Quand on n’a plus de pain…

… et que les vraies boulangeries sont fermées, il ne reste malheureusement que la solution d’acheter un pain industriel…

Ou de se passer complètement de pain.

D’habitude, c’est cette dernière option que je choisis, mais, là, j’avais vraiment besoin de pain… Et je n’avais pas non plus le temps d’en cuire un moi-même (ça fait longtemps que je n’ai plus cuit de pain maison)…

J’ai donc acheté un pain de la marque « réputée » (enfin, en théorie) HARRYS.

Qualifié (par le fabricant) de « Beau et Bon ».

Fabriqué à base de farine « complète » et d’orge maltée…

Farine « complète » donc, moins mauvaise – théoriquement – pour la santé que d’autres farines plus « blanches » (c’est en tout cas ce qu’on essaie de nous faire croire, sauf que je pourrais faire un article sur la méthode de fabrication de la farine dite « complète », mais là n’est pas la question ce soir)…

Et sans huile de palme (encore que je ne mets jamais d’huile de palme dans mon pain, je ne vois donc pas pourquoi HARRYS précise qu’il n’y en a pas dans sa recette, puisque le « vrai » pain ne devrait déjà pas en contenir)…

 

Verdict : il est … beau, et bon, … et troué !

pain HARRYs beau bon et troue

 

rire

 

Déjà qu’un pain tout mou comme ça (et avec un goût un peu sucré !), ce n’est vraiment pas le top pour faire des canapés, mais ne pouvoir tailler qu’un seul canapé par tranche au lieu de deux, je ne vous dis pas comme j’étais heureux !

Bon, hé bien, la prochaine fois, j’essaierai de penser à acheter du « vrai » pain avant la fermeture de la boulangerie…

 

Bon appétit !

 

 

 

 

 

 

PS

Note pour les trolls de tout poil (ou sans poil)…

Pour me dénoncer parce que je dis la vérité je ne suis pas particulièrement gentil avec ce brave industriel, c’est ici :

http://www.harrys.fr/page/qui-sommes-nous/contactez-nous

 

 

 

 

 

Advertisements

20 réflexions sur “Quand on n’a plus de pain…

        • Bin, oui, mais le « biocap » (ce qui correspond en Belgique aux « biocoop » français) de Namur était un peu fermé quand je me suis rendu compte que je n’avais plus de pain (le temps d’y aller – 30 kilomètres – et il aurait été fermé, et de toute façon, une fois l’après-midi, il n’y a pratiquement plus de pain, parce qu’ils s’arrachent … comme des petits pains)…

          😉

          J’aime

            • Leur « pain-phare » (leur « pain des collines ») avec du thym et de l’huile d’olive me semble bien sympathique !
              Je faisais un pain qui ressemblait un peu à ça … « jadis », quand j’étais jeune… Avec du thym ou du romarin (selon mon envie du jour)… Miam…
              Bon, je file place St Christophe : ça me donne faim ! 😆

              J’aime

  1. La solution ?

    Avoir une machine à pain chez soi. Depuis que mon fils m’en a offerte une… Oui, je la regarde… Mais aussi suis arrivée à faire du pain ! Et de l’excellent pardi !

    Oui, c’est vrai, le bon pain n’existe plus à,moins de se le fabriquer soi-même…

    Allez, au boulot !

    Aimé par 1 personne

    • La fameuse « MAP »…
      Une belle invention, oui.
      J’en ai eu une, voici des années…
      Et je m’en servais de temps en temps. Quand j’avais le temps (oui, parce qu’il faut quand même dans les trois heures – je ne sais plus, ça date quand même d’il y a une quinzaine d’années – entre le moment où l’on verse les ingrédients et le moment où l’on sort le pain).
      Le pain était bon. Très bon. Et au moins, je mettais dedans ce que je voulais (et je ne mettais pas ce que je ne voulais pas !).
      Mais (parce qu’il y a quand même un « mais »)…
      Je l’ai finalement laissée à la mère de ma fille … parce que je me suis rendu compte que j’avais un meilleur résultat avec mon pétrisseur personnel, à savoir … mes mains. Le pain dans la machine était un peu trop friable à mon goût. Pour grignoter avec un bout de fromage, ma foi, ce n’était pas trop grave, mais pour en découper des belles tranches (pour faire des toastes), ça n’allait pas bien… Et puis, quand le pain passait au four (avec de la vapeur, d’où peut-être une meilleure « tenue » de la mie ?), il n’y avait pas, en outre, le trou au milieu (dû à l’hélice)…
      Mais, bon, faire un pain à la main, c’est aussi trois heures, de toute façon… À peu de chose près.
      Je le répète : j’ai besoin de journées de quarante heures, si je devais faire tout ce que je veux faire… 😉
      Bon appétit !

      J’aime

  2. Bonjour Eric,

    As tu déjà essayé le pain essène, fait de graines fermentées et non cuit ?

    Il se conserve parfaitement au frigo, et j’ai toujours un pain de réserve ( fabriqué par Vajra, distribué par biocap (coop ))

    @+

    Pierre

    J’aime

  3. Comme Pierre, je prends du pain biocoop à mettre au congélateur.
    Jamais dépourvue …
    Une journée sans une tranche de bon pain est un jour comme aujourd’hui : sans soleil !
    Je te souhaite un bon dimanche.
    Bisoux, Eric

    dom

    J’aime

  4. comme tu le sais je fais mon pain et n’en achète plus (très rare) depuis 97. au début avec map mais voilà bien longtemps que je ne me sers de la map que comme prétrisseur quand je fais du pain pétris. Mon favoris ets le pain paillasse de LOdève que je réussis pas mal maintenant (j’en mettrai un demain ou mardi sur le blog) , et je fais aussi mon pain « paillasson » avec la formule sans pétrissage suite à mon passage en boulangerie avec MC qui travaillait alors chez Farinomanfou (d’Aix).
    Tu le sais je suis une passionnée de boulange et je ne saurais me satisfaire d’a peu près et surtout pas de Harrys l’industriel du secteur. Donc si je dois en acheter, « Farinomanfou » à Aix, « Dame farine » (au 77 corse à marseille, fermée dimanche et lundi) et je retiens la boulangerie des Acates susnommée.
    Je tiens à te dire aussi qu’hier j’ai foiré mon pain au levain (pétris levain et autolyse), m’en rendant compte suffisamment à temps, j’en ai donc fait une version express (levure, sans pétrissage) car je « recevais » le soir, en 2h/2h30 cuisson comprise et super bon. pas si foiré que ça mais plus compact que d’habitude mais dans le doute…et on l’a pour la semaine!
    Si tu prends en charge le colissimo, je t’en envoie un (le premier, en version non foirée, le Paillasse de Lodève, ça te redonnera peut être l’envie de recommencer!

    J’aime

  5. Je suis heureuse de me passer de pain, en fait c’est très facile, ce que je tartinais, je le mange à la fourchette ou à la petite cuillère …., c’est comme une libération….cela fait si longtemps que je ne consomme plus jamais de confiture, de Nutella, hihihihi, le miel à la petite cuillère,, quel régal, les tartinades de pesto, de thon, de sardines, (maison) etc…à la cuillère…à un moment je faisais mon pain à la main, car pétrir à la main ça fait de beaux….pectoraux….et puis plus envie de gluten, ni de pétrir..le reste de la famille achète son pain, ils n’ont pas repris mon savoir faire…les flemmards…
    Par contre si exit le pain, bienvenue aux jus de légumes et de fruits crus, et là tout le monde se précipite….
    !!!! ça compte d’arrêter de faire des tartines, je gagne du temps….
    Bises

    J’aime

  6. Eh eh… non je ne mange pas de ce pain-là…. il y a plus d’une boulangerie dans ma petite ville et une qui possède son moulin en action… fait l’un de ses pains avec la farine moulue par lui, hantise de Don Quichotte, ici Harry pour Eric…. allez bon 21 juillet ami belge une fois…. jill

    J’aime

  7. harrys c’est mieux que rien
    mais c’est comme une éponge loll
    alors ma solution j achéte mon pain ( la fournée , à mon boulanger ) et j ai toujours un morceau au congélo c’est très bien , il est comme frais à la décongélation et ainsi je n’ en manque jamais
    bonne journée
    bises
    kenavo Eric

    J’aime

Les commentaires sont fermés.