L’Anglais moyen …

L’Anglais moyen (très moyen, même) est raciste : il n’aime pas les NOIRS !

Pardon ?

Bin oui… Il arrive souvent que, quand un Anglais adopte un noir, il l’abandonne peu après ! Plus souvent que quand c’en est un d’une autre couleur !

 

Mais de quoi il parle, là ?

 

Ha, pardon, il manquait un mot…

« Chat »…

Chat ?

Oui, ce machin à quatre pattes, avec des oreilles pointues, qui dort tout le temps, et qui fait parfois miaou (tiens ? C’est bientôt la mi-août)…

 

Il arrive souvent que, quand un Britannique adopte (enfin, « adopter », dans ce cas, n’est peut-être pas le mot exact) un chat noir, il l’abandonne peu de temps après, bien plus souvent que quand c’est un chat d’une autre couleur…

 

Un relent de sorcellerie ?

Hé bien, ça aurait pu être une explication (il faut quand même se rappeler que nos voisins de l’ouest n’ont aboli leur dernière loi anti-sorcellerie qu’en 1951), mais non.

Si les retraités se rappellent vaguement qu’existait encore dans leur jeunesse une loi qui interdisait de pratiquer la sorcellerie, et que la présence d’un chat noir constituait un indice signalant qu’un sorcier ou une sorcière habitaient tel endroit, ce n’est pas du tout cela qui pousse les Anglais à abandonner leurs chats noirs en masse, d’autant plus qu’il s’agit de gens plus jeunes qui pratiquent ces abandons, et non des personnes frôlant les trois quarts de siècle d’existence.

La réalité est bien pire que ça !

 

Imaginez le scénario suivant : vous partez, avec votre fils et/ou votre fille, à la recherche d’un chat… Parce que votre enfant rêve depuis des mois d’en avoir un, et que vous lui avez promis que, s’il/elle réussissait son année scolaire, vous lui achèteriez un chat (petite remarque : dans ma région, il est de notoriété publique qu’un chat né après Litha – les catholiques disent « après la St Jean » – ne sera jamais un chat en très bonne santé, et donc, adopter un bébé-chat fin juin, à la fin de l’année scolaire, ma foi, ça va, puisqu’il sera né quelques semaines plus tôt, mais adopter en août ou en septembre un chat né en juillet semble aléatoire quant à la vigueur du pussy en question). Bref, vous voulez adopter un chat…

Et dans un magasin, ou à la SPA, ou chez des fermiers, où vous voulez, quoi, vous trouvez un magnifique chat tout noir !

Une vraie panthère noire miniature, superbe, et tout et tout…

Votre fille et/ou votre fils craquent, et une demi-heure plus tard, voilà le chat installé dans le salon, dans une magnifique panière en osier décorée d’un coussin moelleux…

Comme votre fils et/ou votre fille sont des enfants normaux, le chat va couler des jours heureux après de votre petite famille…

 

Bon, maintenant, imaginez le même scénario, non plus avec vos braves enfants gentils, doux, responsables, affectueux, et câlins avec le chat, mais avec … je ne sais pas, moi … avec les sales gosses du voisin.

Des gosses évidemment sans éducation, qui ne sont pas fichus de prendre la moindre responsabilité dans leur vie et tout et tout…

Dès leur retour chez eux avec le chat noir, il va falloir qu’ils se vantent auprès de leurs « amis » Facebook qu’ils ont un chat !

On dégaine donc le smartphone, on vise, on tire !

Passage par la case « selfie », ou au moins la case « photographie », et en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, la photo du superbe chat noir se retrouve sur Facebook…

Superbe ?

Ha, bin, non, zut (oui, finalement, il leur reste un peu de politesse, et ce n’est qu’un « zut » pudique qui s’échappe de leurs lèvres), on ne voit pas grand chose, juste une masse toute noire…

On recommence !

Photo suivante : encore un machin tout noir qui ne « donne » pas grand chose à l’image !

Après la dix-septième photo (et le dix-septième zut), il faut se rendre à l’évidence, un chat noir, ce n’est pas photogénique ! Ou plutôt, quand on n’est pas photographe animalier, ce n’est pas facilement « photographiable »…

Bah, pas grave, on va discrètement le balancer dehors… Qu’il se débrouille en allant à la chasse aux souris… Et on va racheter un autre chat. Un avec plein de jolies couleurs qui passeront mieux sur les photos !

 

Bref, sept chats sur dix recueillis par la SPA anglaise sont des chats noirs !

Principalement parce qu’ils ne donnent pas bien sur les photos !!!

 

Bin, moi, en bon sorcier que je suis, les chats noirs sont mes préférés ! Na !

 

Bon sabbat de Lughnasadh !

Bon Lammas !

Lugh

 

 

Et l’on en profite pour repeindre les murs du blog…

 

 

 

Advertisements

6 réflexions sur “L’Anglais moyen …

  1. Mon Attis, un de mes 4 minous est tout noir avec de beaux yeux dorés que l’on voit une fois sur 50 car quand il voit l’appareil photo il ferme les yeux et même souvent se cache la tête avec ses pattes !!!!!!

    J’aime

  2. Noirs ou pas, tous les chats sont des démons des enfers. Je le sais j’en ai 4 dont une noire. Au secours…

    J’aime

  3. ah! ces » mangeux de rosbifs!!!!  » c’est honteux!!! moi, je n’aime pas spécialement les chats, je suis plutôt chien mais si j’avais dû prendre un chat ça aurait été un noir car j’ai toujours préféré le noir!!! na!!! :-p

    J’aime

  4. J’ai eu pendant longtemps un magnifique chat noir avec de superbes yeux verts !
    C’était le plus beau des chats !!! 😉
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux Eric

    dom, qui sera peu présente …

    J’aime

  5. Plus jamais de chats noirs. Pas parce que ils passent mal à l’image (mon défunt chat prouve le contraire. Il était en bonne santé aussi d’ailleurs bien qu’adopté en aout). Mais parce que justement, ça va trop me rappeler mon défunt chat. Enfin disparu, mais vu l’état des chats retrouvés à la même période que le mien, on a peu de doute sur ce qui s’est passé. Bref, je vais prendre un chat (en aout septembre), mais pas noir.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.