L’art du titre racoleur !

L’avantage, quand on se repose, c’est qu’on a le temps de lire un peu de ci de là…

Et de s’étonner de certains titres d’articles…

 

Exemple, au gré de mes lectures durant ces quelques jours de repos :

Xavière Laffont signe dans Le Figaro Madame un article dont le titre laisse songeur :

Les Français préfèrent leur chien à leur conjoint pour buller en été

 

Hein ?

Oui, oui, selon Dame Xavière, les Français préfèrent leur chien à leur conjoint…

C’est écrit en toutes lettres dans le journal ! Sans conditionnel, sans les habituels termes et tournures de langage tels que « présumé » et toute cette sorte de mots : il s’agit bien d’une affirmation !

vacances

Avouez que ça fait peur, quand même !

En lisant ce genre de titre, il y a de quoi se demander si les opposants au « mariage pour tous » n’avaient pas raison quand ils disaient qu’autoriser le mariage aux homosexuels, c’était la porte ouverte à la légalisation de tout un tas de pratiques, dont … la zoophilie !

Enfin, quoi ? Si les Français préfèrent leur chien à leur conjoint, à quoi cela sert-il de se marier avec un être humain ?

 

Oui, mais…

Déjà, en regardant le texte inscrit (en tout petit) en dessous de la photo, on peut lire (avec une bonne loupe) : « Une étude dévoile que les Français seraient nombreux à préférer leur animal de compagnie à leur moitié pour partir en vacances. »

Ha ? Le ton change : on trouve un conditionnel, maintenant, et on n’englobe plus tous les Français, mais on parle de Français qui seraient « nombreux » (sans préciser). Tout est relatif : quand on est quinze personnes dans un ascenseur de quatre mètres carrés, on est nombreux !

 

Et une fois qu’on lit l’article…

On se rend compte d’abord qu’il s’agit d’une « étude » (d’un sondage, plutôt, mais dire « étude » fait probablement plus sérieux) réalisée par un site Internet appelé DogVacances, un site qui propose de la garde d’animaux…

« Étude » réalisée auprès de mille propriétaires de chien uniquement.

Et que, finalement, il y a « près de la moitié » (sans précision) des propriétaires de chien (qui ont répondu au sondage) qui préféreraient passer leurs vacances avec leur chien plutôt qu’avec leur conjoint.

Le reste de l’article explique, en toute logique puisqu’il s’agit d’une sorte de publicité déguisée pour un site de garde d’animaux, que bon nombre de propriétaires d’animaux sont triste de partir en vacances sans leur animal (ce qui, apparemment, ne les empêche pas de partir quand même, et de prendre du bon temps en vacances), et que bon nombre craignent de partir en confiant leur animal à quelqu’un (sous-entendu : venez chez nous, votre animal sera en de bonnes mains).

 

Bref, près de la moitié de mille clients de ce site de garde animalière (donc, déjà des gens qui, par essence, sont soucieux de leur animal durant les vacances) ont dit qu’ils préféreraient partir avec leur animal qu’avec leur conjoint, … on est loin – très loin – du titre qui annonçait que « les Français » (= tous les Français) préfèraient leur chien à leur conjoint !

 

Je me disais aussi, en lisant le titre et en le comparant avec les statistiques d’abandons d’animaux durant les vacances, qu’il devait y avoir quelque chose qui clochait…

 

 

C’est un peu comme si j’annonçais sur mon blog que « Les Belges souffrent de maux de dents » parce que je serais allé, dans la salle d’attente de mon dentiste, poser la question de savoir si les clients présents étaient là pour un problème de douleur (ou juste pour un détartrage, ou une pose de prothèse, ou un simple contrôle…), et que quatre personnes sur dix m’auraient dit être venus pour une rage de dents…

 

 

 

Advertisements

5 réflexions sur “L’art du titre racoleur !

    • Bah, pourquoi faire ? En règle générale, en vacances, on trouve tout ce qu’il faut sous la main (si j’ose dire) une fois sur place… Et avec un peu de chance, tu tomberas même sur un … « vibromasseur » qui t’offrira le diner chaque jour, et des fleurs, et des excursions en bateau, et … 😈

      J’aime

  1. Et le conjoint est abandonné au bois ou placé en pension… ? Que dire… nous n’avons pas de chien donc… il me faut buller avec monsieur ! Voici un article qui fait sourire et non montrer les dents…. merci N’Eric…. ,-)

    J’aime

    • Ha non, pas dans un bois…
      Sur une aire d’autoroute : tu profites de ce qu’il est occupé dans les pipi-rooms de la station service pour démarrer en trombe.
      Attention : toujours choisir une aire où il y a un McDo (il ne faut pas être trop cruel, non plus, ou alors un Pizza Hut)… Et une boutique avec plein de livres…

      😆

      J’aime

Les commentaires sont fermés.