Infantilisation, quand tu nous tiens !

 

Combien de fois vous ai-je déjà pas dit et redit qu’au lieu d’infantiliser bêtement les gens, il valait mieux les responsabiliser, les « éduquer », leur faire comprendre pourquoi et comment telle ou telle chose est importante (ou est dangereuse), …

Mais non…

Sous le fallacieux prétexte que « c’est plus facile » (sous-entendu « d’infantiliser », ou, si vous préférez, de prendre les gens pour des cons, et de les habituer à ce qu’on réfléchisse à leur place), on continue à vous enfoncer bêtement dans le crâne des slogans débiles, idiots, et inutiles…

 

 

Allez, un exemple : on ne peut pas recongeler un produits surgelé qui a été décongelé, paraît-il.

C’est faux, archi-faux, car dans de nombreux cas, on peut parfaitement recongeler un machin surgelé qui a été décongelé.

Mais dans quels cas ? Et quels produits ?

Ça, c’est plus compliqué à savoir… Un « bête » slogan est plus facile à inculquer que de longues explications…

Prenons un exemple à partir de cette idée fausse qu’on ne peut pas recongeler un machin décongelé : imaginons que vous ayez l’habitude de congeler du pain, et de sortir une tranche par jour. Et imaginons que, cette fois-ci, votre boulanger, distrait en papotant avec vous, ait enveloppé votre pain en oubliant de le couper en tranches ! Vous le congelez sans vous rendre compte qu’il est entier. Catastrophe : le jour où vous voulez sortir une tranche, vous vous rendez compte qu’il n’est pas coupé, et que vous allez donc devoir le décongeler afin de pouvoir le couper en tranches ! Double catastrophe : puisqu’on ne peut pas recongeler un machin décongelé, qu’allez-vous faire avec tout ce pain, vous qui n’en mangez qu’une tranche par jour ?

NO PANIC !

Vous sortez votre pain entier, vous attendez qu’il décongèle un minimum (au moins pour pouvoir le découper), vous le découpez, vous en prélevez une tranche, et vous recongelez le reste !

Et, NON, vous ne risquez pas de mouriiiiir (en vous roulant par terre, la bave aux lèvres, et dans d’atroces souffrances) si vous recongelez votre pain décongelé !

Idem pour des fruits ou des légumes, par exemple (pour peu qu’il ne soient pas restés six heures hors du congélo, à une température de 25°C, évidemment)…

Etc.

Il me faudrait un bouquin pour vous raconter tout ce qu’on peut décongeler puis recongeler sans problème !

Mais, justement, c’est là qu’est l’os !

Savoir ce que l’on peut décongeler/recongeler, dans quel cas, et de quelle manière, ça demande … d’apprendre des principes de base, et de réfléchir un peu !

Or, (aussi bien) pour les industriels (que pour les gouvernements), ce n’est pas intéressant d’avoir des consommateurs qui réfléchissent.

Donc, mieux vaut les laisser dans leur ignorance, et les infantiliser avec des slogans à la noix, comme ce qu’on peut lire sur tous les emballages de machins surgelés (y compris sur les emballages de produits qui, dans certaines conditions, pourraient pourtant être recongelés) « NE JAMAIS RECONGELER UN PRODUIT DÉCONGELÉ »…

Congelo

 

 

Un autre exemple d’idée que l’on essaie de vous inculquer à coup de pied dans le cul à coup de slogans idiots : « mangez cinq fruits et légumes par jour ! »…

D’un côté, l’idée est (presque) bonne, vu que, dans nos pays, la majeure partie des gens ne mangent pas assez de fruits et de légumes.

Mais d’un autre côté, emm…quiquiner les gens avec des slogans à la six-quatre-deux, ça ne sert à rien : je vous ai déjà expliqué qu’il avait été prouvé que le slogan-à-la-con « pour votre santé, mangez … légumes » n’avait pas fait se modifier d’un iota la consommation en question. Enfin, si, mais pas dans le bon sens.

Je ne vais pas revenir une nouvelle fois là-dessus…

 

À propos de ce slogan de vouloir ordonner bêtement aux gens de manger plus de fruits et de légumes, sans expliquer quoi que ce soit, une étude vient de sortir…

Qui prouve que, finalement, la responsabilisation vaut mieux que l’infantilisation, et que, donc, expliquer correctement vaut mieux que de lancer un slogan débile…

Une étude qui a été publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Par Kathryn Kaiser et ses collègues de l’Université d’Alabama à Birmingham.

Une étude qui s’est posé la question de savoir si, en « obéissant » (comme des moutons) à un ordre donné sans explication (en l’occurrence le fameux « mangez plus de fruits et de légumes »), les gens allaient perdre du poids, ou pas…

Ce serait logique qu’ils perdent du poids, puisque – logiquement – si ces gens mangent d’habitude (par exemple) cinq cents grammes de produits divers à chaque repas, dont seulement cent grammes de végétaux, et qu’ils continuent à manger leurs cinq cents grammes, mais dont trois ou quatre cents grammes sont des fruits et des légumes, ils vont automatiquement avaler moins de calories…

Logiquement ?

Ouais, bin non !

Parce qu’apparemment, même chez ceux qui ont respecté le slogan, il n’y a pas eu de perte de poids enregistrée (ou alors, non significative)…

Pourquoi, allez-vous me demander ?

Tout simplement parce que la plupart des gens qui ont participé à l’étude et qui n’avaient reçu comme « bête » consigne que de manger plus de fruits et de légumes, ont « bêtement » obéi à l’ordre, et ont mangé plus de fruits et de légumes … en plus de leur alimentation habituelle (ou peu s’en faut) ! Au lieu de remplacer, je ne sais pas, moi, deux cent grammes de viande par deux cents grammes de légumes, ils ont mangé cent quatre-vingts grammes de viandes ET deux cents grammes de légumes…

Mais, ce sont tous des gens idiots, qui ont été choisis, allez-vous rétorquer, vous qui avez évidemment compris le sens du message ?

Bah, non…

Ce sont plus de douze cents personnes « normales » qui, dans sept essais cliniques, ont été assignées au hasard dans le groupe à qui on a donné comme consigne d’augmenter leur consommation de fruits et de légumes, ou dans le groupe de contrôle chez qui on ne demandait pas de modifier la consommation de végétaux.

Bref…

Je ne vais pas m’étendre sur les détails, mais en résumé, le (bête, je ne le dirai jamais assez) slogan « mangez plus de fruits et de légumes » n’est pas suffisant pour que les gens perdent du poids !

Il faut y ajouter « autre chose » : des explications, au moins…

Dame Kathryn Kaiser a expliqué que (je la cite) « En santé publique, nous voulons envoyer des messages positifs et encourageants. Dire aux gens de manger plus de fruits et légumes semble plus positif que de dire de manger moins », et son collègue David B. Allison d’ajouter « Malheureusement, il semble que de se contenter de dire de manger plus de fruits et légumes sans préciser explicitement de prendre aussi d’autres mesures pour réduire l’apport total de nourriture, n’entraîne pas une perte de poids ».

En résumé : les messages simplifiés à outrance (les bêtes slogans, quoi) ne sont pas efficaces !

Dont acte !

 

Bah, notez que c’est ce que je me tue à vous dire depuis bien longtemps…

Ça fait toujours plaisir de voir qu’une étude scientifique raconte aujourd’hui la même chose que ce que, sans être scientifique, je racontais depuis des années…

 

Mais, bon, en attendant, n’oubliez pas, hein : « pour votre santé, mangez … ! ».

Ce sont des « officiels » qui vous le disent, les seuls qui « savent » (mieux que vous) ce qui est bon pour vous.

 

 

 

Advertisements

8 réflexions sur “Infantilisation, quand tu nous tiens !

  1. Je mange rarement du surgelé mais il m’arrive de sortir une rouelle, par exemple, de la cuisiner et en remettre la moitié au congel !
    Je suis encore vivante …
    En plus, tous ces slogans m’énervent !!!

    J’aime

  2. En allant voler du texte sur le site « http://alimentation.gouv.fr/recongeler-un-produit », mon grand ami et souteneur Gérard me rend un grand service : il démontre par A + B que OUI, « on » vous infantilise à fond les manettes !

    Démonstration !

    Dans ce texte, d’abord, « on » vous raconte que recongeler un produit décongelé PEUT devenir dangereux pour la santé SI les bactéries sont pathogènes, et que les bactéries pathogènes PEUVENT provoquer des intoxications alimentaires plus ou moins graves selon le type de bactéries.
    Exact à 100%, je n’ai jamais dit le contraire : ça PEUT devenir dangereux sous certaines conditions de recongeler quelque chose de décongelé… Je vous mets au défit de me montrer où j’aurais dit qu’il n’y avait jamais aucun danger à le faire…

    Ensuite, « on » vous donne des prétendus exemples … pas très précis.
    Exemple d’imprécision : « on » parle de « longue décongélation à température ambiante » ou de « cuisson rapide à faible température », mais c’est quoi, une longue décongélation ? dix minutes ? une heure ? dix heures ? vingt-quatre heures ? et la température ambiante, aujourd’hui, c’est trente degrés, mais en plein hiver ? est-ce la même chose à 5°C qu’à 30°C ? et une cuisson rapide, c’est quoi ? une minute ? cinq minutes ? idem pour la faible température : est-ce à 75°C ? ou 100°C ? ou 120°C ?
    Bref, pour vous faire peur, « on » généralise, « on » tourne autour du pot, « on » parle dans le vague…
    Ça, c’est de la vraie fumisterie méthode précise et scientifique ! Quand j’ai passé mes examens, si j’avais parlé de machins aussi vagues, je n’aurais jamais eu mon diplôme !

    Et enfin, après vous avoir raconté « des machins qui font peur » (avec quelques erreurs et autres approximations, en outre, mais passons) du genre « il PEUT y avoir 1024 fois plus de bactéries » (hou que j’ai peur !), « on » en vient à vous raconter que, bien que pour certaines bactéries, il n’y ait aucun risque (je n’invente rien, je cite : « Pour certains types de bactéries, ce nombre ne sera pas suffisant pour provoquer une intoxication ») … apparemment, vous êtes tellement cons (ou, en tout cas, « on » vous prend pour tels) qu’il vaut mieux que « on » n’essaie pas de vous éduquer aux différentes techniques du « décongeler/recongeler », alors « on » préfère vous dire que « dans tous les cas, il vaut mieux s’abstenir de recongeler un produit décongelé » … alors que le reste du texte vous dit que le danger n’existe que dans certains cas qu’on omet de vous citer…

    Donc, d’une part, « on » vous raconte qu’il peut peut-être, ou pas, y avoir du danger, selon tout un tas de conditions diverses (qu’on oublie de vous expliquer correctement), ET d’autre part, « on » vous raconte que, même s’il n’y a pas de danger, si vous avez un truc, quel qu’il soit, qui est décongelé, il n’est pas question de le recongeler…
    Un bel exemple qui prouve que c’est plus facile (et plus « rentable ») de sortir un beau slogan à la six-quatre-deux, que de dire – en détails – la vérité aux moutons aux citoyens qui pourraient être amenés à réfléchir !

    Merci, mon petit Gérard, pour cette belle leçon d’infantilisation !

    J’aime

    • C’est beau, on dirait presque de la littérature…

      😆
      Hé ? Le protecteur ? Va faire valoir ce que de droit à Sathonay-Camp, ou va te faire voir chez les Grecs (les pauvres !) et fiche-moi la paix…
      Et, pour info, une fois que tu as injecté un commentaire dans le blog, il est impossible de le mettre à jour… Alors, tes vantardises comme quoi tu aurais rédigé ton commentaire à 2h55, puis tu l’aurais « mis à jour » à 3h18, ce n’est jamais que du blabla pour faire semblant que tu serais quelqu’un d’important (ça me fait penser à une anecdote citée par Dale Carnagie : ceux qui ont lu ce grand Monsieur se rappelleront l’histoire du « dicté mais pas relu »)… Dis plutôt qu’il t’a fallu 23 minutes pour écrire 993 lettres (et 465 étoiles, tirets et guillemets répétés inutilement), et ce sera plus exact…
      Bon vent … heuuu … bon vendredi, mon petit protecteur (dis-moi … tu te définis souvent comme un souteneur, et maintenant comme un protecteur ; je te signale que c’est comme ça que les maquereaux se désignent par rapport aux prostituées ; quand on voit tes interventions « chaudes » sur certains sites où tu t’adresses à des jeunes demoiselles de l’âge de tes petits-enfants, en elur envoyant des bisous mouillés ou en leur hirlant que tu aimes leurs seins, il y a de quoi se poser des questions…).

      J’aime

      • T’apporter des preuves ? À toi ? 😯
        Pourquoi ? Tu ne sais plus ce que tu écris sur Internet ? 😆
        Ne t’inquiète pas, mon cher « Gérard aux AUTORITES APPLIQUONS LES LOIS« , les preuves, je les donnerai sans problème à ton « AUTORITE OFFICIELLE » quand elle me le demandera…

        J’aime

        • Non, je ne dois pas te prouver quoi que ce soit.
          Je ne dois prouver quelque chose qu’aux autorités compétentes lorsqu’elles le demandent, et seulement alors, ton avocat aura accès au dossier te concernant et verra les preuves qu’il pourra te communiquer…

          J’aime

  3. Ce sera avec grand plaisir (et même avec une certaine jouissance, je l’avoue), que je donnerai lesdites preuves à la première demande des autorités compétentes.

    Gérard QUI PROTEGE LA VRAIE SANTE, one point !
    Ceci clôture le vote du jury belge…
    Ou, en d’autres termes : je viens de trouver « le » réglage qui permet non seulement de « modérer » les commentaires du Gérardinou-protecteur-souteneur-menteur-voleur-harceleur, mais aussi de les supprimer définitivement … sans que je doive intervenir (et donc, sans la tentation de répondre à ses mensonges/clowneries/stupidités/harcèlements/insultes, puisque je ne les verrai cette fois même plus, même en allant dans la liste des commentaires écartés).
    Si le Gérardinou veut continuer à me harceler, il ne lui reste … que ma messagerie téléphonique (ou les sms) : +32491555844… Mais, ça, ça risque de lui coûter cher !
    Bref, en un mot comme en cent :
    Adieu

    J’aime

Les commentaires sont fermés.