En 2014, je râlais…

… parce que le Brésil dépensait des milliards pour accueillir les jeux du cirque le mondial de foot, alors que le Brésilien de la rue crève de faim ou peu s’en faut (combien de messages n’ai-je d’ailleurs pas reçus de mon troll pour me harceler à propos du fait que je n’avais pas à m’intéresser au sort des pauvres du Brésil, parce que le foot était bien plus important et que, de toute façon, des pauvres, il y en a dans tous les pays)

Ça, c’était cette année.

2018, prochain mondial de foot…

Dans quatre ans, c’est la Russie qui s’y colle…

Jusqu’à présent, je n’ai rien de tangible pour critiquer quoi que ce soit : je n’ai plus de contacts là-bas, sauf un contact commercial (au Brésil, j’avais des contacts avec des bonnes sœurs belges qui s’occupaient d’enfants défavorisés et j’avais un contact perso à São Paulo, toutes des personnes qui pouvaient confirmer les infos que je recevais de médias « alternatifs », mais en Russie, je ne connais plus personne depuis des années).

Peut-être que ce mondial 2018 va faire du bien à l’économie russe, ou peut-être pas (à l’économie, et surtout, plus important, à la vie du citoyen lambda), je n’en sais rien. Donc, « shut up! » à ce sujet … pour l’instant.

En 2022, c’est le Qatar qui organise…

Pour l’économie du pays proprement dit, je ne m’inquiète pas : le pays est riche (d’ailleurs, il est en train de tout racheter par chez nous, y compris des clubs de foot, ce qui me laisse penser qu’à cette allure-là, la finale de la coupe 2022 se déroulera probablement entre le Qatar et le Qatar), et comme l’argent attire l’argent, ma foi, il m’étonnerait fort que le Qatar n’en tire pas quelques milliards de bénéfices…

Mais…

Qu’en est-il des ouvriers qui sont déjà en train de suer (au sens propre comme au sens figuré) pour que, dans un peu moins de huit ans, les milliards de fans de foot de cette planète puissent s’abreuver à cette coupe, soit sur place, soit par le biais de la télévision, de la radio, et d’Internet ?

Dans un pays de milliardaires comme le Qatar, on peut s’attendre à des salaire exceptionnels.

Qu’en pensez-vous ?

Vous n’en pensez rien ?

Hé bien, oui, le salaire de ces ouvriers est réellement exceptionnel !

C’est The Gardian qui a révélé le montant de ce salaire incroyable, ce mercredi…

Accrochez-vous !

Sur les autres futurs chantiers (je crois qu’il y en aura 12 au total), on ne sait pas (ce serait étonnant que ce soit différent), mais The Gardian a divulgué ce qui se passait avec certains ouvriers (une centaine d’entre eux) à bosser à la construction du stade Al-Wakrah.

Et chaque ouvrier gagne …

… attendez, je vais touiller dans mes navets, et je reviens …

… excusez-moi, j’avais peur que mon souper ne brûle…

… où en étais-je ?

Ha, oui, chaque ouvrier, donc, gagne le salaire extraordinaire, le salaire exceptionnel de …

… 57 …

… centimes de l’heure !!!

Cinquante-sept centimes d’euro de l’heure !

Et ils ne travaillent jamais plus de … trente jours par mois, généralement six jours par semaine, onze heures par jour, mais en effectuant de temps en temps (hem) quelques heures sup’.

Un baril sur le derrick une cerise sur le gâteau ?

À leur arrivée, on leur a « emprunté » leur passeport, histoire qu’ils ne puissent pas se barrer pour aller se plaindre hors du pays. Normal : ils pourraient se montrer ingrats et aller raconter plein de trucs pas gentils sur leurs patrons…

Pourtant, de quoi se plaignent-ils ? Vous vous rendez compte que les esclaves les ouvriers ont même droit à une chambre d’hôtel ! Une chambre juste un peu insalubre dans laquelle ils s’entassent seulement à douze !

C’est beau, hein, le foot, vous ne trouvez pas ?

Ho, oui, c’est beau !

Une petite citation ?

Une simple phrase de six mots de la Secrétaire générale de la Confédération Syndicale Internationale, Sharan Burrow.

Phrase prononcée lors du Congrès de l’Organisation Internationale du Travail, en juin à Genève.

« Le Qatar est un État esclavagiste ».

Fin de citation. Tout est dit !

 

Tout est dit ?

Tout est bien résumé par ces six mots, en tout cas…

Mais si vous voulez qu’on vous en dise plus, on peut… La direction de « Santé à la Lune » n’a rien à refuser à ses lecteurs… Oui, on peut vous en dire plus, bien plus…

Parce que le Qatar, depuis sa désignation en 2010 comme lieu où se déroulera en 2022 la grand-messe de la religion footbalistique (Notre Foot, qui est sur la Pelouse, que Ton Ballon soit sanctifié, que Ton Goal arrive, …), est pointé du doigt par quelques organisations des Droits de l’Homme (et accessoirement quelques organisations syndicales), lesquelles dénoncent le sort réservé aux travailleurs étrangers qui sont accueillis à bras ouverts dans ce pays idyllique.

S’il n’y avait que de l’esclavagisme moderne, ma foi, ce ne serait pas encore trop grave… On enverrait mon troll leur servir de défenseur, et en deux coups de cuillère à pot, tout serait réglé, puisqu’il se vante d’être très compétent en la matière.

Mais il y a pire !

Ça existe, pire ? Qu’est-ce qu’il pourrait leur arriver de pire ?

Bin, les ouvriers pourraient, par exemple, … mourir !

Nooooon ? Quand même pas … ?

Bin, si…

Fin de l’année passée, la Confédération Syndicale Internationale avait estimé qu’au rythme actuel des décès sur les chantiers, il y aura quatre mille ouvriers qui seront morts avant la cérémonie d’ouverture !

À ce propos, encore une citation de Sharan Burrow : « Sans les changements nécessaires, plus d’ouvriers mourront à construire les infrastructures de la Coupe du Monde qu’il n’y aura de footballeurs à fouler les pelouses lors de ce Mondial ».

En février de cette année, des rapports en provenance du Népal (d’où viennent bon nombre d’esclaves d’ouvriers) font état de – accrochez-vous – quatre cents décès parmi les ouvriers népalais, et cinq cents parmi les ouvriers indiens ! Et quelques autres de diverses nationalités…

Seulement un millier de morts ? On est loin des quatre mille décès estimés par la CSI…

Bin, oui, mais, bon, d’ici 2022, rien n’est perdu !

N’oublions pas que les travaux n’en sont qu’au tout début !

Je ne sais pas où ils en sont aujourd’hui, mais voici deux mois, je me suis laissé dire que seule la construction d’un nouveau stade avait été mise en route… Attendez donc que les chantiers arrivent à leur vitesse de croisière pour qu’il ait une douzaine de stades construits avant le début de la coupe !

Mais, bon, comme me le dit mon troll, le plus important, c’est la Sainte Coupe du Monde ! Les pauvres, c’est accessoire…

Je sens déjà que le côté « social » de la coupe du monde en 2022 va me plaire, moi…

Mais, bon, si vous mettez un peu de sous de côté pour aller au Qatar en 2022, rassurez-vous : vous aurez droit à une belle chambre, avec climatisation (oui, parce que, vous, vous aurez payé trois mille dollars pour une chambre climatisée … alors que les ouvriers bossent parfois sous des températures de l’ordre de cinquante degrés – Celcius – sans climatisation, eux), et, vu que le Qatar est un pays qui a l’islam comme religion officielle d’état, vous aurez même droit à un verre de jus de fruits. Bien glacé, le jus !

Allo ? Ha ? On me dit dans l’oreillette que, bien que le Qatar soit un pays officiellement musulman, avec des lois inspirées de la charia, et donc, une consommation interdite de boissons alcoolisées actuellement, … l’alcool sera cependant autorisé pendant la coupe de 2022 ! Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour attirer le fric des touristes ! Même renier sa religion !

Bref, pour trois mille euros, vous aurez peut-être droit à une coupe de champagne…

 

Vive le foot !

Vive le Qatar !

 

 

 

4 réflexions sur “En 2014, je râlais…

  1. j ai vu un reportage sur ces chantiers de l’horreur, certains rentrent dans des caisses en bois chez eux, c’est une honte, mais comme ce pays a les pepettes ,tout le monde la ferme,..et ça me revolte, bisous a toi

    Aimé par 1 personne

  2. déjà je pense que le foot n’ a plus rien à voir avec le sport, et je trouve qu’ il faut être fou pour dépenser le moindre centime qui pourrait aller dans la poche de ces millionnaires.
    D’ après que j’ ai pu voir comme reportage, à la sortie ce genre de mondial coûte bien plus qu’ il ne rapporte !
    Et aussi, quand on sait que le qatar approvisionne les terroristes islamistes en armes et argent, je trouve inconcevable de leur vendre notre patrimoine, et encore plus de leur accorder un mondial !
    Tous ces arabes ne sont riches que par le pétrole, mais par eux mêmes ils sont incapables de quoi que ce soit !
    On devrait les laisser se débrouiller !
    Bonne journée
    Amitié

    Aimé par 2 personnes

Les commentaires sont fermés.