HBP…

Trois lettres signifiant Hypertrophie Bénigne de la Prostate.

Un phénomène généralement mineur qui arrive à bon nombre d’hommes qui dépassent le quart de siècle d’existence.

Difficile d’empêcher l’HBP de survenir, et difficile de prévoir son évolution.

Mais…

Quelques petits trucs permettent de prévenir et/ou d’atténuer les troubles urinaires (et les éventuelles complications) qui accompagnent souvent l’HBP.

Prêt ? Ok, on y va :

– Buvez du thé vert.
– Buvez modérément. Ni trop, ni trop peu. Écoutez votre soif. Et pas trop le soir pour éviter de devoir vous relever la nuit.
– Buvez un peu de vin ou de bière : boire 1 à 2 verres quotidiennement diminue de 33% le risque d’HBP. Mais n’oubliez pas que l’alcool a des effets secondaires : à vous de voir où vous mettez la priorité…
– Consommez du pollen de fleurs de seigle.
– Demandez à votre herboriste de vous conseiller l’une ou l’autre plante comme le palmier nain, le prunier d’Afrique, la grande ortie, …
– Détendez-vous : qui-gong, sophrologie, yoga, afin d’apprendre à mieux contrôler votre vessie.
– Évitez de consommer des produits diurétiques : alcools forts, boissons à la caféine, boissons gazeuses.
– Évitez la viande rouge. Et consommez plutôt de la volaille ou du poisson, ou des protéines végétales : cela réduit les risques (de voir grossir votre prostate) de quinze pourcents.
– LE conseil valable pour à peu près toutes les pathologies : mangez plus (beaucoup plus!) de légumes et de fruits.
– Mangez des graines de lin.
– Mangez des oignons rouges.
– Mangez légèrement le soir.
– Musclez votre vessie en vous retenant de temps en temps d’uriner, afin d’augmenter sa capacité à contenir de plus en plus d’urine.
– Pratiquez la double miction. Vous faites pipi le plus possible, vous vous asseyez une minute en vous relaxant, puis vous essayez d’uriner une seconde fois pour vider totalement votre vessie.
– Prenez des compléments de quercétine.
– Réduisez les graisses animales, et consommez plus d’huile d’olive.
– Soignez votre constipation éventuelle.
– Surveillez votre poids. Surveillez-le, et ramenez-le, le cas échéant, à un poids « de santé » correspondant à un BMI de 20 (idéalement). Pour ce faire, une alimentation plutôt frugale et un peu (un peu = 5h/semaine d’exercices légers à modérés, tout en sachant qu’au plus vous bougerez, au plus les symptômes de l’HBP diminuent) d’exercices physiques s’imposent.

 

Conseils complétés par ceux de Pierre dans son commentaire ci-dessous (merci) :

– uriner assis permet une meilleure vidange de la vessie
– les graines de courge, et/ou l’huile de courge bénéficient d’une bonne réputation
– ainsi que les extraits de racines d’ortie (les feuilles ont un effet diurétique)

 

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “HBP…

  1. Bonjour,

    Si vous me permettez d’ajouter ce qui suit:

    – uriner assis permet une meilleure vidange de la vessie
    – les graines de courge, et/ou l’huile de courge bénéficient d’une bonne réputation
    – ainsi que les extraits de racines d’ortie ( les feuilles ont un effet diurétique )

    Merci pour cette longue synthèse, j’essayerai sans faute les exercices de gymnastique de la vessie !

    Bien à vous

    Pierre

    J’aime

  2. Merci pour ce catalogue, s’il n’est pas complet, c’est déjà + que suffisant 😉

    Concernant uriner assis, ce que je fais depuis + que longtemps, cela a aussi l’avantage de ne pas arroser la lunette, ni tout autour…

    A bientôt

    J’aime

Les commentaires sont fermés.