Coup de gueule du dimanche… (et du mardi matin)

Encore que je ne sache pas très bien s’il faille parler de coup de gueule, ou d’étude psychosociale, ou de grand éclat de rire…

 (mise à jour de l’article en bas de la page)

13+5=18 !

 

Mathématique, imparable, logique…

Le premier qui trouve une erreur lève le doigt…

Personne ?

Poursuivons, alors…

 

Proctor & Gamble a mis dernièrement sur le marché allemand un flacon de lessive de la marque ARIEL, un flacon qui, d’ordinaire, contient treize doses de lessive, mais qui, cette fois, en contenait dix-huit, suite à une action promotionnelle « 13 + 5 gratuites » sur ce produit-là.

Et comme on parle beaucoup de foot ces derniers temps, P&G a inscrit cette promo de dix-huit doses sur le flacon, en noir sur fond blanc, avec l’image d’un maillot de foot de l’équipe nationale.

Voici l’image du flacon :

ariel 18 doses allemagne

 

Plutôt sympa comme pub (enfin, pour les amateurs de foot), non ?

Non ?

Bin, non !

 

Apparemment, en Allemagne, « ils » ne sont pas tous enfermés en psychiatrie, parce que des « p’tits comiques » ont rouspété et ont exigé que cet emballage soit retiré de la vente, ce que P&G a d’ailleurs fait (depuis cette semaine, en Allemagne, on ne trouve plus cette lessive avec cet emballage).

 

Pourquoi ?

 

Parce que des gens ont l’esprit tellement tordu qu’il voient le mal partout (ou alors, si ça ne provient pas d’un esprit tordu, je ne sais pas ce qu’ils fument ou ce qu’ils s’injectent, mais qu’ils continuent, parce que c’est de la bonne!)…

 

Je vous esssplique.

Prenez un bon fauteuil, avec des accoudoirs pour vous accrocher, parce qu’il va falloir vous accrocher pour suivre l’explication à peine légèrement capillotractée que ces gens ont pondue !

 

Le dessin représente un maillot avec le nombre « 18 » inscrit dessus…

Jusque là, vous suivez ?

Le dessin du maillot de foot, ça ne perturbe apparemment personne, mais le dix-huit, en chiffres, sur le maillot, oui !

« 18 », c’est « deux fois neuf », c’est « trois fois six », …, mais c’est aussi (et c’est surtout, pour ces psycho-à-pattes) « un et huit »…

 

Un plus huit ? Mais ça ne fait pas dix-huit, ça fait neuf…

Non, pas 1 + 8, pas l’addition des deux chiffres.

Mais la juxtaposition des deux chiffres : 1 … 8 = 18 !

 

Oui, et alors ?

Bin, alors, pour poursuivre l’explication, comme dans le jeu « des chiffres et des lettres », on va passer des chiffres aux lettres…

Et l’on va prendre l’alphabet.

Dans l’ordre … alphabétique (tant qu’à faire).

A – B – C – D – E – F – G – H – I – J – K … O – P – Q – R – S – T etc. …

Numérotons maintenant les lettres…

A(1) – B(2) – C(3) – D(4) – E(5) – F(6) – G(7) – H(8) – I(9) – J(10) – K(11) … O(15) – P(16) – Q(17) – R(18) – S(19) – T(20) etc. …

 

Oui, et alors ? Quel rapport avec « 18 » ?

Bin, alors, si la lettre numéro 18 est un « R » (ce qui ne pose apparemment pas de problème aux grands penseurs teutons), si on transpose ce « 18 » en le décomposant en « 1 » et « 8 », ÇA, ça pose problème à ces philosophes de comptoir !

Parce que …

La première lettre de l’alphabet, c’est un « A », et la huitième, c’est un « H »…

 

Bah, oui, … et alors ?

Bin, quoi ? Vous ne voyez pas ?

A et H ?

L’abréviation des prénom et nom de …

… ce peintre paysagiste mondialement connu, …

… cet écrivain (qui n’a écrit qu’un bouquin mais celui-ci est connu dans le monde entier), …

… un certain …

… Adolf Hitler !

😯

Oui, moi aussi, quand j’ai appris ça, j’ai ouvert de grands yeux !

 

Et voilà comment, mesdames z’et messieurs, l’Allemagne et les USA ont (presque) failli déclencher une troisième guerre mondiale parce qu’une entreprise américaine a inscrit sur un paquet de lessive qu’il y avait exceptionnellement dix-huit doses de produits (au lieu de treize habituellement) tout en rendant hommage à l’équipe de foot allemande !

 

C’est tiré par les cheveux, dites vous ?

Bin, oui, je vous avais prévenu…

Mais c’est pourtant 100 % réel, véridique, authentique !

 

Avec des raisonnements (raisonner ou résonner ?) de ce type, bientôt, en Allemagne, on va traiter de néonazis tous ceux qui habitent au N° 18 d’une rue, ou au 18e étage !

Et je pourrais pas y célébrer ma fête : c’est le 18 mai !

 

Bon dimanche quand même…

 

 

 

Petite mise à jour dans la nuit du lundi au mardi (oui, je sais, il est une heure quart du matin, et je devrais être au lit, mais dès que j’ai écrit ceci, je vais me reposer, promis)…

 

P&G a retiré DEUX produits de la vente !

 

L’un qui portait un « 18 », soit les prétendues « initiales » de Adolf Hitler…

 

Et l’autre (de la poudre à lessiver) qui portait le chiffre « 88 » (83 doses habituelles + 5 doses gratuites).

PG 88

Pourquoi ?

Toujours la même raison : les deux chiffres qui composent le nombre « 88 » sont, selon les obsédés de la chose, des abréviations « nazies » !

Si, si…

8 8 = H H = Heil Hitler !

 

CC heilHa, évidemment, vu comme ça…

Bon, bin, bonne nuit !

 

 

 

Advertisements

12 réflexions sur “Coup de gueule du dimanche… (et du mardi matin)

  1. y en a qui vont chercher la petite bête loin mais alors………..très loin………. j’avoue que lorsque j’ai vu les lettres A et H … en Allemagne…. je n’ai même pas pensé à Adolf Hitler!!! et au fait??? j’ai le droit de prononcer son nom?????? nan, mais c’est d’un tordu cette histoire!!!!!!

    J’aime

  2. Quand je l’ai lu, j’en suis restée baba puis j’ai éclaté de rire ! Non mais franchement sont pas finis certains ! Il sont survolé la numérologie !!! Mais aussi pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué !!!!!

    J’aime

  3. J’oubliais de préciser que ce fameux « 18 » qui pose problème (enfin, qui pose problème … à certains, pas à tous, je vous rassure tout de suite) est un … comment dire … un « signe de ralliement » ? Une sorte de « signe cabalistique » ? Une espèce d' »insigne » ? Enfin, quelque chose comme ça … pour les néonazis.
    Au lieu de parler ouvertement de ce brave vieil oncle Adolf et de dessiner une croix gammée rouge sur leurs papelards (ce qui fait mauvais genre), il inscrivent « 18 » dans un coin de leurs z’écrits, et les sympathisants savent de quoi il s’agit…
    Sans vouloir comparer la Franc Maçonnerie au (néo)nazisme (loin de là !), je dirait que le « 18 » est aux néonazis ce que les trois points dessinés en triangle (ou un compas et une équerre) sont à la FM…
    Donc, oui, c’est vrai que DANS UN CERTAIN CADRE, « 18 » a une signification particulière, pour certaines personnes… Mais de là à y voir un sigle néonazi sur un flacon de lessive, il y a une marge ! C’est un peu comme si l’on voulait voir une influence de la Franc Maçonnerie dans une liste de fournitures scolaires à acheter pour la rentrée parce qu’on y cite un compas et une équerre !
    Bref…
    Avec ce « 18 » (doses de lessive), pas de quoi fouetter un chat … sauf pour ceux qui aiment touiller la m…atière qui ne sent pas bon.
    Après tout, les mots à la mode, aujourd’hui, c’est « antisémitisme », « discrimination » et « racisme » (et leurs synonymes)…

    J’aime

  4. Bonjour, Eric
    Il y a vraiment des cons pour trouver de tels rapprochement ???
    Je te souhaite un bon début de semaine.
    Bisoux
    dom

    J’aime

  5. Oui, c’est complètement fou… quoique, à la lumière de ton explication complémentaire , on comprenne (un peu) mieux. Mais quand même ! Sont fous ces teutons !

    Bonne fin de soirée, Maître Eric !

    J’aime

Les commentaires sont fermés.