctions et des primes), la consommation d’électricité de ces nouveaux appareils économiques et écologiques pourrait diminuer de 65% !

 

Y’a du boulot !

 

Sinon, bin, dans dix ans, attendez-vous à devoir sortir, chaque année, en moyenne pour chaque habitant de cette planète, la somme de 30€, au lieu des 8,50€ que nous payons tous aujourd’hui, rien que pour payer la consommation des appareils en veille !

J’ai bien dit « en moyenne pour chaque habitant » : y compris le Terrien qui n’a aucune machine issue de cette technologie connectée, et ils sont nombreux sur cette planète à ne même pas savoir ce qu’est un GSM ou une box télé ! Si l’on rectifie la moyenne en ne prenant en compte que les habitants des « pays riches » (comme vous et moi, quoi…), le coût moyen de la veille de cette technologie connectée pourrait tourner plus près des trente euros par mois que par an !

Si personne ne fait rien, l’augmentation du coût de toutes ces « veilles » va se faire progressivement, quelques euros de plus chaque année. Et vous continuerez à accuser les fournisseurs d’énergie parce que, en comparant deux factures émises à dix ans d’intervalle, vous constatez une augmentation de plusieurs dizaines de pourcents… Mais si le prix du courant grimpe effectivement, dites-vous que vous en utilisez bien plus aujourd’hui qu’il y a dix ans, et que dans dix ans, ce sera encore pire !

Le premier jour vers 2025, c’est demain…

 

En attendant, bon quinze août !

 

 

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Une LED qui coûte cher !

  1. Bonjour,
    Cez que j’en pense….? C’est une vérité dont je suis consciente depuis plusieurs années et tous mes appareils électriques sont équipés d’une multi-prise avec interrupteur.
    Je partage sur facebook, car je le dit à qui veut l’entendre, mais la prise de conscience est difficile.
    bon 15 août!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.