Vous voulez être en bonne santé ?

Mangez du riz !

C’est en tout cas le message qu’essaie de faire passer la USA Rice Federation.
Laquelle fédération a financé une étude qui vient d’être publiée dans la revue Food And Nutrition Sciences, montrant que les personnes qui consomment du riz ont un meilleur équilibre alimentaire global, notamment parce qu’elles ont tendance à associer le riz à des légumes et des fruits.

Oui, et alors ?
Bin, alors, les médias, comme d’hab, se laisseront enfumer et nous refilerons des grands titres du genre « Le riz est bon pour la santé », alors que, finalement, dans certains cas, il en est plutôt autrement…

Laissez-moi vous expliquer…

Une chercheuse en génétique et en biologie, Mary Lou Guerinot, du Dartmouth College, a étudié depuis des années les cultures de riz au Texas.
Selon son étude, la manière dont la culture du riz est effectuée provoque un « chargement » du riz de plusieurs matériaux pour le moins nuisibles.

Quand on le cultive de manière traditionnelle, c’est-à-dire dans des champs complètement inondés, le riz absorbe l’arsenic du sol.
Mais si l’on réduit l’apport en eau pour éviter de trop le charger en arsenic, le riz se met à absorber plutôt du cadmium, ce qui n’est pas mieux pour la santé…
Mais, bon, relax : soi l’on en croit Mary Lou Guerinot, les niveaux dans le riz américain ne sont pas assez élevés pour en faire tout un plat.
Ouf…
Oui, mais…
Elle ajoute quand même qu’il est plutôt inquiétant qu’un des aliments les plus consommés dans le monde, soit aussi un des plus absorbeurs de composés métalliques. Et pas que l’arsenic ou le cadmium, mais aussi d’autres métaux, dont le mercure et le tungstène… Brrrrr !
Surtout qu’à la mi-avril, le gouvernement chinois a (enfin) dévoilé les résultats d’une étude qui montre que 20% des terres agricoles du pays sont très contaminées par la pollution, et qu’en 2012, le riz chinois présentait des niveaux de cadmium plutôt … excessifs !

Alors ? On ne mange plus de riz ?
Non, quand même pas…
Mais à choisir, mieux vaut …
… consommer du riz blanc ! Parce que les niveaux les plus élevés de métaux se trouvent souvent dans l’enveloppe du riz brun, laquelle enveloppe (le son) est enlevée quand on « épluche » le riz brun pour en faire du riz blanc (par exemple, on trouve dix fois plus d’arsenic dans le son de riz que dans la riz blanc)…
… éviter les riz provenant des terres les plus contaminées à l’arsenic, principalement en Asie, y compris en Inde et au Bangladesh (tout en sachant que l’arsenic se trouve dans tous les sols, mais à de faibles niveaux).

Oui, je sais, moi aussi, j’aime bien le riz brun, mais, bon, pour rester en bonne santé, mieux vaut consommer pas trop de « crasses », non ?
Alors, quand on va vous bourrer le crâne avec « le riz est bon pour la santé », dites-vous que, oui, il est bon … pour peu qu’on n’en consomme pas trop, et en choisissant le bon riz…

 

Ha, oui, et savez-vous pourquoi « le riz est bon pour la santé » ?

D’après l’étude de la fédération du riz, ce n’est pas à cause du riz en lui-même, mais parce que les consommateurs de riz sont plus exigeants quant au reste de leur alimentation : ils consomment plus de fruits et de légumes et moins de viandes… Pas grand chose à voir avec la comsommation proprement dite de riz, finalement…

Bon appétit !

 

 

 

Advertisements

10 réflexions sur “Vous voulez être en bonne santé ?

  1. Et moi qui venait de persuader mon entourage que le riz y’a bon, mais complet… Je vais avoir l’air de quoi, hein ?
    Bon, tant pis, on va finir le complet en mixant avec du blanc, peut-être ?
    Sashah, c’est peut-être une bonne solution pour toi aussi…
    A tout bientôt

    J’aime

  2. Moi je jette mon riz thaï demi ou complet bio ?? Il paraît que le riz blanc de Camargie est très bon…. Et c pas loin de chez moi mais je ne l’achète pas alors que dans mon magasin bio il y en a mon petit fis aime le riz je ne sais plus Éric !!!!

    J’aime

  3. J’avoue que, moi non plus, je ne sais plus… Enfin, plus trop…
    Si l’on se réfère à la diététique pure, mieux vaut manger du riz complet, ou au moins semi-complet… Parce qu’il contient plus de fibres et moins de sucres (en gros).
    Mais si l’on se réfère au problème de pollution, mieux vaut opter pour le riz blanc. Parce que certains riz (surtout les riz asiatiques, apparemment) bruns sont un peu trop pollués…
    Notez qu’on a un problème similaire avec le blé : si l’on mange du blé complet, il est important qu’il s’agisse de blé bio, parce que les polluants se coincent dans l’enveloppe du blé (mais, dans le cas du blé, il s’agit de polluants saupoudrés sur les récoltes par les agriculteurs).

    Mais il y a pire… Cet article a, comme d’habitude, été écrit voici quelques semaines, alors que je n’avais sous les yeux qu’une étude concernant le cadmium et le l’arsenic.
    Cet après-midi – synchronicité, quand tu nous tiens – je viens de lire un article parlant d’une mise en garde de la FDA (l’agence américaine qui s’occupe de l’alimentation) à propos des riz chinois qui sont pollués au plomb !
    V’là autr’ chose !

    Voici un extrait :
    The FDA is warning that lead levels in some samples of commercially available rice may exceed their acceptable standards. They broke the news in their American Chemical Society Meeting and said in some cases there was more than 120 times more lead than acceptable.
    For the study, lead researcher Dr. Tsanangurayi Tongesayi of Monmouth University in New Jersey and his team tested imported rice purchased from local shops.
    « When we compared them, we realised that the daily exposure levels are much higher than those PTTIs, » said Dr. Tongesayi to the BBC. « According to the FDA, they have to be more than 10 times the PTTI levels (to cause a health concern), and our values were two to 12 times higher than those 10 times. »
    He adds: « So we can only conclude that they can potentially cause harmful effects. »

    Les pires riz (pour le plomb) provenaient surtout de Taiwan et de Chine. Les « un peu moins pires » provenaient de République tchèque, du Bhoutan, d’Italie, d’Inde et de Thaïlande. Et les analyses sont encore en cours pour le riz brésilien et pakistanais…

    Et si vous voulez un aperçu des résultats pour l’arsenic, voici une page qui date de 2012 (mais je suppose que l’arsenic ne s’est pas volatilisé depuis) :
    http://www.fda.gov/Food/FoodborneIllnessContaminants/Metals/ucm319924.htm

    Bref, mieux vaut éviter les riz asiatiques, mais aussi les riz … italiens et tchèques.
    Quant au riz de Camargue, je n’ai aucune idée de ses qualités et ses défauts, l’Europe ayant soigneusement omis d’étudier le problème du riz contaminé chez nous !
    En ce qui concerne le fait que les riz soient d’origine biologique, ou pas, pour le problème du cadmium, du plomb et d l’arsenic, ça ne change rien, puisqu’il s’agit d’une particularité du riz, qui est de « pomper » ce qu’il y a dans le sol, et non d’un « assaisonnement » par des produits chimiques. Mais justement, inutile d’encore ajouter à ce « pompage » par le riz des saletés ajoutées par les agriculteurs, donc, mieux vaut du riz bio, évidemment…
    Bref…
    Non, il ne faut peut-être pas cesser complètement de manger du riz pour autant.
    Mais…
    Peut-être vaudrait-il mieux se contenter d’en manger une seule fois par semaine (surtout pour ceux qui en mangeaient deux-trois fois par semaine), voire moins… Et éviter de consommer ceux qui sont cités ci-dessus (tout en sachant qu’on ne connaît pas le taux de pollution des autres riz).
    Bon appétit quand même…

    J’aime

  4. je consomme du riz blanc thaï, du riz japonais (miam un régal), du riz complet bio et du camargue rouge bio
    pâtes, je les faits moi même avec de la farine bio et/ou de la semoule de blé dur
    comme toujours je pense que le mieux c’est de ne pas se rendre malade en pensant que ça peut nous rendre malade!
    je termine ma neuvième journée de jeüne, pleine forme, énergie et le décrassage continue!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.